Vous êtes ici :

Affûts photo animaliers en Finlande

Fin avril, début mai, je me suis rendu en Finlande pour réaliser plusieurs affûts photo animaliers près de Kuusamo et Khumo, deux régions réputées pour leur faune tant ailée qu’à poils.

Depuis Genève, je prends un vol dans un Embraer RRJ-190 pour rejoindre Helsinki où je fais escale pour une courte nuit puis je prends un second vol vers Kuusamo à bord d’un ATR 72-500 à hélices. Kuusamo sonne à mes oreilles depuis de nombreuses années comme un rêve de taïga. Assis dans l’avion, je suis tout excité et en même temps, j’ai peur d’être déçu par la destination. C’est souvent ainsi quand on attend beaucoup de quelqu’un, de quelque chose ou d’un lieu. Pendant tout ce voyage naturaliste, la musique de Mari Samuelsen, violoniste norvégienne hors-pair, m’a accompagnée dans ma quête photographique, ma soif de découverte, mes doutes et mes joies. C’est l’une des rares artistes classiques à m’emmener au diapason de l’émotion.

À Kuusamo, la moyenne des températures annuelles est de 0 °C.

Mais, puisque je vous écris ici pour vous relater mon retour d’expérience sur mes affuts photo animaliers en Finlande près de Kuusamo et Khumo, allons-y. Plusieurs espèces emblématiques de la taïga sont au programme de ce voyage avec affûts : le grand tétras, le tétras lyre, la grue cendrée, l’aigle royal ou encore le cygne chanteur, sans oublier le mammifère totem de la Scandinavie, l’ours brun ainsi que ses compagnons de la forêt boréale, le glouton que l’on nomme aussi carcajou et le loup. A cette époque de l’année, on peut les photographier dans une ambiance hivernale grâce à la neige. Un programme haletant et alléchant, non ?

Mon planning prévoyait que je démarre par un affût pour photographier le grand tétras mais le printemps est particulièrement froid cette année et les parades nuptiales ont pris deux semaines de retard. Il est donc préférable d’attendre la fin de mon séjour. Je commence donc par un affût pour photographier les passereaux.

Cet article est un résumé très succinct de mon voyage en Finlande. Je reviendrai sur la plupart des affûts pour vous partager plus en détails mes impressions, photos et conseils pratiques.

 

Affût passereaux

Après un long trajet, je commence ma semaine d’affût en douceur avec l’affût pour les passereaux. Il fait -3° C lorsque je démarre à 8h30. Vu qu’il fait beau et sec, c’est largement supportable, d’autant que je suis bien équipé contre le froid. En cette fin avril, la clairière est recouverte de neige. A vol d’oiseaux, la frontière russe est à environ 10km.

Il y a en réalité deux affûts, un de 3 places et un de 4 places. Ils sont à l’entrée d’une petite clairière et font face à quelques arbres et une mangeoire.

Les passereaux, et pas qu’eux, font des allers-retours plutôt réguliers. Il y a les espèces communes comme le pinson des arbres, la mésange charbonnière, la mésange bleue, la pie bavarde, le merle noir, le geai des chênes, le verdier d’Europe, le pigeon ramier ou encore le bruant jaune. L’écureuil roux fait même quelques apparitions autour de l’affût. Mais s’il y a deux espèces de passereaux que je voulais photographier à cette période de l’année, c’était le bouvreuil pivoine et le pinson du nord, qui s’ils sont présents dans nos latitudes hexagonales, leur présence est assez irrégulière.

 

Affûts cygne chanteur

Dans la même journée, je pars l’après-midi faire un second affût pour photographier le cygne chanteur en période nuptiale. Sur le chemin vers l’affût, j’ai eu la chance de croiser un grand tétras mâle visible depuis la piste. Je n’ai pas fait la photo du siècle mais c’est, je l’espère, de bon augure pour la suite.

L’affût se déroule face au lac Koskenlampi en partie dégelée à cette époque de l’année, ce qui permet aux cygnes de pouvoir barboter et se nourrir. Il y a en environ 70.

Les cygnes chanteurs portent bien leur nom, ils chantent tout le temps. C’est que c’est l’époque des parades nuptiales et des comportements qui vont avec. Ils dandinent de la tête à tout va, se toilettent régulièrement et déploient leurs ailes pour faire les beaux. Ils s’affrontent pour se défier et cela même si le couple est fidèle. Il peut toujours y avoir un prétendant qui traîne dans le coin.

Quelques autres oiseaux traînent dans le coin : grues cendrées, pygargues à queue blanche, garrots à oeil d’or, colverts, bergeronnettes noires, grands corbeaux et courlis corlieu.

Affûts tétras lyre

J’ai réalisé deux affûts pour le tétras lyre en Finlande. Le premier n’a rien donné car les conditions météorologiques étaient défavorables aux parades nuptiales du tétras lyre avec des rafales de vents à 60 km / heure et des giboulées de pluie verglaçante. Quelques jours plus tard, je retente le coup car pour avoir déjà photographié la parade nuptiale du tétras lyre en Suède, je sais que c’est extrêmement beau à voir et spectaculaire.

Je choisis de m’installer dans un affût solo allongé. Je sais que c’est nettement moins confortable pour moi qu’un affût assis mais de part la position près du sol, j’espère faire des photos sympas. Quelques douleurs aux cervicales et au dos valent bien ça si les tétras lyre sont au rendez-vous.

4h46, le soleil se lève mais n’apparait pas encore derrière la cime des arbres qui ferment la clairière. Les premiers roucoulements des mâles se font entendre et dans la minute, ils arrivent devant les affûts et se défient d’entrée de jeu. Aucun round d’observation. C’est un privilège incroyable d’assister pendant près de 3h00 à la parade nuptiale du tétras lyre.

Affût aigle royal

Pour l’aigle royal, j’avais prévu un seul affût mais le premier m’a frustré car le mâle est venu furtivement et s’est posé dans un arbre dont l’angle de prise de vue n’était pas à mon avantage.

J’ai donc souhaité y retourner. L’attente a été longue. Le mâle est venu à 19h45. Il est resté 1 heure face à l’affût. 30 minutes posé dans un arbre. Puis, il est venu près d’un appât et l’a emporté avec lui.

Cet affût a aussi été l’occasion de photographier 3 pics : le pic épeiche et surtout le pic cendré et le pic noir.

Affût grues cendrées

L’affût grue cendrée n’a pas pu être réalisé. A cause du printemps froid qui persistait, elles n’étaient pas arrivées sur le site. Seuls quelques individus éparses étaient déjà sur Kuusamo.

Affûts grand tétras

J’ai réalisé deux affûts pour photographier le grand tétras près de Kuusamo. Le premier n’a rien donné. La saison des parades nuptiales n’avaient pas vraiment démarré le 28 avril. J’ai donc réalisé un second affût 5 jours plus tard. Et là succès, un mâle est venu parader devant mon affût de 3h00 à 4h00 du matin. Sur la place de chant, tête relevé, queue en éventail, le grand tétras mâle chantonne d’une voie rauque comme s’il venait de fumer un paquet de cigarettes (à écouter sur Xeno Canto). De temps en temps, il fait de petits sauts de quelques mètres et recommencent le chant.

Un peu après 4h00, il s’est envolé vers un autre lek où il s’est battu avec un autre mâle. La saison des amours était maintenant lancée.

Affûts ours bruns, loups et gloutons

J’ai réalisé trois nuits d’affût pour photographier l’ours brun mais aussi le loup et le glouton, dans trois lieux différents. A chaque fois j’ai vu l’ours brun. Sur un affût, j’ai vu trois loups et je l’ai ai entendu hurlé et sur un affût, j’ai observé le glouton.

Pour chacun des affûts, entrée dans l’affût à 16h00 ou 17h00 pour y passer la nuit. Fin de la séance vers 7h30/8h00.

Début mai est une belle occasion pour les photographier sur la neige mais il est assez compliqué de réaliser les photos car les mammifères sont toujours arrivés après le coucher du soleil. Heureusement que je dispose d’une optique 400 mm qui ouvre à 2.8 ainsi que d’un Sony A1 qui gère bien la montée en iso.

Chaque rencontre a été un vrai coup de coeur. J’ai cru fondre lorsque j’ai entendu les loups hurlés ou quand ils sont venus à 100 m devant mon affût. Que d’émotion !

Cahier pratique de mes affûts photo animaliers en Finlande

Comment s’y rendre ?

Vol international jusqu’à l’aéroport de Kuusamo ou Kaajeni via Helsinki. La voiture est ensuite indispensable pour se déplacer si vous voyagez par vous-même.

Recherchez votre billet d'avion



Je vous invite aussi à tester le comparateur de vols Kayak.

Où dormir ?

A Kuusamo, j’ai dormi à l’hôtel Kuusanka, un établissement pour petits budgets. Bon petit-déjeuner servi dans la salle à petit-déjeuner ou en chambre (et même la veille pour ceux qui font des affûts photo). Voici deux autres possibilités :

Quand y aller ?

Pour les mammifères (ours, loup et glouton), la meilleure période s’étale d’avril à octobre même si le loup et le glouton peuvent potentiellement être photographiés toute l’année.

Pour les oiseaux, cela dépend fortement :

  • Aigle royal : 15 septembre au 30 avril
  • Tétras lyre : 20 mars au 20 mai et 15 septembre au 30 octobre
  • Grand tétras : 20 avril au 20 mai
  • Grue cendrée : 20 avril au 15 mai
  • Passereaux : 1er mars au 30 mai et du 1er septembre au 31 octobre
  • Cygne chanteur : 1er avril au 10 mai

Voyages Photos en Finlande

Suite à ce voyage, je suis en train de monter deux voyages photo avec Objectif Nature :

Avec qui faire les affûts en Finlande ?

Si vous ne souhaitez pas vous joindre à mes voyages photos, vous pouvez réserver les affûts directement auprès des agences naturalistes locales avec qui j’ai affûté.

Pour vos affûts photo en Finlande aussi bien pour l’ours brun, le loup gris, le glouton que le grand tétras, le tétras lyre, l’aigle royal ou le balbuzard pêcheur, je vous conseille d’adresser directement votre demande de devis auprès des agences finlandaises qui gèrent les affûts photo avec qui j’ai voyagé en Finlande. Je les ai sélectionnées pour leur sérieux et leurs intérêts photographiques.

Ouvrages naturalistes

Le guide ornitho est la référence pour l’observation des oiseaux en Europe, Afrique du nord et Moyen-Orient. Existe aussi en application IOS et Android.

Concernant le grand tétras, je recommande l’ouvrage Le Grand Tétras de Bernard Leclercq et Emmanuel Ménoni.

Pour l’aigle royal et les rapaces diurnes en Europe : Rapaces diurnes: Europe, Afrique du Nord, Moyen-Orient.

Pour l’ours brun, je recommande deux ouvrages :

Restons en contact
Pour être tenu informé des nouveaux stages, voyages et safaris photo ou de la publication des nouveaux articles sur le blog, inscrivez-vous à la Wildletter.
  • Garanti sans spam
  • Non cession de votre adresse email à des tiers
  • Désinscription en 1 clic

Laisser un commentaire

Share via
Copy link
×