Vous êtes ici :

Pourquoi j’ai quitté le programme ambassadeur Fujifilm ?

Vous êtes nombreux à savoir que j’étais ambassadeur Fujifilm depuis Avril 2017 et certains d’ente-vous ont remarqué que je commençais à photographier avec d’autres marques. Alors oui, j’ai quitté le programme ambassadeur Fujifilm. Plutôt que de répondre individuellement aux questions à ce sujet, j’ai décidé d’écrire un article et d’en expliquer les raisons.

Les raisons de mon passage chez Fujifilm en 2016

Avant de vous exposer les raisons de ma décision de quitter le programme ambassadeur, je souhaite vous exposer pourquoi je me suis équipé en Fujifilm en 2017. Fin 2016, on m’a proposé de tester du matériel Fujifilm à l’occasion de deux reportages en Namibie avec de la randonnée et un safari au parc national Etosha, ainsi qu’en Inde lors de différents safaris tigres. A l’époque, j’étais équipé d’un réflex Canon 5D Mark III. A cause de problèmes de dos et de cervical récurrents en randonnée liés au poids du matériel, je souhaitais m’alléger. Ce test tombait à pic.

Pendant 6 semaines, j’ai donc pu tester :

J’ai particulièrement apprécié le gain de poids de l’ordre de 30%, l’ergonomie unique de Fujifilm, le silence des photos prises au déclencheur électronique, le collimateur qui couvrait une grande partie de l’écran.

Convaincu que l’hybride était l’avenir, j’ai pris la décision à ce moment là de migrer du réflex vers l’hybride. Aujourd’hui, on se rend compte que c’était la bonne décision avec l’arrivée en force récente de Nikon et surtout Canon sur le marché de l’hybride plein format, sans oublier Sony qui s’était implanté avant eux. D’ici quelques années, le réflex ne sera plus.

Ambassadeur Fujifilm en avril 2017

J’ai tout de suite eu un excellent rapport avec l’équipe Fujifilm. Assez naturellement, je leur ai proposé de rejoindre le programme ambassadeur. Et à ma grande surprise, ils ont dit oui.

Depuis avril 2017, j’ai eu la chance de pouvoir bénéficier du parc optique et des boitiers Fujifilm dont j’avais besoin pour mes reportages sur My-Wildlife mais aussi pour mes autres blogs I-Voyages et I-Trekkings. Je me souviens avoir fait une demande de prêt pour le XF 16 mm F1.4 R WR pour photographier les aurores boréales près de Tromso en Norvège ou encore de boitiers afin d’éviter de changer d’objectifs lors de reportages sur des lieux à risque pour le matériel en cas de changement d’objectif (Sahara, savane africaine…).

Au cours des années, j’ai étoffé mon parc optique Fujifilm d’un XF 16-80 mm f/4 R OIS WR transstandard et polyvalent dans de nombreuses situations ainsi que de l’exceptionnel XF200 mm f/2 R LM OIS WR.

Vous l’avez compris, pendant toutes ces années, j’ai aimé photographier en Fujifilm mais alors pourquoi donc quitter le programme ambassadeur de la marque ?

Mais pourquoi donc quitter le Programme ambassadeur Fujifilm ?

Peut-être me prenez-vous pour un fou. Les places sont rares pour devenir ambassadeur Fujifilm. Et pourtant, j’ai bien quitté le programme ambassadeur. Voici pourquoi. Et vous verrez, cela n’a rien à voir avec la qualité du matériel Fujifilm.

Lorsque j’ai débuté la photographie avec Fujifilm, je réalisais 50% de photos animalières (le blog My-Wildlife venait d’être créé) et 50% de photos de voyage & randonnée. Ma pratique a évolué : Je réalise maintenant bien moins de photos de paysage et bien plus de photos d’oiseaux et de mammifères. Le rapport a basculé vers un 75% / 25%.

Je me souviens avoir débuté avec le XF 100-400 puis d’avoir fait l’acquisition du XF 200 mm F2. Je suis entré dans le monde de l’optique fixe par la grande porte. Ce 200 mm est un petit bijou mais il se trouve un peu seul dans le parc optique Fujifilm. Il est aussi un peu court pour certaines photographies animalières comme la prise de vue de passereaux ou d’animaux éloignés, et cela même avec le multiplicateur 1.4 fourni avec.

En plus du XF 200 mm, un besoin s’est fait sentir au fil de ma pratique : acquérir une seconde optique fixe avec une focale plus longue et surtout lumineuse, idéalement un 400 mm F2.8.

Avant de rejoindre Fujifilm, je photographiais avec un capteur plein format (5D Mark III) et un APS-C (7D). Mon souhait est de revenir à cette configuration qui offre une polyvalence extraordinaire. Or, ça n’est pas possible avec Fujifilm car la marque ne commercialise pas d’appareils photo plein format. Elle a fait le choix de produire des appareils APS-C hauts de gamme et des moyens formats extraordinaires pour le paysage ou le studio mais inadaptés pour la photographie animalière.

Je n’ai pas quitté le programme ambassadeur car je suis déçu des boitiers et des optiques Fujifilm mais bien parce que mes besoins ont évolué et que je ne trouve plus ce que je cherche chez Fujifilm. J’en profite d’ailleurs pour remercier toute l’équipe Fujifilm pour leur soutien tout au long de ces années et la compréhension qu’ils ont eu de ma démarche.

Et la Suite ?

Je vais continuer à photographier en Fujifilm. J’ai toujours mon X-T3 et le 16-80 F4 ainsi que le 200 mm F2. Mais je vais aussi utiliser du matériel d’autres marques. J’ai récemment casser ma tirelire en faisant l’acquisition du Sony alpha 1 et du 400 mm F2.8.

J’aimerais aussi répondre à la demande que me font de nombreux lecteurs de pouvoir tester toute marque confondue du matériel photo destiné à la photographie animalière et vous faire part de mon point de vue au travers des pages de tests produits.

Vous l’avez compris, une page se tourne avec Fujifilm mais une autre s’ouvre également, tout aussi excitante. Photo is not dead !

Pourquoi j'ai quitté le programme ambassadeur Fujifilm ?

4 commentaires au sujet de “Pourquoi j’ai quitté le programme ambassadeur Fujifilm ?”

Laisser un commentaire

Share via
Copy link