Vous êtes ici :

Safari dans la réserve privée de Thanda

Lors de mon voyage naturaliste dans le Kwazulu-Natal, j’ai exploré la réserve privée de Thanda pendant deux jours. Je reviens ici sur mes safaris à Thanda et mon expérience dans la réserve.

Réserve privée de Thanda

La réserve privée de Thanda se situe dans la région du Kwazulu-Natal en Afrique du sud à environ 260 km au nord est de Durban où se situe le principal aéroport international de la région.

Elle se trouve non loin des réserves privées de Manyoni et Phinda mais aussi dans le même secteur que les réserves d’Imfolozi Hluhluwe ou le Parc de la zone humide d’iSimangaliso.

D’une superficie de 14 000 hectares, la réserve privée de Thanda est l’une des destinations de safari les plus luxueuses du Kwazulu-Natal. Elle propose trois hébergements de safari : le Thanda Safari Lodge, la Villa iZulu et le Thanda Tented Camp, chacune étant un rêve absolu à vivre.

Thanda a sur son territoire tous les grands animaux d’Afrique dont les fameux Big 5 : éléphant, rhinocéros, léopard, lion et buffle. Et pour les oiseaux, la réserve n’est pas en reste avec 554 espèces répertoriées. Elle fait partie des réserves animalières privées incontournables du Kwazulu-Natal. Si vous voulez savoir où faire les meilleurs safaris dans les réserves privées d’Afrique du Sud, allez lire mon article dédié à ce sujet.

« Thanda » signifie « amour » en zoulou, à l’image de toutes celles et ceux qui travaillent à Thanda, principalement des zoulous.

Mes safaris dans la réserve privée de Thanda

J’ai passé deux jours à Thanda et réalisé quatre safaris d’une demi-journée : deux le matin et deux en fin de journée. Retour sur ces safaris et les observations que j’ai pu y faire.

Lorsque j’arrive à l’entrée de la réserve de Thanda, mon guide et mon tracker pour le séjour m’attende derrière la porte. Je gare ma voiture et nous partons ensemble au Thanda Safari Lodge. En chemin, nous croisons une girafe. C’est de bon augure pour la suite des safaris.

1er safari à Thanda

Comme souvent lors d’un premier safari, le guide a tendance à s’arrêter sur de nombreuses espèces d’animaux, y compris les plus courantes. Je sais que cela peut irriter de nombreux voyageurs qui réalisent de nombreux safaris. Personnellement, cela ne me gêne pas du tout car on apprend toujours quelque chose et on peut réaliser des images différentes.

Ce début de safari démarre avec des observations d’oiseaux et notamment le francolin huppé et le coliou quiriva et son beau masque rouge autour des yeux.

Nous quittons la zone boisée où se situe le lodge pour descendre sur une grande plaine où se trouve un gnou qui s’abrite du soleil sous un petit acacia, des zèbres des plaines et quelques autres oiseaux typiques de ces zones ouvertes : le vanneau couronné et le vanneau à tête blanche.

Nous entrons dans le bush. Nous y observerons des éléphants. Il y a deux familles d’éléphants à Thanda. La réserve utilise la contraception pour limiter leur développement et leur impact sur la végétation. Thanda est une réserve qui dispose d’une clôture à sa frontière. Trop d’éléphants détruiraient l’écosystème.

Mon premier safari à Thanda se termine avec une observation de rhinocéros blancs dans un bush assez dense. Chaque individu est identifiable grâce à des encoches réalisées sur les oreilles. Pour chaque combinaison d’encoches correspond un rhinocéros. Cette technique utilisée dans de nombreuses réserves du Kwazulu-Natal permet d’identifier les rhinocéros mais aussi d’en savoir davantage sur leurs comportements et leurs vies.

J’assiste en fin de journée à mon premier coucher de soleil à Thanda. Ils sont incroyables ici.

Une matinée avec les lions de Thanda

Mon second safari démarre assez fort avec une nouvelle observation d’éléphants. Nous reprenons la piste et tombons nez à nez avec un jeune lion. Deux autres jeunes et une lionne marchent dans la même direction pas très loin de la piste. Mon guide m’expliquera que la femelle a quitté sa pride pour élever ses lionceaux. Elle va très certainement créer une nouvelle pride à Thanda, ce qui en ferait la troisième.

Nous les suivons dans le bush. Il traverse une zone qui a été volontairement brûlée par la réserve pour manager l’écosystème. La petite famille se dirige vers le Drone Pan où ils prennent le temps de boire, de s’amuser puis de se reposer. Nous restons quarante cinq minutes à les observer. C’était génial.

La matinée s’égrène avec son lot de rencontres : éléphants, oiseaux, impalas, un magnifique mâle lion, des zèbres, des vervets mangeant des fruits dans un boer pleureur…

Mes observations animalières au Thanda Safari Lodge

De retour au Thanda Safari lodge, j’en profite pour explorer les allées. Les nyalas sont les antilopes les plus fréquentes dans le jardin du lodge. Elles profitent de la présence humaine pour se protéger des prédateurs. Elles n’hésitent pas à venir boire au plan d’eau près du restaurant comme les éléphants (je n’avais pas d’appareil photo à ce moment-là) ou les cobes de montagne, antilope bien plus farouche et plus rare.

Du côté des oiseaux, les jardins ont aussi leur lot de visiteurs comem le bulbul aux yeux noirs, pipit africain ou encore le superbe pigeon rameron que je n’avais jamais photographié avant de venir à Thanda.

Plus de 100 buffles au waterhole

Nouveau safari l’après-midi. Comme souvent, il démarre avec un troupeau d’éléphants. X, le tracker descend du véhicule et s’assied dans le 4×4, pas remuse de sécurité. La famille est calme comme c’est le plus souvent le cas. C’est qu’ils commencent à connaître les véhicules et les équipes du Thanda Safari Lodge.

Le clou du spectacle se déroulera au Twin pan cet après-midi là. Nous y étions déjà passés lors des safaris précédents sans que rien ne se passe. Et puis ce jour-là, plus de 100 buffles s’y étaient donnés rendez-vous ainsi que 5 rhinocéros blancs en train de quitter le waterhole pour entrer dans le bush lorsque nous arrivions. Voir plus de 100 buffles se baignaient en même temps est une scène rare à observer.  Je me suis régalé.

Nouveau coucher de soleil, encore plus beau que celui de la veille.

Les oiseaux de Thanda

La réserve privée de Thanda, comme l’ensemble du Kwazulu-Natal, est une très belle destination pour les ornithologues. Et bien que je ne m’y sois pas rendu pendant la saison de la migration, les observations ont été nombreuses et intéressantes. 554 espèces ont été comptabilisées dans la réserve.

Parmi les plus belles observations d’oiseaux, en plus des espèces que j’ai déjà mentionnées, il y a sans aucun doute les deux barbicans à collier croisés sur un arbre mort, un engoulevent musicien sur la piste alors que nous rentrions de safari et que la nuit était tombée ainsi que ce gladiateur quadricolore dont les couleurs embrasaient cette matinée grise.

Le chasse de la lionne et jeux de lionceaux

Pour ce dernier safari dans la réserve privée de Thanda, les rencontres ont été nombreuses et riches.

Nous rencontrons d’abord un groupe de 4 rhinocéros blancs teenagers. Ils se sont regroupés après avoir quitté leurs mères respectives quand ils avaient environ 3 ans. C’est souvent à cet âge-là que les mères poussent leur jeune vers l’indépendance afin de donner naissance à un nouveau rhinocéros. Puis nous croisons sur notre route une girafe mâle d’un certain âge. Saviez-vous que sa langue peut atteindre 40 cm ?

A un petit point d’eau, on regarde l’approche des zèbres pour venir boire. Il scrute les alentours pendant un bon moment jusqu’à ce qu’un individu décide d’y aller et que les suivants lui prennent le pas. C’est en effet aux points d’eau que les animaux sont les plus exposées aux prédateurs. A quelques centaines de mètres du point d’eau, d’autres zèbres des plaines arrivent. Nous sentons dans leur comportement comme un problème. Ils s’agitent et se mettent à courir paniqués. Nous scrutons le bush aux jumelles pour apercevoir une lionne. Elle a tenté de les chasser, sans succès. C’est la sœur de la plus vieille lionne de Thanda qui avait 12 ans lors de ma visite et qui a donné naissance à toutes les femelles de la réserve. Nous retrouvons la plus âgée des deux plus loin avec quatre lionceaux dans des hautes herbes. La femelle lance des appels vers sœur pendant que les jeunes s’amusent entre-eux à des jeunes de domination. Au moment de mon passage en septembre 2022, il y avait 15 lions adultes à Thanda.

Pas mal comme dernière observation de safari !

Si vous avez des questions sur la réserves privées de Thanda, n’hésitez pas à commenter l’article.

Cahier pratique sur la réserve privée de Thanda

Comment aller à Thanda ?

Vol international jusque Durban, l’aéroport le plus proche. Puis avec votre voiture de location, route pour la réserve de Thanda. Le lodge est accessible avec une voiture deux

roues motrices. La réserve est à environ 260 km au nord de Durban.

Recherchez votre billet d'avion



Je vous invite aussi à tester le comparateur de vols Kayak.

Pour rejoindre l’entrée de la réserve de Thanda avec votre voiture, prenez la N2 en direction de Hluhluwe. Environ 20 km après l’embranchement pour Hluhluwe, tournez à gauche sur la D242 et continuez sur environ 5 km sur la route de gravier jusqu’à la porte Thanda Safari.

A l’entrée de la réserve privée, vous garez votre véhicule. Votre guide et tracker pour votre séjour viennent vous chercher.

Avec qui partir en safari en Afrique du Sud ?

Pour votre safari et voyage en Afrique du Sud, je vous conseille d’adresser votre demande de devis sur mesure auprès de l’agence de voyage locale francophone avec qui je voyage en Afrique du Sud. Je l’ai sélectionnée pour son sérieux et sa capacité à répondre aux demandes personnalisées. Et je vous conseille aussi la lecture de l’article bien préparer votre voyage et vos safaris en Afrique du Sud.

Quand faire un safari dans la réserve privée de Thanda ?

La réserve privée de Thanda est ouverte toute l’année. Il y a deux saisons : la saison humide d’octobre à avril et la saison sèche d’avril à octobre.

La saison sèche est recommandée car elle facilite l’observation des animaux dans le bush. Mais même en saison humide, vous ferez de belles découvertes grâce à la compétence des guides et trackers de Thanda. Les birdwatchers seront comblés en saison humide. Préférez les mois de novembre et avril pour éviter les grosses pluies.

Guides d’observation

Voici les deux guides de référence pour l’observation animalière en Afrique du Sud :

Restons en contact
Pour être tenu informé des nouveaux stages, voyages et safaris photo ou de la publication des nouveaux articles sur le blog, inscrivez-vous à la Wildletter.
  • Garanti sans spam
  • Non cession de votre adresse email à des tiers
  • Désinscription en 1 clic

Laisser un commentaire

Share via