Vous êtes ici >>

Safari dans le parc national Udawalawe

5
(7)

J’ai exploré plusieurs parcs nationaux et aires protégées du Sri Lanka dans le but d’observer et photographier la faune et les oiseaux présents à Ceylan. J’ai réalisé un safari dans le parc national Udawalawe au Sri Lanka.  Voici mon récit et mes conseils pratiques.

Le parc national Udawalawe

D’une superficie de 308 km², le parc national Udawalawe se situe dans la partie sud du Sri Lanka à environ quatre heures de routes de la capitale Colombo.

Le territoire qui entoure le réservoir d’Uda Walawe a été déclaré parc national en 1972 afin de protéger la faune dans cet écosystème aride dominé par les plaines herbeuses, les plantations de teck abandonnés et la jungle brouissailleuse.

 

Téléchargez la carte PDF du parc national Udawalawe 

Le réservoir d’Uda Walawe joue un rôle primordial pour la survie des espèces en particulier pour les éléphants.  On peut observer bien d’autres mammifères dans le parc national Udawalawe comme le buffle d’Asie, le sambar, le cerf axis, le renard, la mangouste, le chacal doré, le sanglier et avec encore plus de chance le chat rubigineux , le chat de la jungle, l’ours paresseux ou le léopard.

Pour ce qui est des oiseaux, le parc national Udawalawe s’avère aussi excellent avec plus de 200 espèces d’oiseaux.

Buffle d'Asie et crabier de Gray

La chouette dans le jardin du lodge

J’arrive à l’Athgira River Camp sur le coup de 13h00. J’installe mes affaires dans ma tente face à la rivière Rakwana. Je prends quelques photos puis pars déjeuner. Je reviens à ma tente. Sanjaya, mon guide, m’invite à préparer mes affaires pour partir en safari dans le parc national Udawalawe.

Mais avant, il me propose un petit détour devant la tente d’un couple de français. Je lève la tête, une chouette leptogramme se tient sur une branche. Elle est magnifique avec ses grands disques faciaux fauves et ses sourcils blancs cramoisis. C’est une chouette strictement nocturne. Elle s’est installée dans l’arbre pour se camoufler mais reste immobile tout en ouvrant de temps en temps un œil pour continuer à nous observer et à vérifier ce que nous faisons. On a même l’impression qu’elle nous fait des clins d’œil de temps en temps.

On laisse la chouette leptogramme sur sa branche, direction le parc national Udawalawe.

chouette leptogramme

Les éléphants d’Udawalawe

Il faut environ 20 minutes pour rejoindre l’entrée du parc national situé sur la route B427 dans la partie sud du parc.

Une fois les formalités remplies, nous ne tardons pas à croiser nos premiers éléphant d’Asie, tantôt de petites familles, tantôt des individus isolés. Ce qui est frappant d’entrée, c’est leur petite taille comparativement aux éléphants d’Afrique. Les femelles n’ont pas de défense et moins de 10 % des mâles en ont.

Le parc national Udawalawe compterait de 600 à 700 éléphants adultes attirés par l’eau du réservoir principal. C’est une estimation car le comptage n’est pas facile en raison de la densité de l’habitat. The Udawalawe Elephant Research Project a compté les individus en photographiant les oreilles des éléphants pour les identifier.

Il est possible de voir parait-il des groupes d’environ 100 individus dans le parc national. Pour ma part, j’ai plutôt vu des groupes d’une dizaine d’éléphants mais je n’ai fait qu’un seul safari.

Cette densité n’est pas sans problème selon mon guide. Une très grande partie de l’activité de l’éléphant d’Asie est tournée autour de son alimentation. Il mange en moyenne 150 kg de végétaux par jour. Pour lui, l’écosystème du parc national Udawalawe n’est pas assez riche, ce qui expliquerait pourquoi les éléphants seraient plus chétifs ici que dans d’autres zones du Sri Lanka où la forêt est plus dense et plus humide. Peut-être. Une chose est sûr, l’observation d’éléphants d’Asie est garantie dans le parc national Udawalawe.

 

Les oiseaux du parc national Udawalawe

Les ornithologues seront aussi ravis de découvrir le parc national Udawalawe. Il offre d’excellentes sightings de rapaces et d’oiseaux aquatiques.

Des guêpiers par centaine

Les guêpiers sont les oiseaux que j’ai le plus observé lors de mon safari avec plus d’une centaine d’individus comptabilisés. Des quatre espèces de guêpiers présentes au Sri Lanka, ce sont les guêpiers d’Orient et les guêpiers à queue d’azur que j’ai observés et photographiés.

Le guêpier d’Orient est présent toute l’année et partout au Sri Lanka excepté au sud-ouest du pays. Avec sa dominante de vert azur, c’est le plus petit des guêpiers du Sri Lanka (21 cm).

Voyage naturaliste au Sri Lanka

Avec 10 cm de plus, le guêpier à queue d’azur a aussi un pelage très coloré mais complètement différent. Si le dessus des ailes est aussi vert, le menton est jaune, la gorge fauve et le croupion comme les rectrices et une fine bande au dessus des yeux sont bleus.

Les deux sont magnifiques.

 

Les oiseaux autour du réservoir d’Uda Walawe

Nous sommes restés plus d’une heure autour du réservoir d’Uda Walawe à observer un nombre impressionnant d’oiseaux. En vrac quelques oiseaux photographiés : échasse blanche, vanneau indien, héron garde-bœufs, héron intermédiaire, guifette moustac, anhinga roux, guêpier d’Orient, martin triste, héron cendré, pélican à bec tacheté, chevalier tacheté, grande aigrette et un couple de martin-pêcheur pie en plein accouplement.

réservoir Uda Walawe

L’aigle huppé

Le parc national Udawalawe est aussi réputé pour l’observation de rapaces, et notamment l’aigle huppé, le serpentaire bacha, le pygargue blagre ou encore le pygargue à tête grise.

En un safari, j’ai pu observer les trois premiers et photographier l’aigle huppé ainsi qu’un kétoupa brun, un hibou pêcheur nocturne dormant sur une branche d’un arbre.

Aigle huppé, parc national Udawalawe
Le paon fait le beau

Le safari dans le parc national Udawalawe tire à sa fin. Le 4×4 se dirige lentement vers la sortie. Lorsqu’un paon bleu nous barre la route et nous gratifie d’une parade nuptiale.

Bien d’autres oiseaux ont été observés lors de ces trois heures de safari : tourterelle tigrine, crabier de Gray, perruche à collier, bulbul à ventre rouge, prinia cendré, rollier indien, rhipidure à grands sourcils, carpophage pauline, colombar à double collier sans oublier non plus crocodile, varan et lézards.

 

Rencontre furtive avec le chat de la jungle

Alors que nous sortions du parc national comme d’autres 4×4 et que l’heure de fermeture arrivait, nous croisons notre dernière intersection. Par réflex, Sanjaya et moi-même tournons la tête à gauche pour voir si un animal ne serait pas sur la route. Les trois véhicules devant nous avaient passé l’intersection sans même freiner.

Qu’elle ne fut pas notre surprise de voir un chat de la jungle (Felis chaus kelaarti ) marchant sur la piste. Nous nous sommes approchés tout en gardant une distance raisonnable pour éviter qu’il fuie dans les hautes herbes. Il s’est retourné, nous a regardé et a continué sa route.

Comme on peut le voir sur la photo, le chat de la jungle est un grand chaut sauvage haut sur pattes pouvant mesurer jusqu’à 75 cm de long (120 cm avec la queue).

Je peux vous dire que je suis sorti du parc national Udawalawe avec la banane. Prochaine étape : le parc national de Yala.

Chat de la jungle, parc national Udawalawe

Cahier pratique parc national Udawalawe

Comment s’y rendre ?

Vol international jusqu’à l’aéroport de Colombo. Le parc national Udawalawe se trouve ensuite à 3h30 de route.

Recherchez votre billet d'avion

Pour vous déplacer sur place : deux options :

  • Les transports locaux (bus et train) : c’est la façon la plus économique pour se déplacer mais c’est aussi la plus lente. Je la préconise si vous avez beaucoup de temps.
  • La location de voiture avec chauffeur : c’est la façon que je préconise si vous n’avez que deux ou trois semaines au Sri Lanka. Je préconise fortement un chauffeur si vous n’avez jamais roulé en Asie. C’est un vrai sport. Contactez Nomadays pour obtenir un tarif.

Avec qui partir ?

J’ai effectué ma découverte nature du Sri Lanka avec Nomadays, réseau d’agences de voyage locales francophones. Vous pouvez visiter leur site ou leur adresser directement une demande de devis pour un voyage personnalisé au Sri Lanka.

Où dormir ?

J’ai dormi dans l’Athgira River Camp, à environ 20 mn de l’entrée du parc national Udawalawe. Des tentes confortables et un camp sympathique. Lisez mon article sur ce camp près d’Udawalawe.

Quand y aller ?

Les éléphants et les mammifères peuvent être vus toute l’année mais il est préférable de visiter le parc national en saisons sèches afin d’avoir plus de visibilité, soit de janvier à mars et de mai à septembre.

Les ornithologues privilégieront la période de migration des oiseaux de novembre à avril.

JFMAMJJASOND
21 - 28 °C22 - 29 °C22 - 29 °C24 - 30° C23 - 29 °C23 - 29 °C22 - 29 °C22 - 29°C22 - 29°C22 - 29°C22 - 29°C23 - 29°C
LégendePériode la plus favorablePériode favorablePériode assez favorablePériode déconseillée ou fermée

Guides de voyage et naturalistes

  • Guide du Routard Sri Lanka : guide généraliste pour les voyageurs indépendants.
  • Sri Lankan Wildlife aux éditions Bradt (en anglais) : guides naturalistes de petits formats. Parfait pour emporter en voyage et avoir une vue globale de la faune du Sri Lanka (.
  • Wildlife Sri Lanka : Plus fouillé que le précédent, la taille de l’ouvrage l’empêche toutefois de l’emporter avec soi en voyage (en anglais).
  • A Photographic Field Guide To The Birds Of Sri Lanka : présente les 468 espèces du Sri Lanka avec photo. Le livre comprend également des informations sur le climat et la topographie, les ordres et les familles, les résidents, les migrants, les endémiques, les vagabonds et les migrants très rares, la topographie et les principaux sites d’observation des oiseaux (en anglais).
  • Birds of Sri Lanka : L’ouvrage d’identification des oiseaux de référence avec des planches à dessin (en anglais).
  • A Naturalist’s Guide to the Reptiles of Sri Lanka : la référence pour les reptiles au Sri Lanka (en anglais)

Partage et épingle mon article sur Pinterest

 

Vous avez aimé mon article ? Mettez-lui 5 étoiles

Cliquez sur une étoile pour lui donner une note

Note moyenne 5 / 5. Nombre de votes 7

Aucun vote pour le moment. Soyez le premier à noter mon article.

Je suis désolé que cet article ne vous ait pas été utile!

Laissez-moi améliorer cet article !

Dites moi comment je peux améliorer cet article

éléphant d'Asie

2 commentaires au sujet de “Safari dans le parc national Udawalawe”

  1. Un petit bijou ce parc d’Udawalawe, nous y avons vu beaucoup d’animaux également. Un vrai paradis pour les amateurs d’oiseaux même en dehors du parc le long de la rivière.
    Félicitations pour tes photos, mes préférées sont celle de la chouette et du chat sauvage ! Quelle chance de les avoir vu.

    Répondre
    • Bien d’accord avec toi, ce parc est un petit bijou. C’est vrai que ce chat sauvage sur la fin du safari, c’était assez incroyable. Avant de partir en safari, mon guide n’arrêtai pas de me répéter qu’on avait vraiment une chance d’en voir.

      Répondre

Laisser un commentaire

88 Shares
Share via
Copy link