Vous êtes ici >>

Safari dans la réserve privée de Timbavati

J’ai découvert la réserve privée de Timbavati en Afrique du Sud lors d’un voyage 100% safari dans les réserves privées qui longent le parc national Kruger. Je suis resté 4 jours à Timbavati dans deux lodges différents. Retour sur les safaris, les animaux observés et conseils pratiques.

La réserve privée de Timbavati

Timbavati, la Timbavati Private Nature Reserve en anglais, est une réserve privée de plus de 53 000 hectares située à l’ouest du parc national Kruger et proches des réserves privées de Klaserie et Umbabat.

Depuis 1993, il n’y a plus de clôture entre le parc national Kruger et la réserve de Timbavati. Les animaux circulent librement d’un sanctuaire à un autre.

Contrairement au Kruger, seuls les visiteurs qui dorment dans un lodge peuvent partir en safari à Timbavati et il est interdit de faire un safari avec son véhicule. A Timbavati, les safaris se réalisent dans un 4×4 ouvert avec un chauffeur guide spécialiste de la faune et un pisteur assis sur le devant du véhicule.

Timbavati est l’une des réserves animalières les plus riches d’Afrique du Sud. C’est un hot spot pour le léopard, les lions, les éléphants. Je vous laisse juger à travers les retours d’observation dont je m’apprête à faire le récit.

Pour en savoir plus et organiser votre safari, lisez mon guide de la Timbavati Private Nature Reserve.

Rencontres avec le léopard

Après que nous nous soyons installés au Simbavati River Lodge et après un bon déjeuner face à la rivière Nhalaralumi, nous nous sommes mis en route pour notre premier safari. Et croyez-moi, il fallait que les appareils photos soient prêts immédiatement. Au bout de cinq minutes seulement, nous croisons sur le bord de la prise notre premier léopard. D’abord allongé, le ventre plein, il s’est ensuite levé pour allé boire dans une petite flaque d’eau naturelle. Voilà qui commençait fort !

Le lendemain matin, lors du second safari, nous recroisons la route d’un autre léopard. Il se prénomme Ntima. Cette fois-ci, il est dans un arbre avec sa proie, deux hyènes tachetées sont au pied de l’arbre. Mais à peine arrivons-nous sur la scène que le léopard décide de descendre. Après un échange de regard avec les hyènes, il pose pieds à terre et s’enfonce dans le bush. Son impala bien arrimé dans l’arbre ne risque pas de finir entre les pattes des hyènes tachetées ; elles sont bien incapables de monter à l’arbre.

L’après-midi même, nouvelle observation d’un léopard. Rhulani, fils de Ntima, est dans son arbre en train de manger un impala qui a été tué par son frère Ndaba, absent pour le moment. Là encore, des hyènes tachetées trainent à quelques mètres de l’arbre la tête en l’air le plus souvent en espérant qu’un bout de viande tombe sur le sol. D’ailleurs les cornes de l’impala finissent par terre. Une des hyènes ne tardent pas à se jeter dessus et à filer avec les cornes dans la gueule. Le lendemain matin, on retournera autour de l’arbre. Rhulani est y toujours perché alors que Ndaba se trouve non loin dans les hautes herbes.

En 4 jours de safari à Timbavati, je ferais quatre très belles observations de léopard.

Une grande diversité ornithologique

La réserve privée de Timbavati compte plus de 350 espèces d’oiseaux répertoriés. J’ai régulièrement croisé le francolin de Swainson, le guêpier nain, le rollier à longs brins, le martin-pêcheur huppé, le calao à bec jaune et le choucador de Burchell. Timbavati est aussi très intéressant pour l’observation des rapaces. Autour sombre, vautour africain, bateleur, aigle martial et aigle des steppes ont régulièrement été observés.

Tourterelle masquée, vanneau armé, ombrette africaine ont aussi été photographiés ainsi que le piqueboeuf à bec rouge qui s’agrippe au cuir des buffles, girafes et rhinocéros pour les débarrasser de leurs parasites.

J’ai aussi eu la chance d’observer assez longuement bien qu’un peu éloigné un euplecte à épaules blanches. C’est la première fois que je le rencontrer en Afrique du Sud.

Le royaume des éléphants

A chaque safari, nous avons croisé des éléphants sur notre chemin : des mâles solitaires et des groupes de femelles et de jeune. Une centaine au total.

Les plus jeunes me font souvent sourires de par leur comportement. Les plus jeunes sont très souvent dans les pattes de leur mère alors que les adolescents ont souvent tendance à vouloir se mesurer aux autres, parfois même aux 4×4.

Timbavati participe au programme de recherche Elephants Alive dont l’objectif est de comprendre les déplacements des éléphants.

Les lions de Timbavati

Timbavati est réputé pour ses lions blancs. La couleur de leur pelage serait due à un gène récessif autosomique. Je n’en verrais pas.

Safari photo en Afrique du Sud

La première observation de lion réalisé lors de ces 4 jours de safari dans la réserve privée de Timbavati concerne un jeune mâle. A notre arrivée, il dormait dans les herbes. C’est la fin d’après-midi. La température baissant, il s’est gentiment réveillé sans pour autant partir en chasse. Je le trouve très beau avec sa crinière naissante.

Je ferai une seconde observation de lions. C’était un matin. Le soleil venait de se lever et la famille composée de 11 individus, femelles et lionceaux, venaient sans doute de se mettre en route. Nous les avons suivis dans un bush dense. Régulièrement, le groupe s’arrêtait. Les adultes se mettant à l’affût d’un signe de présence d’une proie potentielle. Ce sont finalement les lions qui se sont faits repérés par un impala dont on entendit le cri d’alerte.

Timbavati offre bien entendu d’excellentes opportunités d’observation d’impalas, grands koudous, zèbres des plaines, gnous et cobes à croissant.

Les hyènes à la tanière

A Timbavati, on croise souvent des hyènes en déplacement dans le bush. J’en ai vu aussi au pied d’arbres sur lesquels des léopards avaient grimpé leurs proies.

Mais l’observation fascinante et toute mignonne d’hyènes tachetées que j’ai réalisée est celle que j’ai faite à une tanière. Les hyènes tachetées utilisent généralement des terriers créés par d’autres (ratel, oryctérope du Cap, otocyon, phacochère…) pour y installer le clan. La tanière sert à la fois de lieu de protection pour les membres du clan, les jeunes en particulier, et lieu d’interactions sociales. C’est le lieu où passent les hyènes leur première année d’existence. C’est un lieu d’éducation et d’échanges. J’ai eu la chance d’observer de très jeunes hyènes tachetées autour d’une tanière en présence d’une femelle. Les jeunes se chamaillaient sous le regard protecteur de l’adulte. Les américains ont une expression qui scie bien à ce type d’observation : « so cute ». On en oublierait presque que la hyène tachetée est un prédateur redoutable.

Buffles et rhinocéros blancs : les derniers bigs 5 observés

Beaucoup de voyageurs ont pour leur premier safari envie de voir les fameux Big 5 dont tout le monde parle : lion, éléphant, léopard, buffle et rhinocéros.

Je l’ai verrai tous en 4 jours de safari à Timbavati. Autant les buffles d’Afrique en groupe sont généralement paisibles, autant les mâles solitaires sont imprévisibles.

Je ferai aussi plusieurs observations de rhinocéros : un groupe de trois et plusieurs individus solitaires. Certains avaient la corne coupée pour lutter contre le braconnage.

La réserve privée de Timbavati offre un cadre incroyable pour un safari en Afrique du Sud. C’est l’une de mes réserves préférées. Je la conseille vivement.

Cahier pratique

Comment se rendre à la réserve privée de Timbavati ?

Par avion

Vol international jusque Johannesburg ou Cape Town. Puis vol interne jusqu’à l’aéroport Eastgate d’Hoedspruit et demander un transfert au lodge. Quelques lodges ont aussi leur propre piste d’atterrissage.

Recherchez votre billet d'avion

 

En  voiture

Comptez 7h00 de route depuis l’aéroport de Johannesburg. Pour votre location de voiture, essayez le comparateur Rentalcars ou celui d’Autoeurope.

Pour vous rendre à Timbavati, rejoignez Hoedspruit. Direction ensuite le sud par la R40. Après 6 km, prendre à gauche en direction de l’aéroport Eastgate d’Hoedspruit et des réserves de Timbavati et Klaserie. Vous passez une première barrière, puis une seconde où un garde va vérifier votre identité. Vous entrez alors dans la réserve. A gauche e la route, Klaserie, à droite Timbavati.

Quand y aller ?

La Timbavati Private Nature Reserve est ouverte toute l’année.

Globalement la meilleure période s’étend de mars à novembre pendant la saison la plus sèche. Pour observer les félins, le meilleur moment va de juin à octobre quand la savane est sèche et les herbes basses. Pour les oiseaux, le meilleur moment est la saison humide d’octobre à mars.

Où dormir ?

J’ai découvert la réserve avec :

Je recommande chaleureusement les deux lodges. River Lodge est particulièrement bien adapté aux familles et Hilltop Lodge aux couples.

Guides d’observation

Voici les deux guides de référence pour l’observation animalière en Afrique du Sud :

Avec qui partir en Afrique du Sud ?

Pour votre safari et voyage en Afrique du Sud, je vous conseille d’adresser votre demande de devis sur mesure auprès des deux agences de voyage locales francophones avec qui je travaille en Afrique du Sud. Je les ai sélectionnées pour leur sérieux et leur capacité à répondre aux demandes personnalisées. 

Partage et épingle mon article sur Pinterest

 

Safari dans la réserve privée de Timbavati

Laisser un commentaire

Share via
Copy link