Vous êtes ici :

2 semaines de safari en Afrique du Sud et au Botswana

Pendant 2 semaines, j’ai réalisé des safaris dans plusieurs réserves privées et un parc national du Limpopo en Afrique du Sud ainsi que dans la réserve de Mashatu au Botswana. Retour sur ce voyage incroyable.

Zoomez sur la carte pour voir de façon plus fine la position géographique des réserves

6 avril. Mon avion atterrit sur le tarmac de l’aéroport international OR Tambo de Johannesburg. Je récupère ma location de voiture au sein même de l’aéroport et je prends la direction de Louis Trichardt au nord. Direction le Limpopo. Assez rapidement, le pare-brise de mon véhicule se fissure suite à la projection d’un caillou par un camion. La poisse. Fort heureusement, l’entaille ne dépassera pas les 20 cm pendant tout le voyage.

Je fais escale pour ma première nuit au Madi a Thavha Mountain Lodge près de Louis Trichardt. C’est un petit lodge dans une propriété agricole. J’ai bien aimé l’ambiance. C’est simple, un peu rustique et nonchalant. On est ici dans les montagnes du Southanberg. Par le passé, j’avais déjà dormi dans une autre adresse que je recommande, le Leshiba Wilderness. Demain commence mon premier safari.

Cet article n’est qu’un condensé de mes 2 semaines de safari en Afrique du Sud et au Botswana. Chaque réserve et parc national aura des articles dédiés.

3 jours entre la Mapesu Game réserve et le parc national Mapungubwe

Il me faut un peu plus de deux heures de route pour rejoindre la Mapesu Game reserve (12500 hectares). Je m’installe le midi au Mapesu Wilderness Tented Camp pour une nuit, les deux suivantes seront toujours dans la réserve mais au Mopane Bush Lodge. Les deux adresses sont de très bonnes qualités.

Pendant trois jours, je réalise des safaris dans la Mapesu Game Reserve mais aussi dans le parc national Mapungubwe avec des guides de la Mapesu. La combinaison des deux est vraiment parfaite, car la réserve seule de Mapesu manque d’un peu d’animaux pour le moment. La réserve réintroduisait lors de mon passage deux lions mâles (en quarantaine à ce moment-là). J’ai néanmoins pu faire de très belles observations. Je pense notamment à l’hippotrague noir, au raphicère champêtre, au ganga de Burchell, à la girafe et au guépard que l’on peut approcher à pied (superbe expérience au passage).

Le parc national Mapungubwe est situé de l’autre côté de la R572, très près de la réserve de Mapesu. J’ai pu y faire trois safaris : dans sa partie ouest, dans sa partie est et entre les deux secteurs dans les marais privés de Den Staat. Je dois avouer que j’aime beaucoup le parc national, et notamment les paysages de la partie est composée de kopjes. Si les prédateurs y sont discrets, il y a de nombreux oréotragues sauteurs, des gnous, des zèbres des plaines, des éléphants et plus de 420 espèces d’oiseaux. C’est une destination assez confidentielle. J’y reviendrai sans aucun doute.

4 jours de safari dans la réserve privée de Mashatu

Depuis la Mapesu Game Reserve, il me faut 45 mn pour rejoindre le poste frontière de Pont Drif qui marque le passage au Botswana. Richard de la Mashatu Game Reserve (42 000 hectares) m’accueille et m’accompagne dans les formalités douanières (très simples). C’est un petit poste frontière. Moins de 10 mn plus tard, je suis au Botswana. Dès que l’on passe la frontière, c’est la réserve de Mashatu. Il nous faut une heure pour rejoindre le Mashatu Tent Camp, un camp de brousse confortable situé dans le nord de la réserve. Personnel très sympa. J’y resterai deux nuits avant de migrer vers l’Euphorbia Mashatu, une adresse d’exception nichée au milieu d’une forêt d’euphorbes.

Pendant 4 jours, je réalise des safaris incroyables à la recherche du léopard. Ici, ils sont incroyablement relax comme ils le sont dans la réserve privée de Sabi Sands en Afrique du Sud. En 4 jours, j’ai pu faire 6 observations de 5 léopards différents. Et à part les léopard ? Les éléphants sont nombreux à Mashatu. On y rencontre aussi des guépards (vu 3 fois), des lions, des zèbres, des girafes, des otocyons, des vervets, des babouins, des impalas. La Mashatu Game Reserve comprend aussi un affût photo face à un point d’eau, le Matebole hide. Semi-enterré, il permet de faire des clichés bien sympa, notamment d’éléphants au grand angle.

Je ne vous en dis pas plus sur Mashatu. D’autres articles vont venir ainsi qu’au moins un safari photo. Restez à l’écoute ou abonnez-vous à ma wildletter pour en savoir davantage.

3 jours de safari à l’Entabeni Conservancy

Après mon départ de la Mashatu Game reserve au Botswana, je repasse la frontière pour entrer de nouveau en Afrique du Sud. Direction le sud. Comme lors de mon début de voyage, nouvelle halte au Madi a Thavha Mountain Lodge près de Louis Trichardt. Il me faut ensuite 3 heures de route pour rejoindre le Honeyguide Ranger Camp dans l’Entabeni Conservancy. C’est une très belle réserve de 22 000 hectares située au cœur de la réserve de biosphère du Waterberg classée à l’UNESCO.

J’y resterai 3 nuits. La réserve se situe sur les contreforts de la montagne et dispose de nombreux waterholes. Zèbres des plaines, impalas, koudous, cobes à croissant sont nombreux. J’ai aussi pu croiser en safari des lions ainsi que le guépard, mais ce qui a le plus retenu mon attention, c’est cette rencontre unique avec un rhinocéros hybride. Cette femelle est née d’une mère rhinocéros noir et d’un père rhinocéros blanc. Je ne pensais même pas que cela pouvait être possible sans manipulation génétique.

2 jours à la Welgevonden Game Reserve

Je finis mes 2 semaines de safari en Afrique du Sud et au Botswana par la Welgevonden Game Reserve. Il me faut 2h15 pour rejoindre mon point de rendez-vous à la Main Gate en passant par la R101 puis la R33 afin d’éviter les pistes. Je n’avais pas trop envie de voir mon pare-brise se fissurer davantage.

Pour cette fin de voyage, j’ai opté pour le Sekala Lodge en plein centre de la réserve. Lodge confortable sans être luxueux. Personnel hyper sympa. J’ai beaucoup apprécié l’atmosphère du lodge.

Bien que le hors-piste soit interdit dans la réserve, j’ai pu y faire des observations sympathiques, à commencer par une femelle guépard et ses deux guépardeaux. Les rhinocéros blancs y sont nombreux tout comme les gnous, les zèbres, les girafes ou encore les impalas. Le lodge accueille une famille de galago moholi que l’on peut observer le matin avant de partir en safari et qu’eux aillent se coucher pour la journée.

Je rejoins le jour de mon départ l’aéroport international OR Tambo de Johannesburg en moins de 3 heures. Deux très belles semaines dans le bush. À refaire… évidemment !

Cahier pratique – 2 semaines de safari en Afrique du Sud et au Botswana

Comment s’y rendre ?

Bien que mes safaris se soient déroulés en Afrique du Sud et au Botswana, la Mashatu Game Reserve est plus accessible par l’Afrique du Sud que par le Botswana.

Je vous recommande donc d’atterrir à l’aéroport international OR Tambo de Johannesburg.

Recherchez votre billet d'avion



Je vous invite aussi à tester le comparateur de vols Kayak.

Se déplacer d’une réserve à une autre

Si vous voyagez en self-drive, louez ensuite votre voiture. Pour toutes les réserves de cet article, une voiture deux roues motrices suffit puisque les safaris sont réalisés avec les guides des lodges et des camps de brousse. Si vous comptez visiter le parc national de Marakele ou celui de Mapungubwe par vous-même, je vous recommande de louer un 4×4.

Quelle période privilégier ?

Pour l’ensemble des sanctuaires, la saison sèche s’étale de mai à fin octobre. Ce sont les meilleurs mois pour observer les mammifères. Si vous êtes amateurs d’oiseaux, la meilleure période est celle de la saison humide de novembre à mars. Privilégiez alors le mois de mars, plus luxuriant au niveau des couleurs et avec un peu moins de pluie.

Avec qui partir en Afrique du Sud et au Botswana ?

Pour votre safari et voyage en Afrique du Sud, je vous conseille d’adresser votre demande de devis sur mesure auprès de l’agence de voyage locale francophone avec qui je voyage en Afrique du Sud. Je l’ai sélectionnée pour son sérieux et sa capacité à répondre aux demandes personnalisées. Et je vous conseille aussi la lecture de l’article bien préparer votre voyage et vos safaris en Afrique du Sud.

Guides de voyage et naturalistes

Voici les deux guides de référence pour l’observation animalière en Afrique du Sud :

Restons en contact
Pour être tenu informé des nouveaux stages, voyages et safaris photo ou de la publication des nouveaux articles sur le blog, inscrivez-vous à la Wildletter.
  • Garanti sans spam
  • Non cession de votre adresse email à des tiers
  • Désinscription en 1 clic

Laisser un commentaire

Share via
Copy link
×