Vous êtes ici :

Quels animaux voir en Ouganda ?

L’Ouganda est un pays fantastique pour l’observation de la faune car il possède une grande variété d’écosystèmes allant de la savane à la forêt tropicale avec une grande variation d’altitude. C’est grâce à cette spécificité qu’on trouve en Ouganda 342 espèces de mammifères dont 22 primates, près de 1100 espèces d’oiseaux, 140 reptiles, 86 amphibiens et plus de 1200 papillons différents.

Quels animaux voir en Ouganda ? Tour d’horizon avec cette sélection de 20 espèces communes ou emblématiques de la perle de l’Afrique.

Le gorille des montagnes

Le gorille des montagnes est l’une des espèces phares que les voyageurs peuvent observer en Ouganda dans les parcs nationaux de Mgahinga et de Bwindi. La population totale de gorilles des montagnes répartie sur le Rwanda, la République démocratique du Congo et l’Ouganda est en augmentation avec environ 1000 individus mais la survie de l’espèce reste fragile. Aujourd’hui, le gorille des montagnes est classé « en danger critique d’extinction » sur la liste rouge de l’UICN. La moitié de la population se trouve en Ouganda dont une grosse partie à Bwindi.

L’approche pour observer le gorille des montagnes est pédestre sur un territoire montagneux et humide. Imaginez vous trouvez face à une masse de 1,80 m et plus de 200 kg. C’est réellement très impressionnant et très émouvant.

Le chimpanzé

Le chimpanzé est l’autre primate phare qu’un visiteur peut voir en Ouganda. Si proche de l’homme, son comportement est pourtant très différent du gorille des montagnes. Il vit en Ouganda dans les forêts humides de l’ouest du pays dans de grandes communautés dirigées par un mâle alpha pouvant atteindre 80 individus. La population totale est estimée à 5000 individus en Ouganda.

Le chimpanzé peut être observé en Ouganda dans les parcs nationaux de Kibale, Queen Elizabeth (Kyambura Gorge), Murchison Falls et dans la Kalinzu Forest Reserve.

Le singe doré

Beaucoup moins connu que le gorille des montagnes et le chimpanzé, le singe doré est aussi un primate. C’est un cercopithèque endémique au rift Albertin qui tire son nom de la couleur dorée présente sur ses flancs supérieurs et son dos. Il est largement associé aux forêts de bambou dont il est friand des pousses. On peut le rencontrer dans le parc national Mgahinga.

Le cobe d’Ouganda

Le cobe d’Ouganda (Kobus kob thomasi) est une des 29 espèces d’antilopes présentes en Ouganda. C’est une sous-espèce du cobe de buffon au manteau brun-roux avec des tâches blanchâtres moins présentes sur la face.

On la trouve uniquement en Ouganda en très grand nombre dans le parc national Murchison Falls et dans le parc national Queen Elizabeth et en plus petit nombre à Kidepo et Semliki.

L’ourébi

L’ourébi est une petite antilope à la robe brune claire avec le ventre et l’intérieur des cuisses blanc. Elle a une préférence pour les grandes plaines. Elle est présente en Ouganda dans tous les parcs nationaux avec de la savane exceptée Queen Elizabeth.

Le lion

Le lion, félin, roi de l’Afrique ne se trouve pas partout en Ouganda. On le trouve dans les trois principaux parcs de savane du pays. Il s’agit du parc national de Kidepo Valley, du parc national Queen Elizabeth et du parc national de Murchison Falls.

Le léopard

Le léopard est un félin discret et solitaire. Le voir en Ouganda n’est pas garanti. Nous ne sommes pas ici dans les réserves privées qui bordent le parc national Kruger comme Sabi Sands, Timbavati ou Manyeleti où la densité est telle que le rencontrer est presque assuré.

Il faut être un peu chanceux pour observer le léopard en Ouganda. Vous pourrez le voir dans quatre parcs nationaux : Murchison Falls, Queen Elizabeth, Kidepo Valley et lac MBuro.

La girafe de Rothschild

En Ouganda, c’est la girafe de Rothschild qui habite les prairies ougandaises. C’est la couleur de la robe qui permet de distinguer les espèces de girafe. Pour la Rothschild, c’est assez simple ses pattes sont claires et puis c’est la seule espèce que vous pourrez rencontrer en Ouganda, précisément dans trois parcs nationaux : Murchison Falls, Kidepo Valley et lac MBuro. Etonamment, elle est absente de Queen Elizabeth.

Le rhinocéros blanc

Le rhinocéros noir et le rhinocéros blanc du nord ont disparu en Ouganda à cause du braconnage. Une petite population de rhinocéros blancs du sud originaire d’Afrique du Sud mais réintroduite depuis le Kenya et des zoos des USA peut être rencontrée lors d’un safari pédestre au Ziwa Rhino Sanctuary.

La loutre

S’il y a bien un carnivore que je ne m’attendais pas à rencontrer en Ouganda, c’est bien la loutre. Trois espèces peuvent se rencontrer dans l’ouest du pays : la loutre à joues blanches du Congo, la loutre à joues blanches du Cap et la loutre à cou tacheté. Les trois espèces sont en danger. J’ai eu la chance de rencontrer la dernière qui fréquente les lacs volcaniques du pays.

L’hylochère

L’hylochère est le plus grand cochon sauvage avec un pelage long et hirsute. Il peut peser jusqu’à 275 kg. Farouche et nocturne, il reste assez difficile à observer. J’ai croisé plusieurs spécimens sur le bord du Kazinga Channel dans le parc national Queen Elizabeth.

L’hippopotame

L’hippopotame est un ongulé commun en Ouganda. L’espèce s’observe facilement dans le Kazinga Channel au parc national Queen Elizabeth, sur le Nil Victoria dans le parc national Murchison Falls, au lac Mburo.

L’éléphant

Il y a environ 6500 éléphants en Ouganda principalement de savane (Loxodonta africana) mais aussi de forêt (Loxodonta cyclotis). On les trouve principalement dans les savanes de Queen Elizabeth, Kidepo, Semliki et de Murchison Falls ainsi que en plus petit nombre dans les forêts tropicales de Bwindi et Mgahinga.

La grue royale

La grue royale est un échassier dont le corps est gris cendré à l’exception des plumes du cou qui sont d’un gris clair. La tête arbore une couronne dorée et la caroncule rouge au menton est plus prononcée que chez sa consœur la grue couronnée. La grue royale est le symbole national de l’Ouganda. Elle est représentée sur le drapeau et les armoiries du pays.

Le bec-en-sabot du Nil

Le bec-en-sabot du Nil est un oiseau à part. D’allure préhistorique, c’est le seul échassier de la famille des balaenicipitidés. Cette espèce rare et très localisée est classée vulnérable par l’IUCN. En Ouganda, on peut l’observer dans les marais de Mabamba et au parc national Murchison Falls.

Bec-en-sabot du Nil, Ouganda

Le bec-en-ciseaux d’Afrique

Le bec-en-ciseaux d’Afrique est un oiseau qu’on trouve en Afrique Subsaharienne. C’est l’un des plus grands laridés dont la taille peut atteindre 42 cm. Il a la particularité d’avoir un bec dont la mandibule supérieure est plus courte que la mandibule inférieure. Cette particularité lui permet de fendre l’eau et d’happer les petits poissons comme les cichlidés. Peu commun, on l’observe sur les bancs de sable des lacs et des rivières, notamment dans le parc national Queen Elizabeth.

Le guêpier écarlate

Le guêpier écarlate est l’un des oiseaux de la famille des Méropidés parmi les plus spectaculaires de par la coloration de son plumage. Il est très similaire au guêpier carmin. Pour différencier les deux espèces, il faut regarder la tête. Chez le guêpier écarlate, c’est toute la tête qui est verte écarlate ; chez le guêpier carmin, seulement la calotte a la même couleur, le menton et la gorge sont rose-carmin.

Les deux espèces se rencontrent au parc national Murchison Falls.

Le touraco géant

Le touraco géant est l’un des plus bels oiseaux d’Afrique. Son plumage est principalement bleu verdâtre et jaune avec des pointes de rouge sur le bout du bec. Il porte son nom car c’est le plus grand des touracos. Le touraco géant fréquente les canopées, les forêts et les parcelles forestières aussi bien en montagne que dans les zones humides et la savane. On peut donc le croiser dans de nombreux sites en Ouganda comme le parc national de Kibale ou encore le jardin botanique d’Entebbe.

Le martin-pêcheur Pie

Le martin-pêcheur pie est l’un des martin-pêcheurs les plus communs en Ouganda avec le martin-chasseur du Sénégal et le martin-pêcheur huppé. Arborant un plumage noir et blanc, il ne peut être confondu avec aucun autre martin-pêcheur. Il vit dans les habitats humides comme les lacs et les rivières. Vous pourrez l’observer au parc national du lac Mburo, à Queen Elizabeth et à Murchinson Falls.

Le caméléon de Johnston

Pour finir cette sélection d’animaux à voir en Ouganda, j’ai choisi un caméléon très spectaculaire, le caméléon de johnston Rwenzori (Trioceros johnstoni). Il a été nommé ainsi en l’honneur de Harry Johnston, l’un des principaux acteurs de la « course à l’Afrique » qui a eu lieu à la fin du XIXe siècle par les pays colonisateurs. Il peut atteindre 30 cm de long. Le mâle possède trois cornes, deux en face des yeux et une au niveau du nez. On le rencontre dans le parc national de la Forêt impénétrable de Bwindi.

Cahier pratique pour votre safari en Ouganda

Comment se rendre en Ouganda ?

Vol international jusqu’à Entebbe.

Recherchez votre billet d'avion



Je vous invite aussi à tester le comparateur de vols Kayak.

Avec qui faire un safari en Ouganda ?

Pour votre safari en Ouganda, je vous conseille d’adresser votre demande de voyage sur mesure auprès de l’agence locale ougandaise qui travaille avec des guides francophones.  Je l’ai sélectionné pour sa connaissance du terrain, son sérieux et sa capacité à répondre aux demandes personnalisées. Contactez Eric, Expert sur l’Ouganda.

Quand faire un safari en Ouganda ?

Quand partir en Ouganda pour un safari ? Pas facile de répondre à cette question car le pays se trouve à la lisière entre l’Afrique de l’est et l’Afrique centrale avec des écosystèmes très variés allant de la jungle tropicale d’altitude à la savane en passant par les marais.

Il y a deux périodes pour la saison sèche : de juin à septembre et de décembre à février. Mais voyager en saison des pluies est possible. C’est d’ailleurs ce que j’ai fait (en novembre).

Vous êtes ornithologue ? L’Ouganda est fait pour vous avec près de 1100 espèces d’oiseaux dans un pays dont la surface est inférieure de moitié à celle de la France. Préférez la période de novembre à avril qui compte une plus grande diversité d’espèces avec la présence des oiseaux migrateurs.

Livres et guides d’observation et de voyage

Partage et épingle cet article sur Pinterest

Restons en contact
Pour être tenu informé des nouveaux stages, voyages et safaris photo ou de la publication des nouveaux articles sur le blog, inscrivez-vous à la Wildletter.
  • Garanti sans spam
  • Non cession de votre adresse email à des tiers
  • Désinscription en 1 clic

Laisser un commentaire

Share via
Copy link
×