Vous êtes ici :

Bien préparer votre voyage et vos safaris en Afrique du Sud

Comment bien préparer son voyage en Afrique du Sud ? Quels types de safari privilégier pour une expérience réussie ? Quel budget prévoir ? C’est à ses questions et à bien d’autres que ce guide pratique va répondre.

Je suis allé maintes fois en Afrique du Sud depuis 1999, surtout pour réaliser des safaris. A force de recevoir des emails de lecteurs me demandant des conseils avant de partir en Afrique du Sud, je me suis dit qu’il était temps d’écrire un article spécifique sur le sujet.

Quel transport et quel budget pour votre voyage en Afrique du Sud ?

L’avion pour le vol international et les longs vols internes

Pour le trajet international, vous n’aurez pas d’autres choix que l’avion à moins d’être déjà en Afrique Australe. Les deux aéroports internationaux principaux sont ceux de Johannesburg et du Cap mais il est aussi possible d’atterrir à Durban.

Face à la concurrence des compagnies aériennes, le prix d’un billet d’avion pour l’Afrique du Sud s’avère plutôt bon marché. Depuis la France, on peut trouver un aller-retour autour de 500 €. Notez toutefois que les prix grimpent vite en période de vacances scolaires et pendant les fêtes de fin d’année.

L’avion peut aussi s’avérer très utile pour relier deux villes éloignées de plusieurs milliers de km, entre Johannesburg et le Cap par exemple.

Recherchez votre billet d'avion



Je vous invite aussi à tester le comparateur de vols Kayak.

Le bus : bonne ou mauvaise idée ?

Si vous avez le temps et un budget serré, le bus est une option intéressante pour se déplacer en Afrique du Sud. Voici quelques compagnies de bus dans le pays : GreyhoundCity to City, Translux, Intercape.

La location de voiture

La voiture est le mode de déplacement le plus pratique en Afrique du Sud. Le pays est une vraie destination pour les roadtrips car ses routes sont spectaculaires.

La location de voiture en Afrique du Sud est relativement bon marché par rapport à ses pays voisins. L’essence est aussi bien moins chère qu’en France. La plupart des agences demandent une carte de crédit (et pas une carte de débit !).

Faut-il louer un 4×4 ou véhicule deux roues motrices ? Cela dépend de plusieurs facteurs :

  • Des lieux à visiter. Si vous envisagez de faire des safaris au parc national Kgalagadi, je ne peux que vous conseiller le 4×4, au Kruger, un véhicule deux roues motrices peut suffire. A l’inverse, certains lodges reculés nécessitent un 4×4.
  • De votre type d’hébergement. Si vous souhaitez opter pour le camping, un 4×4 avec tente de toit peut s’avérer une excellente solution.
  • De la saison : Si vous partez en saison des pluies, il est important d’avoir une assise plus haute dans le véhicule lors de vos safaris. En conséquence, si vous prévoyez de faire des safaris par vous-même à cette saison, optez pour un SUV ou un 4×4.
  • De votre budget : la location d’un 4×4 coûte deux à trois fois plus cher qu’un véhicule 2 roues motrices.

La conduite en Afrique du Sud

Le réseau routier est globalement en bon état. La conduite se fait à gauche en Afrique du Sud. La vitesse est limitée à 120 km/h sur voie rapide, 100 km/h sur les routes nationales et 60 km/h en ville. Le port de la ceinture est obligatoire. Un permis international est requis pour conduire une voiture et cela en plus de votre permis national. Il faut avoir au moins 21 ans.

Pour circuler, je vous conseille d’utiliser Google Maps en ayant téléchargé préalablement les fonds de carte pour ne pas utiliser de data inutilement. Si vous êtes plutôt carte papier, le modèle étanche de National Geographic est une bonne référence.

Les repas

La nourriture en Afrique du sud est variée et souvent savoureuse. Dans un restaurant de moyenne gamme, le prix est d’environ 300 rands.

Si vous optez pour un hébergement en dur dans un camp d’un parc national, vous disposerez aussi d’une cuisine, de quoi faire encore baisser le budget alimentation en faisant vos courses préalablement dans un supermarché car les supermarchés dans les parcs ont des prix plus élevés et moins de choix également.

La question du change du rand

Le rand sud-africain est une monnaie assez volatile. Son taux de change fluctue régulièrement. C’est une donnée à prendre en compte car cela peut impacter votre budget.

La guerre en Ukraine

L’inflation flambe actuellement en Afrique du Sud consécutivement à la guerre en Ukraine. Si le pays a longtemps été une destination de safari moins chère que l’Afrique de l’Est ou que ses voisins d’Afrique Australe, c’est bien moins vrai aujourd’hui.

Pour estimer votre budget, vous pouvez aussi vous rendre sur Combien Coûte.

Quel type d’hébergement choisir pour son voyage en Afrique du sud ?

L’hébergement touristique en Afrique du Sud est varié et de bonne qualité.

Chez l’habitant

On trouve de nombreux hébergements chez l’habitant en ville que l’on peut retrouver référencés sur AirBnb ou sur Booking. Le budget varie de 30 à 80 €.

Auberge de jeunesse

Là aussi en ville et le long de la côte, l’Afrique du Sud compte quelques auberges de jeunesse d’un excellent rapport qualité prix. Vous pouvez les réserver par avance sur Hostelworld.

Camping

Le camping est très populaire chez les sud-africains. Il y a une vraie tradition de l’overlanding. On trouve donc des campings propres et bien équipés aux 4 coins des pays et dans les parcs nationaux. Comptez entre 15 et 30 € l’emplacement pour la nuit.

Location de rondavel, chalet, bungalow, tente

Dans les parcs nationaux et autour, on trouve des locations à la nuit à un tarif intéressant. Elle ne comprend pas généralement les repas ni le petit-déjeuner mais vous avez à disposition une cuisine. Comptez entre 60 et 100 € la nuit.

Hôtels

Les hôtels classiques comme on les côtoie en France sont généralement situés dans les villes et les lieux touristiques. On trouve toutes les gammes et donc tous les prix.

Lodges

Les lodges sont des hébergements présents dans les réserves et parcs nationaux ainsi qu’en bordure. Ils sont destinés à une clientèle désireuse de faire un safari. On trouve les camps de toile, les lodges en pierre, les bushcamps. Là aussi, on trouve tous les prix, allant de 150 € jusqu’à l’hyperluxe à plus de 2000 € la nuit.

Quelle est la meilleure saison pour voyager en Afrique du Sud ?

L’Afrique du Sud est située dans l’hémisphère sud. Les saisons sont donc inversées.

La région de Johannesburg et du Kruger est favorable d’avril à octobre pendant la saison sèche. Dans le Kwazulu Natal, la meilleure période s’étend de septembre à juin alors qu’au Cap, la météo la plus ensoleillée va de novembre à mars.

Si l’on se situe d’un point de vue naturaliste, chaque saison a son intérêt. Pendant la saison sèche, l’observation des mammifères est facilitée par une végétation moins abondante alors que la saison des pluies aura la préférence des ornithologues.

D’un point de vue général, mieux vaut éviter de partir pendant les vacances scolaires et les jours fériés des sud-africains, notamment au moment des fêtes de fin d’année.

Bon à savoir sur l’Afrique du Sud

Combien de temps faut-il pour voyager en Afrique du Sud ?

On me demande souvent : « Tu crois que deux semaines, c’est assez pour voyager en Afrique du Sud ? » La superficie du pays est de 1,219 million km², soit plus de deux fois la France. Le pays est grand et ses intérêts touristiques aussi.

Si je vous dis cela c’est que vous pouvez tout aussi bien voyager une semaine qu’un an en Afrique du Sud. Mais généralement pour un premier trip en Afrique du Sud, les voyageurs restent dans le pays deux à trois semaines.

Quel est le décalage horaire entre l’Afrique du sud et la France ?

Pendant l’heure d’été, il n’y a pas de décalage horaire entre la France et l’Afrique du Sud. Quand nous passons à l’heure d’hiver, l’Afrique du sud a une heure d’avance sur la France. Quand il est 13h à Johannesburg, il est 12h à Paris.

Vaccins et précautions santé pour l’Afrique du Sud

Aucun vaccin n’est obligatoire pour entrer en Afrique du Sud. Mieux vaut néanmoins être à jour des vaccins classiques pour voyager : DT Polio, voire si vous allez dans la brousse de façon prolongée : Hépatitre A et B, rage et typhoïde. Pensez aussi à vous équiper d’une pince contre les tiques.

Consultez également votre médecin concernant un traitement contre le paludisme. Il n’est pas nécessaire partout en Afrique du Sud. C’est dans la région autour du Kruger et dans le Kwazulu Natal qu’il peut s’avérer utile. Quelque soit la saison, emportez un spray répulsifs efficaces.

N’oubliez pas non plus votre crème solaire ainsi que casquette, chapeau et lunettes de soleil pour vous protéger des rayons.

Notez qu’un certificat de vaccination contre la fièvre jaune est exigé des voyageurs âgés d’un an et plus en provenance de pays où il y a un risque de transmission de la fièvre jaune et des voyageurs restés plus de 12 heures en transit dans un aéroport d’un pays où il y a un risque de transmission de la fièvre jaune.

La sécurité en Afrique du Sud

On n’entend dans les médias mainstream que l’Afrique du Sud est un pays dangereux. Si l’insécurité est bien présente, surtout dans les villes, pour des raisons socioéconomiques, elle concerne rarement les voyageurs étrangers. Si vous avez l’intention de découvrir un township, ne le faites pas seul, faites vous accompagner d’une connaissance du quartier ou participez à une visite guidée.

D’une manière générale, quelques règles de bonne conduite s’imposent :

  • Ne faites pas de stop et ne prenez pas d’auto-stoppeurs ;
  • Ne pas montrer de signe extérieur de richesse (bijoux, appareil photo…), notamment en ville ;
  • Ne laissez aucun objet de valeur dans votre voiture ;
  • Ne rouler pas la nuit, encore moins sortir à pied. Privilégiez le taxi après le coucher du soleil ;
  • Verrouillez vos portières même en plein jour ;
  • Évitez de voyager seul ou ente filles ;
  • Gardez toujours un œil sur votre carte bancaire pour vous éviter un piratage (ce qui m’est arrivé dans un restaurant en 1999) ;
  • Placez votre argent dans différents endroits ;
  • Séparez votre petite monnaie de vos gros billets pour éviter de les montrer ;
  • Évitez les lieux déserts ;
  • En cas de menace, ne pas résister et donnez ce qu’on vous demande.
Eléphant, Madikwe Game Reserve.
  • Save
Eléphant, Madikwe Game Reserve.

Quels guides de voyage pour l’Afrique du Sud ?

Le Lonely Planet est le guide de voyage référence en français pour les voyageurs indépendants.

D’un point de vue naturaliste, les meilleurs guides sont en anglais :

A ne pas oublier dans votre sac de voyage

J’ai écrit un article sur ce qu’il faut mettre dans ses bagages pour un safari. C’est transposable à l’Afrique du Sud si votre voyage est orienté safari bien entendu.

Formalités

A l’heure où j’écris cet article, le passeport est obligatoire pour entrer en Afrique du Sud pour les ressortissants français, belges, suisses et canadiens. Il doit impérativement comporter deux pages vierges et être encore valable 30 jours après la date prévue de sortie du territoire sud-africain.

Pas de visa nécessaire pour les voyages touristiques de moins de 90 jours.

Les formalités d’entrée et de sortie des territoires venant à changer avec le temps, je vous invite à vérifier ces conditions auprès de votre ministère des affaires étrangères avant de partir en voyage :

Safari : mode d’emploi

« Safari » est un mot swahili qui signifie « voyage ». Aujourd’hui, les safaris sont des voyages animaliers. On distingue deux grands types de safari : les safaris d’observation et les safaris de chasse. Pour des raisons éthiques évidentes, je ne traite pas des safaris de chasse qui devraient être tout bonnement interdits.

Les différents types de safari

Self-drive, le moins cher

Les parcs nationaux sud-africains et certaines réserves gérées par les provinces comme au Kwazulu Natal permettent aux voyageurs de faire les safaris par eux-même avec leur propre véhicule.

Vous partez donc par vous-même à la recherche des animaux, sans guide et sans chauffeur, et en vous conformant à la réglementation du parc (hors-piste interdit, interdiction de sortir de son véhicule…). Se munir d’une carte est indispensable. Certains parcs en vendent à l’entrée mais pas tous. Mieux vaut alors, soit en commander sur internet avant de partir soit les acheter sur place dès que possible.

Le safari self-drive est de loin le safari le plus économique mais si vous avez peu de connaissance sur les animaux et leurs écosystèmes, il peut rapidement devenir frustrant car vous ne savez pas où chercher les animaux. Si c’est le mode de safari que vous souhaitez choisir, je vous invite à lire mon article Où et comment faire un safari pas cher en Afrique du Sud ?

Game-drive avec des guides professionnels

Le game-drive est un safari guidé par un ranger diplômé auquel un tracker vient parfois s’ajouter. Chaque game-drive dure environ 3h. Il a lieu le matin au lever du soleil et en toute fin d’après-midi jusqu’au coucher du soleil. Ceux sont les deux moments les plus propices pour l’observation car à ces heures là les animaux sont plus actifs. Parfois, le safari peut aussi se réaliser de nuit, ce qui peut permettre de rencontrer des espèces nocturnes ou d’assister à une chasse de lionnes.

Les game-drive peuvent se réaliser aussi bien dans les parcs nationaux que dans les réserves privées. Pour avoir fait les deux à de nombreuses reprises, notez bien que le safari est le plus souvent de bien meilleur qualité dans une réserve privée.

Léopard, Sabi Sands Game Reserve
  • Save
Léopard, Sabi Sands Game Reserve, Afrique du Sud

Autres types de safari

On peut réaliser des safaris avec d’autres moyens de locomotion :

  • A cheval : dans la région du Waterberg ou près d’Hoedspruit
  • A pied : le safari à pied à la demi-journée est proposé par de nombreux lodges dans des réserves privées mais aussi dans certains parcs nationaux comme au Kruger. Il est aussi possible de partir plusieurs jours en trek au Kruger et à Imfolozi Hluhluwe accompagné de rangers. Une aventure XXL pour les amoureux de la marche et de la faune.
  • A VTT : le parc national Kruger permet de faire un safari à VTT (pas très pratique pour faire des photos) sinon c’est aussi possible au sanctuaire de Mlilwane au Swaziland.
  • En bateau : En Afrique du Sud, le safari en bateau est possible à Hermanus pour observer les baleines franches australes et à dans l’estuaire de Santa-Lucia dans le Kwazulu Natal.

Safari dans les parcs nationaux ou en réserves privées ?

On me pose souvent la question s’il faut faire ses safaris en réserves privées ou dans les parcs nationaux ?

Pour vous aider à faire votre choix, j’ai compilé les grandes différences ci-dessous :

Parcs nationaux et assimilés Réserves privées
  • Safari self-drive dans votre véhicule (fermé)
  • Possibilité de safaris guidés en 4×4 semi ouvert
  • Hors-piste interdit
  • Hébergement économique (camping, rondavel…)
  • Plus de monde autour des animaux
  • Hébergement souvent haut de gamme
  • Hors-piste souvent autorisé
  • Qualité des rangers
  • Plus intimistes car réservés aux hôtes des lodges des réserves
  • Safaris guidés en 4×4 ouvert

Vous l’avez compris, les deux expériences sont complètement différentes. Si vous avez un budget safari assez contenu, il peut-être intéressant de combiner les deux en terminant bien entendu par une réserve privée.

Quels parcs et réserves je conseille pour un safari en Afrique du Sud ?

Voici une liste non-exhaustive de parcs et réserves que je recommande.

Parcs nationaux :

Réserves privées :

Safari avec des enfants en Afrique du Sud

L’Afrique du Sud est un pays qui est adapté aux voyages en famille. Le pays est diversifié et comporte de nombreuses activités.

L’âge minimum pour un safari n’est pas déterminé par la loi. C’est soit le lodge, soit le parc national ou la réserve qui détermine l’âge minimum pour faire un safari.

Dans les parcs nationaux, il n’y a pas d’âge minimum tant que c’est un self-drive safari. Pour un safari à pied d’une demi-journée dans le Kruger par exemple, l’âge minimum est de 12 ans ; il passe à 16 ans pour les safaris à pied de plusieurs jours. Pour un game-drive avec un ranger du parc, l’âge minimum est de 6 ans.

La plupart des lodges des réserves privées n’autorisent pas généralement les enfants de moins de 6 ans à participer aux safaris programmés, l’âge passe même parfois à 12 ans si le lodge n’est pas clôturé, mais l’âge peut descendre si c’est un lodge pour les familles. Et si votre enfant est trop jeune pour un safari, les lodges famille dans les réserves privées proposent souvent de garder vos enfants.

Avec des enfants en bas âges, il est plus judicieux de choisir des parcs et réserves sans paludisme comme Madikwe, Pilanesberg ou Nambiti.

Avec qui partir en voyage en Afrique du Sud

Pour votre safari et voyage en Afrique du Sud, je vous conseille d’adresser votre demande de devis sur mesure auprès des deux agences de voyage locales francophones avec qui je travaille en Afrique du Sud. Je les ai sélectionnées pour leur sérieux et leur capacité à répondre aux demandes personnalisées. Et je vous conseille aussi la lecture de l’article bien préparer votre voyage et vos safaris en Afrique du Sud.

Quel matériel photo pour un safari en Afrique du Sud ?

Le matériel photo pour vos safaris peut légèrement être différent selon plusieurs critères :

  • Ferez-vous des safaris hors-piste ou non ? Cela joue sur la distance entre vous et l’animal.
  • Quel type de safari allez-vous faire ? A pied, on porte plus léger qu’en 4×4
  • Quels animaux photographier ? Pour les oiseaux, il faudra une focale plus longue que pour de grands mammifères (félin, éléphant, buffle…).

Pour le reste des recommandations et en tenant compte de vos réponses à ces quelques critères, vous pouvez lire mon article Quel matériel photo pour un safari ?

J’espère que ce guide vous a été d’une aide utile pour bien préparer votre voyage en Afrique du Sud. Si vous avez encore des interrogations, n’hésitez pas à commenter l’article.

 

Partage et épingle mon article sur Pinterest

  • Save

Laisser un commentaire

Share via
Copy link