Safari au Lumo Wildlife Sanctuary

Lumo Wildlife Sanctuary

Safari au Lumo Wildlife Sanctuary

 

Pour terminer mes deux semaines de safari au Kenya, je suis resté plusieurs jours dans la région du Tsavo. J’ai dormi deux nuits dans le Lumo Wildlife Sanctuary avant de partir explorer Tsavo Ouest et Tsavo Est.

Avant de vous faire le récit de mon safari, deux mots sur le Lumo Wildlife Sanctuary. Créé en 1997 suite à la fusion des ranchs Lualenyi, Mramba et Oza, le Lumo Wildlife Sanctuary sert de corridor pour les animaux, en particulier les éléphants, entre le parc national de Tsavo et les collines de Shimba. On comptabilise dans les 2000 km² de la réserve 102 animaux, dont 61 grands mammifères et plus de 350 espèces d’oiseaux. Le Lumo Wildlife Sanctuary est géré par la communauté Taita. Il jouxte le Taïta Hills Wildlife Sanctuary et le parc national de Tsavo Ouest.

Récit de mon safari dans le Lumo Wildlife Sanctuary.

Lumo Wildlife Sanctuary

Lumo Wildlife Sanctuary

Des paysages époustouflants à la out of Africa

J’accède au Lumo Wildlife Sanctuary depuis Amboseli où j’ai fait mes précédents safaris. Il faut une demi-journée de route. On s’installe au Lions Bluff Lodge, l’un des quatre hébergements de la réserve. Perché sur une colline, il domine toute la savane de la réserve. Le panorama est époustouflant.

Je ne vous l’ai pas dit encore mais j’ai effectué mon voyage au Kenya avec TUI. Ils m’ont concocté un séjour sur mesure. Au départ, nous n’avions pas prévu de safari au Lumo Wildlife Sanctuary. Notre guide nous propose de nous emmener en safari. Nous le trouvons un peu fatigué et nous partons le lendemain toute la journée à Tsavo Ouest. On lui donne donc sa demi-journée et nous bookons un safari avec le lodge (25$ par personne).

Lumo Wildlife Sanctuary

Pistes du Lumo Wildlife Sanctuary

Lorsque nous partons en safari, ce qui me saute aux yeux, c’est ce paysage de savane sur cette terre rouge. Des paysages dignes de Out of Africa. Le safari se ralise sur les terres du Lumo Wildlife Sanctuary et des Taïta Hills Wildlife Sanctuary.

Des oiseaux par centaine

Le Lumo Wildlife Sanctuary est riche en oiseau. Plus de 350 espèces comptabilisées. Ce sont d’ailleurs les premiers êtres vivants que nous croisons. Voici la liste des oiseaux observés pendant notre safari d’une demi-journée : le très joli et coloré coliou huppé, les communs choucador superbe et calao à bec rouge, l’alecto à bec rouge et l’alouette fauve typique des savanes sèches, le francolin à cou jaune endémique à l’Afrique de l’est, le grand-duc de Verreaux et le vautour africain pour les rapaces et un couple d’autruches pour finir.

alecto à bec rouge, Lumo Wildlife Sanctuary
Aloutette fauve, Lumo Wildlife Sanctuary
Choucador superbe, Lumo Wildlife Sanctuary
coliou huppé, Lumo Wildlife Sanctuary

Je prends plaisir à observer les agissements des oiseaux, ce qui surprend souvent les guides plus habitués à rencontrer des visiteurs qui veulent voir les grands animaux. A Lumo Wildlife Sanctuary et Taïta Hills Wildlife Sanctuary, on peut voir 4 des Big 5. Il n’y a pas de rhinocéros.

Le girafon qui tête

Pendant un bon moment, nous ne voyons pas de mammifères. Un bubale, quelques zèbres mais pas grand-chose à observer. Puis à l’approche du Sarova Salt Lick Game Lodge, un véritable arche de Noé s’offre à nos yeux.

Eléphants, Lumo Wildlife Sanctuary

Famille d’éléphants en déplacement

Un groupe d’éléphants composé de femelles et d’éléphanteaux se déplacent au milieu d’un joli paysage de savane arborée, des zèbres et un gros buffle mâle broutent pendant qu’un girafon se contorsionne pour téter sa mère. Il s’agit de girafes masaï. Saviez-vous que le mot « girafe » vient de l’arabe Xirapha qui signifie « Celui qui marche vite » ? Elle, qui semble marcher avec nonchalance, se déplace à l’amble, soit les deux jambes du même côté en même temps, et peut courir à 60 km/heure. La pointe maximum d’Usain Bolt étant de 44,72 km/heure entre les 60 et 80 mètres de son record du monde en 2009. Et oui, une girafe court bien plus vite que l’homme, pas surprenant en réalité quand on voit la longueur de ses jambes.

girafes, Lumo Wildlife Sanctuary

Girafon tétant sa mère

La lionne blessée

Alors que nous rentrions au lodge et que le soleil décliné derrière le Kilimandjaro, nous croisons une lionne solitaire. Rapidement, nous constatons qu’elle boîte de la patte postérieure droite. On observe une salle plaie rouge sang qui semble récente. Nul doute qu’une chasse a mal tourné. Provoqué par le coup de sabot d’un zèbre ? Probable.

Elle part s’allonger sur un monticule en terre rouge. Il est probable qu’elle soit décédée quelques semaines plus tard si sa blessure ne s’est pas résorbée d’elle-même.

Lionne, Lumo Wildlife Sanctuary
Lionne blessée à la patte, Lumo Wildlife Sanctuary
Lionne, Lumo Wildlife Sanctuary

Cahier pratique

Comment y aller ?

Vol international jusque Nairobi ou mieux Mombasa, plus proche. Pour rejoindre le Lumo Wildlife Sanctuary depuis l’aéroport de Mombasa , il faut compter 3h45, 6h30 depuis Nairobi, 4h30 depuis la Kimana Gate d’Amboseli.

Recherchez votre billet d'avion

 

Quand y aller ?

JFMAMJJASOND

LégendePériode la plus favorablePériode favorablePériode assez favorablePériode déconseillée ou fermée

Guides d’observation

Avec qui partir ?

Mes safaris au Kenya (Masaï Mara, lacs Naïvasha et Nakuru, Amboseli et Tsavo) ont été réalisés à la carte avec TUI. Rien à redire sur la prestations. C’était tout à fait conforme à mes attentes !

Où dormir ?

J’ai dormi au Lions Bluff Lodge.

Partage et épingle mon article sur Pinterest

lumo-02
lumo-01
lumo-03
Vous avez aimé l'article ? Partagez-le...
Share on Facebook
Facebook
Share on Google+
Google+
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Pin on Pinterest
Pinterest
Email this to someone
email
Grégory Rohart
Grégory Rohart

Je m'appelle Grégory et je suis l'auteur de ce blog sur les safaris, l'ornithologie et l'observation animalière. Si comme moi, vous adorez la nature, suivez mes conseils et inspirez-vous de mes carnets de safari pour voyager en découvrant la vie sauvage. Aussi fondateur des blogs www.i-voyages.net et www.i-trekkings.net. Mes photos sont sur www.gregoryrohart.com.

Pas de commentaire

Poster votre commentaire

vingt − 2 =

Close