Vous êtes ici :

Guide des safaris au parc national Etosha

Après plusieurs voyages en Namibie et de nombreux safaris au parc national Etosha, j’ai eu l’envie de vous partager mon expérience dans ce guide pratique qui vous aidera à planifier votre visite.

Téléchargez la carte du parc national Etosha en grand format

Le Parc national Etosha

Situé au nord de la Namibie, le parc national Etosha se trouve à 4h00 de route de la capitale Windhoek (415 km).

Etosha a d’abord été une réserve de chasse en 1907 au temps de la colonisation allemande. Il a obtenu son statut de parc national en 1967. Sa superficie est aujourd’hui de 22 275 km², soit un peu plus que la surface d’Israël.

Etosha est un parc national d’une beauté saisissante et unique. Il tire son nom, qui signifie « Grand lieu blanc », d’une vaste dépression plate qui était un lac intérieur profond il y a 12 millions d’années. Aujourd’hui, ce pan, aride la majeure partie de l’année, également appelé lieu des mirages, couvre près de 25 % de la surface du parc. Le reste d’Etosha est composé de savanes aux abords du pan et de bush arbustifs et forestiers.

Etosha est aujourd’hui la première destination de safari en Namibie.

Quels animaux observer au parc national Etosha ?

Malgré son aridité, le parc national Etosha compte 114 espèces de mammifères et plus de 380 espèces d’oiseaux selon Avibase.

4 des Big 5 sont présents à Etosha, éléphant, rhinocéros, lion et Léopard. Seul le buffle d’Afrique manque à l’appel. Etosha est trop aride pour sa survie.

Le parc national Etosha est un excellent site pour l’observation de la faune africaine, en particulier les zèbres des plaines, girafes, springboks, impalas à face noire, steenbock, dik-dik, oryx. Les lions, éléphants, hyènes tachetées et rhinocéros noirs et blancs sont régulièrement observés. Parmi les plus petites espèces de mammifères, vous pourrez observer le chacal, l’otocyon, le phacochère, le blaireau ou encore l’écureuil terrestre.

Etosha a la réputation d’être un parc national facile pour les observations, y compris pour les voyageurs qui ne sont pas des naturalistes car pendant la période hivernale (mai – octobre), l’aridité est telle que les animaux se regroupent autour des waterhole pour s’hydrater.

Du côté des oiseaux, le parc présente une belle diversité de rapaces avec 35 espèces recensées (bateleur, aigle ravisseur, aigle martial, autour des palombes, vautour oricou…). Environ 1/3 sont des migrateurs que l’on observe uniquement à la saison humide entre novembre et avril.

Quels sont les meilleurs points d’eau pour observer les animaux à Etosha ?

Comme je le disais, en saison sèche, les animaux se regroupent autour des points d’eau à Etosha. Il suffit alors de se positionner autour des waterhole et d’attendre pour voir la faune aller et venir pour boire. Sauf que le parc national Etosha compte plus de 50 waterhole. Lesquels privilégier ? Éléments de réponse avec ma sélection de points d’eau pour observer les animaux à Etosha en saison sèche. Attention : Etosha n’est pas un zoo, rien ne garantit que vous verrez les espèces mentionnées aux points d’eau.

Secteur Namutoni

  • Klein Namutoni : il est souvent fréquenté par les girafes, les élans et les hyènes. A privilégier l’après-midi.
  • Twee Palms : Situé à l’est du Fisher’s pan, il est réputé pour l’observation des grues de paradis et des faucons shikra. Chacal à chabraque et guépard y sont vus occasionnellement. Intéressant toute la journée.
  • Fisher’s pan : C’est le paradis des ornithologues. Nombreux autours des palombes, rolliers à longs brins, guêpiers d’Europe en saison des pluies.
  • Tsumcor : ce waterhole artificiel est réputé pour l’observation des éléphants et des girafes. Les hyènes tachetées sont occasionnellement vues comme les lions. L’été, le site est fréquenté par une belle diversité de tourterelles et le ganga namaqua et le ganga de Burchell.
  • Koinachas : Léopards et lions y sont occasionnellement observés le matin comme en fin d’après-midi.
  • Chudop : Waterhole très riche toute la journée avec des allers et retours incessants de nombreux herbivores.

Secteur Halali

  • Moringa : C’est le point d’eau du camp. Les allers et venues des animaux sont importants au petit matin et le soir. Eléphants, rhinocéros noirs, impalas à face noir, parfois lions et léopards.
  • Goas : Le waterhole est fréquenté par les éléphants et girafes. Lions et hyènes y sont vus fréquemment.
  • Salvadora : Springbok, gnous et zèbres y sont vu fréquemment. C’est aussi un bon spot pour voir le guépard autour du waterhole ou sans ses environs
  • Charitsaub : Waterhole réputé pour voir les éléphants ainsi que les rhinocéros blancs. Outardes kori et grues de paradis sont souvent aperçus.
  • Rietfontein : Waterhole très scénique attirant une large variété d’animaux toute la journée. En saison des pluies, c’est un bon spot ornithologique.

Secteur Okaukuejo

  • Okaukuejo : Waterhole du camp qui attire une large variété d’animaux : girafes, zèbres, springboks, éléphants, gnous, oryx mais aussi lions et rhinocéros solitaires occasionnellement.
  • Okondeka : Une meute de lions fréquente régulièrement le site.
  • Ombika : Point d’eau très actif mais peu fréquenté car proche de l’Andersson Gate. Lions et rhinocéros noirs y sont souvent observés tout comme les impalas à face noir et les gnous.
  • Nebrownii : hyènes tachetées et lions fréquentent le waterhole le matin et en fin de journée. En journée, rhinocéros noirs et éléphants sont souvent vus tout comme les herbivores.
  • Gemsbokvlakte : Waterhole fréquenté surtout le matin par les grands groupes d’herbivores ainsi que les guépards. Les lions sont occasionnellement observés.

Secteur ouest d’Etosha

  • Olifantrus : c’est le waterhole du camping. Le rhinocéros noir y est souvent observé en fin de journée tout comme l’oryx, le springbok, l’autruche, le zèbre des plaines ou encore le gnou.
  • Nomab et Duineveld : Ces deux waterhole entre Dolomite Camp et Olifantsrus attirent fréquemment les zèbres des plaines, springboks, grands koudous, gnous et oryx.
  • Jakkalswater : Waterhole très actif avec généralement de grands groupes d’herbivores, des écureuils terrestres et plein d’oiseaux.
  • Tobieroen : Large variété d’herbivores. L’antilope des sables, l’outarde kori et le serpentaire peuvent y être vus. La visite l’après-midi est recommandé.
  • Sonderkop : Situé entre Olifantsrus et Okaukuejo, ce waterhole attire de nombreux animaux car il n’y a pas beaucoup de plans d’eau dans les environs. Elan, lions, éléphants et antilope rouanne sont occasionnellement observés. A conseiller plutôt l’après-midi.

Où dormir dans le parc national Etosha ?

Le parc national Etosha dispose d’hébergements de différentes gammes allant du camping au camp luxueux. Pensez à réserver longtemps en avance car la demande est forte pour Etosha. Voici la liste des hébergements d’ouest en est. La partie ouest est la moins visitée car elle offre moins de possibilités d’hébergements.

Chaque camp peut organiser des safaris guidés.

  • Dolomite Camp : 20 tentes de luxe perchées sur le sommet d’une petite colline avec une vue sur le waterhole de Dolomietpunt. Le camp n’est pas clôturé permettant à la faune de circuler librement dans le camp. Piscine avec vue imprenable.
  • Olifantsrus Campsite : Situé lui aussi à l’ouest d’Etosha, le camping offre 10 emplacements pour des groupes de 8 personnes maximum par emplacement. Le campsite dispose d’une petite cafétaria vendant du bois pour le braaï, des boissons et préparant des repas légers. Il n’y a pas de boutiques. Un observatoire à deux étages, accessible depuis une passerelle, fait face à un point d’eau artificiel qui permet d’observer la faune venue s’hydrater.
  • Okaukuejo Camp : Situé dans le sud du Parc National d’Etosha, Okaukuejo propose une vaste gamme de chalets et cottages avec ou sans cuisine donnant sur le waterhole éclairé la nuit ou sur le bush ainsi que des emplacements de camping. On retrouve sur place un bar, un restaurant, une boutique, une pompe à essence ainsi qu’une piscine.
  • Halali Camp : Situé à 70 km à l’est d’Okaukuejo, Halali propose lui aussi une vaste gamme d’hébergements allant du camping au chalet. On trouve les mêmes prestations de service : restaurant, bar, boutique, pompe à essence et une piscine. Le camp dispose également d’un waterhole éclairé la nuit. Excellent spot pour l’observation des rhinocéros noirs à la nuit tombée.
  • Namutoni Camp : Encore plus à l’est, le camp de Namutoni a été construit dans une ancienne forteresse allemande. Même type d’hébergement qu’à Okaukuejo et Halali et mêmes prestations de service. Le camp dispose aussi d’un point d’eau apprécié par la faune.
  • Onkoshi Camp : Onkoshi se situe au nord de Namutoni dans une zone réservée aux clients du camp. Il propose 15 chalets luxueux sur pilotis face au pan d’Etosha. Les installations à Onkoshi comprennent un restaurant, un bar, un curio shop et une piscine.

Je conseille l’utilisation des hébergements à l’intérieur du parc national Etosha pour être au plus près des animaux, ce qui vous permet de commencer vos safaris plus tôt et de les finir plus tard. Mais il peut arriver que les hébergements soient plein en haute saison ou que vous souhaitiez dormir à l’extérieur d’Etosha la veille de votre arrivée ou le jour où vous quittez le parc. Voici donc une suggestion d’hébergements qui offre généralement un meilleur rapport qualité/prix :

Quel est le meilleur moment pour un safari à Etosha ?

La haute saison au parc national Etosha correspond à la saison sèche et moins chaude de mai à octobre. A cette époque, les animaux se regroupent autour des points d’eau et les observations en sont largement facilitées.

Le reste de l’année correspond à la saison humide. Les paysages sont plus verts et la végétation est plus épaisse ; les animaux n’ont plus le besoin de se rendre au waterhole aussi souvent ce qui rend les observations plus délicates. Cette période est à privilégier cependant si vous êtes un passionné d’oiseau car tous les migrateurs seront alors présents à Etosha.

Combien de jours sont-ils nécessaires pour vos safaris à Etosha ?

C’est une question que l’on me demande souvent. En réalité, tout dépend de votre appétence pour l’observation de la faune sauvage. Je dirais que le temps minimum pour découvrir Etosha est de 3 jours.

Cahier pratique – parc national Etosha

Portes d’entrée, horaire d’ouverture et prix d’entrée

Le parc national Etosha dispose de quatre portes d’entrée :

  • Galton gate à l’ouest réservé aux clients du Dolomite Camp et de l’Olifantsrus campsite
  • Andersson gate au sud d’Okaukuejo. C’est la porte d’entrée principale car la plus proche de Windhoek.
  • Von Lindequist Gate à l’est. Elle est pratique pour rejoindre le parc national du plateau du Waterberg ou la bande de Caprivi.
  • King Nehale Lya Mpingana gate au nord.

Les horaires d’ouverture des portes changent chaque semaine et sont basées sur le lever et le coucher du soleil. Vous pouvez vous référer aux horaires de levers et couchers de soleil à Outjo pour planifier votre voyage à Etosha.

La grille de prix d’entrée au parc national Etosha est la suivante :

  • Adultes : NAD 150 par adulte par jour pour les étrangers, NAD 100 pour les habitants d’Afrique Australe et NAD 50 pour les namibiens
  • Enfants de moins de 16 ans : gratuit
  • Véhicules avec 10 sièges ou moins = NAD 50 par véhicule  par jour

Comment se rendre au parc national Etosha ?

Vol international jusque Windhoek.

Recherchez votre billet d'avion



Je vous invite aussi à tester le comparateur de vols Kayak.

Le parc national Etosha se trouve ensuite à 4h00 de route de la capitale Windhoek et à 2h15 de la Okonjima Nature Reserve. La location d’un 4×4 n’est pas nécessaire pour découvrir le parc national Etosha. Il peut néanmoins s’avérer utile si vous prévoyez de camper ou si vous envisagez de visiter la Namibie en saison des pluies. Dans les autres cas, une location de voiture deux roues motrices suffit avec une préférence, si votre budget le permet, pour un SUV. Vous aurez plus d’espace et votre assise, un peu plus haute, vous facilitera les prises de vue comparativement à une berline.

Où faire son plein d’essence dans le parc Etosha ?

Dans le parc national Etosha, vous pouvez faire votre plein d’essence dans les camps d’Okaukuejo, Halali et Namutoni. Les tarifs étant plus élevés qu’à l’extérieur du parc national, il peut être intéressant de faire le plein avant d’entrer dans Etosha. Vous pouvez faire le plein à Outjo, Kamanjab, juste avant Andersson Gate, Otavi, Tsumeb.

Peut-on faire ses courses dans le parc national Etosha ?

Les camps d’Okaukuejo, Halali et Namutoni disposent de petites supérettes pouvant dépanner mais elles sont achalandées de façon aléatoire. Ne misez pas l’achat de toutes vos courses sur ces shops.

Je vous conseille de faire le plein de course avant d’entrer dans le parc national et de compléter sur place. Kamanjab, Outjo, Otavi et Tsumeb ont des supermarchés bien fournis avec du choix et de meilleurs prix qu’à Etosha.

Comment faire son safari : en solo ou guidé ?

Le parc national Etosha permet à de nombreux voyageurs de réaliser leur safari par eux-mêmes. Voir des animaux en saison sèche n’est pas chose très difficile si on sait être calme, patient et observateur autour des waterholes.

Dans chaque camp, vous avez la possibilité de booker un safari à votre arrivée. C’est une option qui peut s’avérer intéressante en complément de vos self-safaris. Le prix est de NAD 650 par personne en 2022.

Avec qui faire son safari à Etosha ?

Si vous voyagez en solo, vous pouvez réserver vos nuits à Etosha auprès du Namibia Wildlife Resorts (NWR). Vous pouvez aussi faire appel à une agence locale francophone pour l’ensemble de votre voyage qui se chargera de vous constituer un itinéraire, réserver vos hébergements, louer votre voiture…

Pour votre voyage et vos safaris en Namibie, je vous conseille d’adresser votre demande de voyage sur mesure auprès de l’agence de voyage francophone avec qui je travaille en Namibie. Je l’ai sélectionné pour son sérieux et sa capacité à répondre aux demandes personnalisées. Contactez Félix, Expert voyage qui vit en Namibie depuis 2004.

Guides d’observation pour la Namibie

Voici les guides et application que je recommande pour un voyage nature en Namibie :

Je vous conseille également d’acheter une carte du parc national Etosha. Elles sont en vente dans les boutiques du parc mais je vous conseille de l’acheter avant si vous voyagez par vous-même et désirez planifier un peu vos safaris.

  • Save

4 commentaires au sujet de “Guide des safaris au parc national Etosha”

  1. Bonjour,

    Un très grand merci pour cette documentation entre autres de vos mails
    Si je réussis à mettre en place mon périple, je ne manquerai pas de vous le faire savoir

    Bien cordialement à vous

    Répondre
  2. Super intéressant.
    Cependant je connais un guide francophone top François Gillet que je recommande vivement.
    Je connais également Félix….
    👍👍

    Répondre

Laisser un commentaire

Share via
Copy link