Safari dans le parc national iSimangaliso près de Santa-Lucia

Safari dans le parc national iSimangaliso près de Santa-Lucia

 

Situé près de la petite cité balnéaire de Santa-Lucia dans le Kwazulu Natal, le parc national iSimangaliso est une zone humide de 239 566 ha de premier ordre en Afrique du Sud. Ce fut même le premier site sud-africain inscrit sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO en 1999. Avec la réserve d’Imfolozi Hluhluwe, le parc national iSimangaliso constitue les joyaux naturels du Kwazulu Natal.

Composé de dunes, prairies, marais, plages de sable et récifs corallien, le parc national iSimangaliso est incroyablement diversifié sur le plan des écosystèmes. Il est le carrefour entre l’Afrique subtropicale et tropicale. Nelson Mandela le savait déjà en 1999 lorsqu’il déclarait :

ISimangaliso doit être le seul endroit sur Terre où le plus ancien mammifère terrestre, le rhinocéros, et le plus grand mammifère terrestre, l’éléphant, partagent un écosystème avec le plus ancien poisson, le cœlacanthe, et le plus grand mammifère marin, la baleine. (Nelson Mandela)

pBuffle, parc national IsimangalisoJe me suis rendu à plusieurs reprises dans le parc national iSimangaliso. La dernière fois c’était avec Allibert Trekking avec qui j’ai aussi fait une randonnée dans le bush à Imfolozi pour observer les rhinocéros. Ce retour d’expérience retrace essentiellement mon dernier voyage.

Retrouvez aussi le récit de mon voyage en Afrique du Sud de 2014 sur mon autre blog I-Voyages.

Croisière dans l'estuaire de Santa-Lucia, parc national Isimangaliso

Croisière dans l’estuaire de Santa-Lucia

Croisière dans l’estuaire de Santa-Lucia

Aussitôt installé dans notre guesthouse, nous déposons nos sacs de voyage et partons au départ du quai. Nous démarrons la croisière à 16h00. La fin d’après-midi est le meilleur moment pour explorer l’estuaire surtout quand la lumière offre un spectacle extraordinaire. Je peux le dire aisément car j’ai aussi fait des croisières le matin et en journée.

Pendant deux heures, nous explorons les rives de l’estuaire. Les maîtres des lieux sont les hippopotames. Il y en aurait environ 1200. Impossible de ne pas les voir. Il y aurait autant de crocodiles mais ils sont un peu plus difficiles à voir. En tout cas, on ne les voit pas en aussi grand nombres.

Crocodile, parc national Isimangaliso

Crocodile du Nil

Hippopotames, parc national Isimangaliso

Hippopotames en sieste

Plus de 520 espèces d’oiseaux peuvent aussi être vues à iSimangaliso . La première espèce que j’ai observée est l’hirondelle à longs brins alors que nous n’étions pas encore montés sur l’embarcation. Rapidement au milieu des roseaux, on observe une talève sultane. Furtivement, nous verrons un busard grenouillard dérangé par le bateau mais c’est un pygargue vocifère que nous observerons un bon moment. Notre présence ne semble pas l’importuner.

Lors de mes précédentes croisières, j’avais pu également contempler le bushbuck et le héron pourpre.

Pygargue vocifère, parc national Isimangaliso

Pygargue vocifère

Des hippopotames dans la ville

De retour à Santa-Lucia et après avoir pris nos douches, nous partons en ville pour dîner au Fishermans Restaurant & Pub. C’est un pub fréquenté par les locaux où il est possible de manger des fishs & chips et des fruits de mer. Ambiance simple et décontracté. Sympa. Si vous recherchez plus un resto, vous pouvez essayer l’Ocean Basket. J’y avais mangé lors de mes précédents passages.

A la sortie du restaurant, nous rentrons à pied. Depuis notre arrivée à Santa-Lucia, nous avions bien vu les panneaux qui préviennent du risque de rencontre avec les hippopotames la nuit. Alors que nous discutions assez bruyamment, nous avons soudainement entendu un râle sur notre gauche puis avons clairement vu la silhouette d’un hippopotame qui n’était pas très heureux de nous voir sur son chemin. Par chance pour nous, il a décidé de fuir dans un jardin. Imaginez la tête des propriétaires s’ils étaient en train de faire un barbecue sur leur terrasse.

Santa-Lucia, attention hippopotames

Santa-Lucia, attention hippopotames

Safari dans le parc national iSimangaliso jusqu’à la plage de Cape Vidal

Le jour suivant, nous partons en Safari avec notre minibus dans le parc national iSimangaliso via la Banghazi Gate. Avec le lac de Santa-Lucia, c’est la partie la plus facile d’accès depuis Santa-Lucia.

Impossible de se perdre : il y a une longue route goudronnée avec des loop ou des points d’intérêts le long de cette route.

Grand Koudou, parc national Isimangaliso

Grand Koudou femelle

Buffles, grands koudous, zèbres, impalas, rhinocéros blancs, guibs harnachés, cobes à croissant seront observés lors de mes deux derniers voyages.

Parmi les espèces d’oiseaux lors de ma dernière visite, on a pu observer un faucon de l’amour perché sur un câble électrique. C’est une femelle. Elle est facilement reconnaissable par rapport aux mâles grâce entre autre à son ventre blanc tacheté de noir. Le mâle lui peut-être confondu avec le faucon Kobez. On peut le rencontre dans le parc national iSimangaliso de novembre à mars. Il quitte ensuite l’Afrique australe pour ses quartiers d’été dans le sud-est de la Sibérie et dans le nord de la Chine. Une migration longue de 8 000 km environ.

, parc national Isimangaliso

Rhinocéros blanc. Sa corne a été coupée pour lutter contre le braconnage.

Au bout de la route, la plage de Cape Vidal est un lieu de balade sympa. On peut rejoindre un phare et même y dormir.

J’aime beaucoup le parc national iSimangaliso. A chaque visite, j’ai trouvé mon passage trop court. La prochaine fois, j’aimerais prendre plus de temps et découvrir les deux autres secteurs du parc national : la réserve d’uMkhuze et la bande côtière de Sodwana Bay à Kosi Bay réservée aux 4×4.

Plage de Cape Vidal, parc national Isimangaliso

Plage de Cape Vida

–  o  –

Pour votre safari dans le parc national iSimangaliso mais plus généralement pour votre voyage en Afrique du Sud, je vous conseille d’adresser votre demande de voyage sur mesure auprès de l’agence de voyage francophone avec qui je voyage le plus souvent en Afrique du Sud. Je l’ai sélectionné pour son sérieux et sa capacité à répondre aux demandes personnalisées. Contactez Aurélie, Experte voyage qui vit en Afrique du Sud depuis 2009.

Cahier pratique

Comment y aller ?

Vol international jusque Johannesbourg ou Durban. Lors de mon dernier voyage, j’ai volé avec Turkish Airlines.

Recherchez votre billet d'avion

Avec qui partir ?

Ma dernière découverte du parc national iSimangaliso a été réalisée avec Allibert Trekking. Les fois précédentes, j’étais en self-safari.

Où dormir ?

Santa-Lucia dispose de nombreuses guesthouses de très bonne qualité mais aussi de campings. Il est aussi possible de dormir dans le parc national iSimangaliso.

Quand y aller ?

JFMAMJJASOND
LégendePériode la plus favorablePériode favorablePériode assez favorablePériode déconseillée ou fermée

Mais si vous souhaitez voir l’éclosion des tortues Luth, sachez que cela est possible de novembre à mars pendant la saison des pluies.

Guides d’observation

AppStoreVoici les deux guides de référence pour l’observation animalière dans la Sabi Sands Game Reserve et le Kruger :

Partage et épingle mon article sur Pinterest

pinterest-isimangaliso-01
pinterest-isimangaliso-04
pinterest-isimangaliso-03
pinterest-isimangaliso-02
Vous avez aimé l'article ? Partagez-le...
Share on Facebook
Facebook
Share on Google+
Google+
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Pin on Pinterest
Pinterest
Email this to someone
email
Grégory Rohart
Grégory Rohart

Je m'appelle Grégory et je suis l'auteur de ce blog sur les safaris, l'ornithologie et l'observation animalière. Si comme moi, vous adorez la nature, suivez mes conseils et inspirez-vous de mes carnets de safari pour voyager en découvrant la vie sauvage. Aussi fondateur des blogs www.i-voyages.net et www.i-trekkings.net. Mes photos sont sur www.gregoryrohart.com.

Pas de commentaire

Poster votre commentaire

quatre × 3 =

Close