Vous êtes ici :

Où voir des oiseaux au Sri Lanka ?

Le Sri Lanka est un paradis pour les ornithologues. Bien que l’île de Ceylan ne soit pas très grande, le pays compte une grande diversité d’oiseaux et d’écosystèmes. Dans cet article, je réponds à la question « où voir des oiseaux au Sri Lanka ? » et liste 12 sites ornithologiques à visiter.

En complément de cet article, je vous invite aussi à lire :

  • Survolez et cliquez pour lire l'article

Quels sont les oiseaux endémiques au Sri Lanka ?

Le Sri Lanka comptabilise 528 espèces d’oiseaux dont 34 sont endémiques à l’île. Plus que le nombre d’espèces, c’est aussi la quantité d’oiseaux que l’on peut observer en un voyage qui est impressionnant.

Quels sont les oiseaux endémiques du Sri Lanka ? En voici la liste par ordre alphabétique : akalat à calotte brune, arrenga de Ceylan, barbu à front d’or, barbu à couronne rouge, bouscarle de Ceylan, bulbul à tête noire, bulbul oreillard, calao de Ceylan, chevêchette à dos marron, colombar pompadour, coq de Lafayette, coryllis de Ceylan, coucal de Ceylan, cratérope de Ceylan, dicée de Ceylan, drongo du Sri Lanka, étourneau de Ceylan, galloperdrix de Ceylan, garrulaxe à tête cendrée, gobemouche de Ceylan, grive à ailes tachetées, grive de Ceylan, hirondelle de Ceylan, mainate de Ceylan, malcoha à face rouge, perruche de Layard, petit-duc de Sérendip, pic de Ceylan, pic de Lichtenstein, pigeon de Ceylan, pirolle de Ceylan, pomatorhin de Ceylan, téphrodorne de Ceylan et zostérops de Ceylan.

Je vais maintenant lister 12 sites ornithologiques au Sri Lanka. La liste n’est pas exhaustive bien entendu. Il existe une multitude d’autres lieux au Sri Lanka pour voir des oiseaux, car en réalité, on peut en voir partout.

La zone humide de Muthurajawela

Muthurajawela est un marais situé près de Negombo sur la côte ouest du Sri Lanka. D’une superficie de 3068 hectares, Muthurajawela constitue la plus grande tourbière côtière saline du pays. Plus de 100 espèces d’oiseaux le fréquentent, notamment des sternes, des hérons, des martins-pêcheurs, des cormorans ou encore le bec-ouvert indien et l’ibis à tête noire…

Sterne huppée, Sri Lanka

Le jardin botanique de Peradeniya

Le jardin botanique de Peradeniya se situe près de la ville de Kandy dans le centre du Sri Lanka. Si la majorité des voyageurs le visite pour découvrir ses plantes, ses arbres et ses fleurs, les ornithologues aimeront aussi se balader dans les allers pour observer et photographier les oiseaux. 150 espèces y ont été observées à commencer par le kétoupa brun de la photo ci-dessous, le gobemouche Muttui, le loriot à capuchon noir, la brève du Bengal ou le grand minivet. C’est aussi un bon endroit pour observer la chauve-souris géante d’Inde.

Ketoupas brun, Sri Lanka

Le parc Victoria Garden à Nuwara Eliya

Le Queen Victoria Park à Nuwara Eliya est un parc urbain situé non loin du bureau de poste de la ville. S’il est fréquenté essentiellement par les familles et les couples, les ornithologues se feront un plaisir de s’y rendre pour observer des oiseaux rares ou endémiques qui fréquentent le parc. On peut y rencontrer le gobemouche du Cachemire, un migrateur venu du nord-ouest de l’Himalaya, mais aussi les endémiques suivants : zostérops de Ceylan, bulbul oreillard ou encore la grive du Sri Lanka.

Zostérops de Ceylan, Sri Lanka

La rivière Madu

Localement appelée Madu Ganga, la rivière Madu est un cours d’eau mineur qui prend sa source près d’Uragasmanhandiya dans le district de Galle. En la remontant, les bateaux rejoignent le lac Madu Ganga. Son estuaire et les nombreux îlots de mangrove qui s’y trouvent constituent un écosystème complexe de zones humides côtières. Le site est classé Ramsar. Sur le site, vous pouvez rencontrer les martins-pêcheurs, les hérons, les aigrettes et divers autres oiseaux aquatiques.

Bihoreau gris, Madu River

Le parc national Udawalawe

Udalawale est un parc national d’une grande richesse faunique autant du point de vue des mammifères que des oiseaux. Il se situe dans le sud du Sri Lanka. Le parc national Udalawale compte 255 espèces d’oiseaux. Dans l’intérieur des terres, on peut y observer un grand nombre de guêpiers d’Orient et de guêpiers à queue d’azur ainsi que de nombreux rapaces comme l’aigle huppé, le pygargue blagre et le serpentaire bacha. Sur les rives du réservoir d’Uda Walawe, c’est le paradis des oiseaux d’eau : pélican à bec tacheté, guifette moustac, chevalier tacheté, martin-pêcheur pie, héron garde-bœufs, anhinga roux, etc.

Vous pourrez compléter vos observations ornithologiques par de nombreuses rencontres avec des éléphants d’Asie, buffles d’Asie, cerfs axis, voire un chat de la jungle.

Guêpier à queue d’azur, parc national Udawalawe

Le parc national Yala

Yala est le parc national le plus populaire du Sri Lanka. Il se situe dans le sud du pays près de la ville de Tissamaharama. Si la majorité des visiteurs se rend dans le bloc 1 pour observer léopards, éléphants d’Asie et ours lippu, c’est aussi une zone surfréquentée, surtout pendant les vacances scolaires et durant les week-ends. Si comme moi, vous aimez la tranquillité en safari, dirigez-vous plutôt vers les blocs 5 et 6 du parc national Yala qui sont aussi d’excellents sites ornithologiques. J’ai pu y faire de belles observations de calaos de malabar, aigles huppés, guêpiers d’Orient, guêpiers à queue d’azur, martin-chasseur gural, blongios à cou jaune, talève sultane…

Aigle huppé, parc national Yala

Le parc national Bundala

Le parc national Bundala se situe à l’ouest de Yala. Les voyageurs s’y rendent le plus souvent depuis Tissamaharama. Bundala est un site ornithologique de premier ordre au Sri Lanka avec 337 espèces observées. Le parc national est composé de quatre lagons qui attirent de nombreux oiseaux d’eau : de nombreux limicoles (échasse blanche, chevaliers, pluviers, bécasseaux, barges…), des aigrettes, des hérons, des pélicans, des ibis, des sternes, des cigognes et des spatules blanches.

C’est un lieu paisible, assez peu visité et l’on y fait de très belles observations ornithologiques.

Blongios de Chine, Bundala

Le Kalametiya Bird Sanctuary

Le Kalametiya Bird Sanctuary se trouve à moins de 50 km à l’ouest de Bundala. C’est un site ornithologique extrêmement paisible qui se visite en embarcation à rame ou à pied. Je préconise de s’y rendre tôt le matin ou en fin de journée.

KBS est composé de roselières, de forêts de mangroves et d’autres arbres des zones humides et des marais salants. Plus de 200 espèces d’oiseaux fréquentent la réserve ornithologique. Parmi eux, quatre sont menacées à l’échelle nationale : l’aigrette à gorge blanche, l’ibis falcinelle, le martin-chasseur à coiffe noire et le coq de Lafayette.

Héron pourpré, Kalametiya Bird Sanctuary

La forêt de Bodhinagala

La réserve forestière de Bodhinagala se situe à 1h30 au sud est de la capitale Colombo. D’une superficie de 449 hectares, c’est une zone de forêt tropicale secondaire de plaine. Plus de 150 espèces d’oiseaux y habitent dont quelques endémiques comme le coucal de Ceylan (peut-être le meilleur site au Sri Lanka pour l’observer), la galloperdrix de Ceylan, la perruche de Layard, le coryllis de Ceylan, le barbu à couronne rouge et le barbu à front d’or.

Barbu à front d'or

La forêt de Sinharâja

La Réserve Forestière de Sinharâja est la dernière forêt tropicale humide primaire viable du Sri Lanka. Raison pour laquelle, elle a été déclarée au patrimoine mondial de l’UNESCO en 1988. C’est le site naturel au Sri Lanka qui comporte la plus grande biodiversité tant au niveau des plantes et des arbres que des oiseaux, des mammifères et des insectes. Parmi les 34 oiseaux endémiques du Sri Lanka, 25 habitent la forêt de Sinharâja. On y rencontre aussi le podarge de Ceylan et le trogon de Malabar, endémiques au sous-continent indien.

Podarge de Ceylan, Sinharâja

Le parc national Wilpattu

Le parc national Wilpattu est un sanctuaire sauvage qui attire de nombreux naturalistes, car c’est un excellent site pour observer le léopard et l’ours paresseux. Il se trouve à 185 km au nord de la capitale Colombo.

Wilpattu comprend 200 espèces d’oiseaux. Dans la forêt, on observe principalement des rapaces, pics et passereaux alors que les lacs attirent les oiseaux d’eau et les oiseaux migrateurs comme les sternes, les limicoles, les échassiers.

Paon bleu, parc national Wilpattu, Sri Lanka

Le Mannar Bird Sanctuary

S’étendant sur une superficie de plus de 4800 hectares, le Mannar Bird Sanctuary (également connu sous le nom de lagon de Vankalai ou sanctuaire de Vankalai) abrite une vaste gamme d’oiseaux migrateurs. Il se situe au nord du parc national Wilpattu.

Près de 150 oiseaux fréquentent le site. En période migratoire, plus de 20 000 oiseaux d’eau peuvent y être observés. C’est le meilleur site au Sri Lanka pour observer le flamant rose.

Cahier pratique – Où voir des oiseaux au Sri Lanka ?

Comment se rendre au Sri Lanka ?

Vol international jusqu’à l’aéroport de Colombo.

Recherchez votre billet d'avion



Je vous invite aussi à tester le comparateur de vols Kayak.

Avec qui partir ?

Je suis actuellement en train de préparer un voyage photo pour début 2025 orienté sur l’observation des oiseaux et des mammifères. Si cela vous intéresse, veuillez entrer me contacter.

Si vous préférez partir seul ou avec des proches en dehors du cadre d’un voyage photo, vous pouvez contacter l’agence locale avec qui je voyage au Sri Lanka.

Pour votre voyage naturaliste au Sri Lanka, je vous conseille d’adresser votre demande de voyage sur mesure auprès de l’agence de voyage locale francophone avec qui je suis parti. Je l’ai sélectionnée pour son sérieux et sa connaissance de Ceylan. Contactez Catherine, Experte sur le Sri Lanka.

Quel est le meilleur moment pour observer les oiseaux au Sri Lanka ?

La meilleure période pour observer les oiseaux au Sri Lanka s’étale de novembre à avril. C’est durant ces mois que les oiseaux migrateurs sont présents. C’est aussi la saison sèche dans le sud du pays.

Guides de voyage et naturalistes

  • Guide du Routard Sri Lanka : guide généraliste pour les voyageurs indépendants.
  • A Photographic Field Guide To The Birds Of Sri Lanka : présente les 468 espèces du Sri Lanka avec photo. Le livre comprend également des informations sur le climat et la topographie, les ordres et les familles, les résidents, les migrants, les endémiques, les vagabonds et les migrants très rares, la topographie et les principaux sites d’observation des oiseaux (en anglais).
  • Birds of Sri Lanka : L’ouvrage d’identification des oiseaux de référence avec des planches à dessin (en anglais).
Restons en contact
Pour être tenu informé des nouveaux stages, voyages et safaris photo ou de la publication des nouveaux articles sur le blog, inscrivez-vous à la Wildletter.
  • Garanti sans spam
  • Non cession de votre adresse email à des tiers
  • Désinscription en 1 clic

Laisser un commentaire

Share via
Copy link
×