Vous êtes ici >>

Safari dans le parc national Pilanesberg

5
(2)

Le parc national Pilanesberg (550 km²) se trouve au nord ouest de Johannesburg en Afrique du Sud à 2h30 de route de l’aéroport international OR Tambo dans une zone exempte de paludisme. C’est un sanctuaire animalier bien moins connu que le parc national Kruger mais très intéressant et pratique pour s’y rendre.

Le parc national Pilanesberg est un sanctuaire animalier que l’on peut découvrir au volant de sa propre voiture de location. Pilanesberg  fait partie des parcs les plus abordables économiquement d’Afrique du Sud.

Je suis allé à deux reprises faire un safari dans le parc national Pilanesberg : une fois en mars et une autre fois en juillet. Ce récit parle de mes deux expériences de safari.

 

3 jours en mars dans le parc national Pilanesberg

Après avoir marché 3 jours dans la réserve Imfolozi Hluhluwe à la recherche des rhinocéros, je suis retourné à l’aéroport de Johannesburg pour y louer une voiture. Arrivant assez tardivement, j’ai dormi en bordure du parc national Pilanesberg au Kingdom Resort à Ledig.

J’entre par la Manyane Gate et me dirige directement vers le Manyane resort pour m’enregistrer. Ma tente n’est pas prête. Je pars donc en safari.

Manyane Gate, parc national Pilanesberg
Des oiseaux et encore des oiseaux

Le parc national Pilanesberg est un site intéressant pour les ornithologues. Plus de 420 espèces d’oiseaux sont répertoriées selon Avibase. Mars est un bon moment pour voir les oiseaux car le parc national Pilanesberg compte aussi la présence des migrants à cette période (ils sont présents dans le parc de novembre à avril). Mais attention, on est sur la fin de la saison des pluies. La météo n’est pas toujours idéale.

Pie-grièche à poitrine rose
Canard à bec rouge
Astrild ondulé, parc national Pilanesberg
Hirondelle striée, parc national Pilanesberg

En une journée, j’ai bien du observer plus de 100 espèces différentes, et notamment : francolin de Swainson, francolin huppé, canard à bec rouge, hirondelle striée, euplecte ignicolore, martin-pêcheur pied, chevalier guignette, gravelot à triple collier, pie-grièche à poitrine rose, serpentaire, vanneau armé, vanneau courronné, héron cendré, héron garde-boeufs, spatule d’Afrique, ibis sacré, touraco concolore, grèbe castagneux, astrild ondulé, cordonbleu d’Angola, calao à bec jaune, pintade de Numidie, grande aigrette, pygargue à tête-blanche, cormoran à poitrine blanche…

L’observatoire de Mankwe est très intéressant pour photographier les oiseaux. Dommage qu’ils soient aussi fréquentés par des visiteurs, parfois trop bruyants.

Cache de Mankwe, parc national Pilanesberg

Rhinocéros, éléphants et herbivores

En mars, il n’est pas toujours très évident de repérer les mammifères même s’ils sont bien présents dans le parc national Pilanesberg avec plus de 60 espèces. En cause ? La hauteur et la densité de la végétation.

Rhinocéros blancs et éléphants sont bien représentés dans le parc et s’observent, même en saison des pluies assez facilement. C’est aussi le cas des herbivores dans la zone des pistes Moloto et Sefara Drive qui empêchent de laisser la végétation poussée. Gnous, bubales caama, tsessebe, éland et buffles fréquentent cette zone du parc national Pilanesberg. C’est aussi là que j’ai pu observer trois guépards lors de mon dernier safari dans la Black Rhino Game Reserve adjacente au parc national Pilanesberg.

bubale, parc national Pilanesberg
Tsessebe, parc national Pilanesberg
Rhinocéros
éléphant

4 jours en juillet dans le parc national Pilanesberg

La même année, je suis revenu dans le parc national Pilanesberg en juillet lors de mon roadtrip dans le Kalahari sud-africain. A cette époque de l’année, c’est la saison sèche. Les mammifères sont plus facilement visibles mais les oiseaux migrateurs ont quitté le parc.

Cette fois, c’est en camping avec un 4×4 tout équipé que j’explore le parc national.

Des paysages brûlés en partie

Ce qui me frappe en arrivant dans le parc national Pilanesberg, c’est de voir le paysage brûlé par un incendie. J’ai interrogé pas mal de monde sur le sujet et je n’ai pas réussi à obtenir deux fois la même réponse. Pour les uns, cela fait partie de la gestion de l’écosystème et le feu a été déclenché par les rangers du parc national. Pour les autres, c’est un accident. Certains ont une position intermédiaire. Les feux auraient été déclenchés par les rangers mais mal contrôlés à cause du vent et il se serait étendu bien au-delà de ce qui été prévu.

Quoi qu’il en soit, j’ai trouvé le paysage bien triste dans les endroits où il était brûlé. C’était loin d’être partout, heureusement !

Safari Photo en Afrique du Sud

Zèbre de Burchell
Phacochère
pilanesberg@GregoryRohart-8101
pilanesberg@GregoryRohart-2800

La girafe s’hydratant et l’hippopotame

C’est la fin de journée. Je me suis arrêté à la cache de Makorwane. A notre arrivée, il n’y a rien. Nous nous installons et attendons. Au bout de quelques minutes, un hippopotame sort sa tête de l’eau. Il était immergé. Il retourne sous l’eau. Une girafe approche sur l’autre rive du plan d’eau. Elle tourne la tête lentement dans tous les sens. Elle fait mine de se baisser et se ravise. La scène se répète plusieurs fois. La girafe finit par se baisser et boire, ayant évalué qu’il n’y avait pas de danger.

On ira manger un peu plus loin sur le site à pique-nique en direction de la Bakubung gate.

Girafe
Hippopotame

Le léopard at home

J2 de mon safari dans le parc national Pilanesberg. C’est la fin de journée, nous rentrons tranquillement au Bakgatla Resort situé au nord du parc national Pilanesberg. Sur Kgabo drive sur l’axe principal nord-sud du parc national, nous voyons une file indienne de voiture. Un léopard au milieu de la route avance vers nous. Il avance paisiblement. Ici, le boss, c’est lui. Il passera au pied de la voiture avant de s’enfoncer dans le bush.

Léopard, parc national Pilanesberg

Les oiseaux de la cache de Mwanke

Même si le mois de juillet est moins intéressant sur le plan ornithologique de le mois de mars, les oiseaux sont toujours présents à la cache de Mankwe, en particulier les spatules d’Afrique, les hérons, ibis sacré et martin-pêcheur pied.

C’est aussi un super spot pour observer le crocodile, parfois les éléphants.

Martin-pêcheur Pied, parc national Pilanesberg
Spatule d'Afrique
Crocodile
Ibis sacré

La lionne attaque

Pour notre dernière matinée de safari dans le parc national Pilanesberg, nous bookons un tour avec un guide pour gagner du temps dans le rangement de notre 4×4. Nous croisons de nombreux animaux déjà observé les jours précédents : girafes, rhinocéros, éléphants, phacochères…

Un peu après 9h00, nous rencontre une famille de lions qui se prélassent sur le bord du lac Mankwe. Il y a plusieurs femelles, des lionceaux et deux mâles dont un jeune. Les lionceaux s’amusent entre-eux. Nous sommes 4 véhicules à les observer. Une lionne allongé près de ses lionceaux fixe un 4×4 pendant un certain temps, se lève et avance vers le véhicule. En une fraction de seconde, elle se met à courir vers le 4×4, stoppe sa course à quelques mètres du véhicule et lance un rugissement à nous glacer l’échine du dos. L’avertissement s’arrête là. Que s’est-il passé pour que la lionne fonce vers le 4×4 ? Elle a tout simplement protégée ses lionceaux d’une personne qui s’est levée dans son 4×4. Avec les animaux sauvages, il faut être en alerte permanente. A 10h00, nous quittons le parc national Pilanesberg pour rejoindre la réserve privée de Madikwe.

Lion, parc national Pilanesberg
Lionne, parc national Pilanesberg

Cahier pratique du parc national Pilanesberg

Comment s’y rendre ?

Vol international jusqu’à l’aéroport international OR Tambo de Johannesburg. Il faut 2h30 pour rejoindre le parc national en voiture depuis l’aéroport.

Recherchez votre billet d'avion

 

Quelle voiture pour le parc national Pilanesberg ?

Les pistes du parc national Pilanesberg sont accessibles en deux roues motrices mais je conseille vivement un bas de caisse haut. J’ai croisé dans le parc national une voiture qui attendait une dépanneuse car elle avait trop raclé le sol.

Pour cette raison, je conseille vivement la location d’un SUV si vous dormez dans un lodge, un cottage ou en tente. Si vous optez pour le camping, la location d’un 4×4 équipé camping est un vrai must en Afrique du sud. J’adore cette expérience.

Où dormir ?

Les deux hébergements les moins chers sont le Manyane resort et le Bakgatla Resort qui comprennent des emplacements de camping, des tentes ou des cottages à louer. Selon les formules, le petit-déjeuner est inclus ou pas. Sur place, on trouve des restaurants mais on peut aussi faire sa cuisine dans son cottage ou dans les cuisines collectives si l’on loue une tente ou si l’on est au camping.

Il y a aussi des lodges tout compris avec deux safaris guidés par jour :

site de pique-nique, parc national Pilanesberg

Guides d’observation

Voici les deux guides de référence pour l’observation animalière en Afrique du Sud :

Avec qui voyager en Afrique du Sud ?

Pour votre safari et voyage en Afrique du Sud, je vous conseille d’adresser votre demande de devis sur mesure auprès des deux agences de voyage locales francophones avec qui je travaille en Afrique du Sud. Je les ai sélectionnées pour leur sérieux et leur capacité à répondre aux demandes personnalisées. 

Partage et épingle mon article sur Pinterest

 

safari-pilanesberg-02
safari-pilanesberg-01
safari-pilanesberg-03

Vous avez aimé mon article ? Mettez-lui 5 étoiles

Cliquez sur une étoile pour lui donner une note

Note moyenne 5 / 5. Nombre de votes 2

Aucun vote pour le moment. Soyez le premier à noter mon article.

Je suis désolé que cet article ne vous ait pas été utile!

Laissez-moi améliorer cet article !

Dites moi comment je peux améliorer cet article

éléphant

4 commentaires au sujet de “Safari dans le parc national Pilanesberg”

  1. Bonjour,
    Je vois que lors de votre 2ème safari au pilanesberg (en juillet) vous avez booké un safari matinal avec un rangers, c’était depuis le Manyane resort ? si non où étaitce ? et quel est le prix d’un safari matinal accompagné ?

    Cordialement,

    vladimir ROUGEOT

    Répondre
    • Je ne me souviens pas exactement du prix pour la demi-journée de safari mais ça ne devait pas excéder 40 € par personne. Je suis parti depuis le Bakgatla Resort où il y a un bureau pour réserver des safaris. Il doit y en avoir un aussi au Manyane Resort

      Répondre
  2. Merci pour la réponse,
    Je pense qu’on va faire une première nuit à proximité du parc, puis l’explorer dans un 1er temps en self-drive le lendemain matin (voir plus) avant d’arriver au lodge l’après-midi et réserver un Sunset drive puis sunrise drive le lendemain. Vaut-il mieux arpenteer la zone sud ou la zone nord, pour savoir lequel choisir entre Manyane ou bakgatla choisir ?
    Cordialement,
    Vladimir ROUGEOT

    Répondre
    • ça va dépendre du nombre de nuits sur place. Dormir dans les deux camps est une bonne option pour explorer des zones différentes du parc au crépuscule. Après, s’il faut faire un choix, je dirais bakgatla car il est un peu plus proche des pistes du nord ouest du parc uù on trouve de nombreux ongulés et où la probabilité de voir des félins est un peu plus importante. C’est dans cette zone que j’ai observé les guépards et un groupe de lions.

      Répondre

Laisser un commentaire

50 Shares
Share via
Copy link