Vous êtes ici :

Observer les oiseaux au Kalametiya Bird Sanctuary

Lors de mon voyage naturaliste en 2023 au Sri Lanka, j’ai découvert le Kalametiya Bird Sanctuary, un sanctuaire pour les oiseaux des zones humides. Présentation, récit et conseil pratique pour le visiter à votre tour.

Le Kalametiya Bird Sanctuary

Le Kalametiya Bird Sanctuary est un sanctuaire pour les oiseaux situé sur la côte sud du Sri Lanka à l’ouest du parc national Bundala et à 21 km de Tangalle. Le Kalametiya Bird Sanctuary a été déclaré sanctuaire de la faune une première fois en 1938. Il couvrait alors 2500 hectares. Il a ensuite perdu son statut de protection en 1946 suite à des conflits avec les riverains pêcheurs. En 1984, le Kalametiya Bird Sanctuary retrouve son statut de sanctuaire de la faune.

Il est composé de vastes roselières, de forêts de mangroves et d’autres arbres des zones humides et des marais salants qui bordent les lagons de Lunama et de Kalametiya. Ses eaux sont séparées de l’océan indien par une étroite bande de plage et ne s’y déversent que par un exutoire étroit qui se ferme périodiquement complètement.

Le Kalametiya Bird Sanctuary forme, avec les lagons de Rekawa et d’Ussangoda, une zone connue sous le nom de RUK, une ceinture côtière de terre d’une beauté exceptionnelle jonchée de nombreuses baies, criques, lagons, affleurements rocheux et plages de sable. Un vrai paradis pour les oiseaux.

Quels oiseaux voir au Kalametiya Bird Sanctuary ?

Il y a plus de 200 espèces d’oiseaux différentes au Kalametiya Bird Sanctuary selon eBird dont 54 oiseaux migrateurs. Sur le site, on trouve aussi 20 espèces de mammifères, 41 poissons et 38 reptiles.

Il y a 4 espèces d’oiseaux menacés à l’échelle nationale dans le sanctuaire : l’aigrette à gorge blanche, l’ibis falcinelle, le martin-chasseur à coiffe noire et le coq de Lafayette, l’un des oiseaux endémiques du Sri Lanka.

Parmi les oiseaux les plus courants, on trouve de nombreux hérons comme le héron cendré, le crabien de Gray ou le héron pourpré, l’un de mes hérons fétiches. Les martins sont aussi de la partie avec le martin-chasseur de Smyrne, le martin-pêcheur pie et le très rare et magnifique martin-chasseur à coiffe noire. Talève sultane, sternes, cormorans, canards sont aussi présents.

Comment découvrir le Kalametiya Bird Sanctuary ?

Il y a deux façon de découvrir le Kalametiya Bird Sanctuary :

  • A pied le long des lagons. La randonnée mène à un rocher qui surplombe le sanctuaire.
  • En petit catamaran à rame : C’est l’option que j’ai choisi pour ma matinée d’ornithologie à Kalametiya.

Quelle est la meilleure période pour visiter le Kalametiya Bird Sanctuary ?

Le meilleur moment pour découvrir le Kalametiya Bird Sanctuary est entre novembre et mars. A cette période de l’année, vous pouvez observer une plus grande diversité d’espèces d’oiseaux avec la présence des migrateurs. Le reste de l’année, une sortie ornithologique est tout à fait possible. Vous pourrez alors y observer les oiseaux résidents.

Croisière ornithologique au Kalametiya Bird Sanctuary

9 février 2023, 6h30. J’embarque sur le petit catamaran, le jour n’est pas encore levé. Pas de moteur pour évoluer dans les méandres des lagons. Le catamaran avance à la rame. A Kalametiya Bird Sanctuary, on observe les oiseaux dans un silence apaisant qui nous rapproche encore davantage de la nature.

Les premiers oiseaux que nous observons, c’est un envol d’ibis falcinelles, puis les premiers hérons pourprés sont en vue. Ils sont sur le bord de la rive du lagon en position statique prêt à pêcher un poisson. C’est de loin le héron que je verrai le plus au Kalametiya Bird Sanctuary avec le crabier de Gray. Cela tombe bien, c’est l’un de mes hérons favoris. Son plumage est juste splendide et le voir en France est bien moins aisé qu’ici.

Alors que les premiers rayons du soleil transpercent la forêt galerie, un milan sacré transperce le ciel. Nous le verrons une seconde fois en toute fin d’excursion.

Puis une belle observation de héron intermédiaire, d’abord en vol, puis en chasse. Devant le catamaran qui ne le perturbe pas, il pêche un minuscule poisson qu’il avale avec délectation et une grande rapidité. Sur la rive opposée, une perruche à collier, perchée sur son arbre, observe également la scène.

Dans les roselières, la talève sultane est difficile à observer et encore plus à photographier mais avec de la patience et l’approche silencieuse de l’embarcation, nous arrivons à prendre quelques clichés.

Au cours de la croisière ornithologique, nous croisons un pêcheur. Kalametiya n’est pas un parc national comme Bundala, l’activité de pêche des villageois voisin est donc autorisée. Il pêche au filet. Le matin-pêcheur de Smyrne est commun ici. Il aime se percher sur une branche au dessus de l’eau pour avoir une position idéale pour chasser ou pêcher. Au Kalametiya Bird Sanctuary la star des martins, c’est le martin-chasseur à coiffe noire. Je l’entendrai, je le verrai mais impossible à photographier. Il me faudra revenir pour ça.

Au milieu de la lagune, j’observe des dendrocygnes siffleurs, un canard commun au Sri Lanka mais aussi des jacanas à longue queue en plumage nuptial. Assez craintif, il est encore plus beau que son cousin africain. Des sternes naines virevoltent au dessus du plan d’eau en quête de leur pitance pendant qu’un cormoran de Vieillot décolle.

Tout doucement, nous nous dirigeons vers l’embarcadère., ce qui nous permet d’observer de nouvelles espèces : échasse blanche, guêpier à queue d’azur, grande aigrette et anhinga roux.

Une très belle matinée d’ornithologie.

Cahier pratique

Comment s’y rendre ?

Vol international jusqu’à l’aéroport de Colombo. Le Kalametiya Bird Sanctuary se trouve ensuite à 3h00 de route.

Recherchez votre billet d'avion



Je vous invite aussi à tester le comparateur de vols Kayak.

Pour vous déplacer sur place : deux options :

  • Les transports locaux (bus et train) : c’est la façon la plus économique pour se déplacer au Sri Lanka mais c’est aussi la plus lente. Je la préconise si vous avez beaucoup de temps.
  • La location de voiture avec chauffeur : c’est la façon que je préconise si vous n’avez que deux ou trois semaines au Sri Lanka. Je préconise fortement un chauffeur si vous n’avez jamais roulé en Asie. C’est un vrai sport.

Avec qui voyager au Sri Lanka ?

Pour votre voyage naturaliste au Sri Lanka, je vous conseille d’adresser votre demande de voyage sur mesure auprès de l’agence de voyage locale francophone avec qui je suis parti. Je l’ai sélectionnée pour son sérieux et sa connaissance de Ceylan. Contactez Catherine, Experte sur le Sri Lanka.

Où dormir près du Kalametiya Bird Sanctuary ?

Voici deux belles adresses à quelques centaines de mètres du sanctuaire :

J’ai personnellement dormi dans un magnifique hôtel un peu plus éloigné et près de Tangalle et du lagon de Rekawa (à 30 mn du Kalametiya Bird Sanctuary). C’était la fin du voyage au Sri Lanka et nous y sommes restés quelques jours pour nous reposer. Il s’agit du Buckingham Place.

Buckingham Place, Tangalle

Guides de voyage et naturalistes

  • Guide du Routard Sri Lanka : guide généraliste pour les voyageurs indépendants.
  • Sri Lankan Wildlife aux éditions Bradt (en anglais) : guides naturalistes de petits formats. Parfait pour emporter en voyage et avoir une vue globale de la faune du Sri Lanka.
  • Wildlife Sri Lanka : Plus fouillé que le précédent, la taille de l’ouvrage l’empêche toutefois de l’emporter avec soi en voyage (en anglais).
  • A Photographic Field Guide To The Birds Of Sri Lanka : présente les 468 espèces du Sri Lanka avec photo. Le livre comprend également des informations sur le climat et la topographie, les ordres et les familles, les résidents, les migrants, les endémiques, les vagabonds et les migrants très rares, la topographie et les principaux sites d’observation des oiseaux (en anglais).
  • Birds of Sri Lanka : L’ouvrage d’identification des oiseaux de référence avec des planches à dessin (en anglais).
  • A Naturalist’s Guide to the Reptiles of Sri Lanka : la référence pour les reptiles au Sri Lanka (en anglais)
Restons en contact
Pour être tenu informé des nouveaux stages, voyages et safaris photo ou de la publication des nouveaux articles sur le blog, inscrivez-vous à la Wildletter.
  • Garanti sans spam
  • Non cession de votre adresse email à des tiers
  • Désinscription en 1 clic

Laisser un commentaire

Share via
Copy link
×