Vous êtes ici >>

J’ai testé l’objectif Fujinon XF200 mm f/2 R LM OIS WR

En décembre 2018, j’ai fait l’acquisition de l’objectif Fujinon XF200 mm f/2 R LM OIS WR, l’objectif le plus cher de la série X. Après 6 mois d’utilisation et de photographie, je me suis mis à l’écriture de ce test et je vous livre mon avis.

Fujinon XF200 mm f/2 R LM OIS WR

 

Avant de commencer et pour éviter tout malentendu, je dois vous avouer que je suis un ambassadeur Fujifilm de la série X. Je suis tombé amoureux de la marque pendant l’hiver 2016 après deux mois de test en Inde et en Namibie. Au printemps 2017, je migrais tout mon matériel réflex vers Fujifilm. Pour autant, je tiens à vous informer que j’ai acheté mon objectif Fujinon XF200 mm f/2 R LM OIS WR. Il ne m’a pas été prêté par Fujifilm, encore moins donné.

Ce test n’a pas vocation à vous fournir des mesures faites en laboratoire mais constitue un retour de terrain le plus objectif et honnête possible. Je précise que je ne suis pas payé pour écrire cet article. Que vous choisissiez ou non de croire mon point de vue ne dépend que de vous.

sacoche du Fujinon XF200 mm f/2 R LM OIS WR
Les prémices de l’achat

Je souhaitais m’acheter une optique fixe. J’avais bien fait un test du 500 mm F4 Sigma monté sur le Fujifilm X-T3 avec une bague Fringer mais le résultat était très décevant et je trouvais aussi le poids de l’objectif bien trop lourd pour ce que je cherchais (3310 g).

A un événement Fujifilm, j’ai eu l’occasion de prendre l’objectif Fujinon XF200 mm f/2 R LM OIS WR en main quelques minutes. Cela m’a suffit pour me décider à l’acheter.

sac du Fujinon XF200 mm f/2 R LM OIS WR
Caractéristiques et premières impressions

L’objectif Fujinon XF200 mm f/2 R LM OIS WR est le premier téléobjectif à focale fixe de Fujifilm pour les montures de la série X.

Il est vendu au prix conseillé de 5990 € avec un nouveau convertisseur 1.4, le XF1.4X TC WR ainsi qu’avec les accessoires suivants : capuchon d’objectif, bouchon arrière d’objectif, pare-soleil, courroie et étui de rangement.

L’objectif Fujinon XF200 mm f/2 R LM OIS WR est doté d’une grande ouverture maximale de F2 et d’une focale équivalente à 305 mm en format 24×36. Avec le convertisseur, la focale passe à 427 mm et l’ouverture à F2.8 pour un poids assez contenu au regard de ses caractéristiques puisque l’optique seul pèse 2265 g (222 g pour le pare-soleil et 148 g pour le convertisseur). Il est donc parfaitement adapté à la photographie sportive et animalière.

convertisseur Fujifilm 1.4, le XF1.4X TC WR vendu avec le Fujinon XF200 mm f/2 R LM OIS WR
Comme vous pouvez le voir sur les images, le Fujinon XF200 mm f/2 R LM OIS WR a été créé en blanc/argent mat afin de réduire les échauffements et les reflets. Pour éviter d’être repéré par les espèces que je photographiais, j’ai très vite ajouté une protection camouflage Lenscoat. La conception en alliage de magnésium garantie légèreté et robustesse. Protégé contre les intempéries, il est résistant à la poussière, à l’humidité et aux faibles températures jusqu’à -10 °C.

Côté optique, l’objectif s’appuie sur une formule optique composée de 19 lentilles réparties en 14 groupes, dont une lentille super ED et deux lentilles ED, de performances comparables aux lentilles en fluorite, toutes de grand diamètre afin de minimiser les aberrations chromatiques. Le diamètre du filtre est de 105 mm.

Fujinon XF200 mm f/2 R LM OIS WR
Un support de trépied en métal non amovible est monté sur l’objectif à l’aide d’un anneau circulaire pivotant du mode paysage au mode portrait à l’aide d’une molette située sur le côté du cylindre. La rainure en queue d’aronde est compatible Arca-Swiss ; on trouve aussi des pas de vis de trépied de 1/4 et de 3/8 de pouce sont situées au bas pour permettre le montage direct d’un trépied ou d’un système de courroie pour transporter l’objectif.

L’impression d’ensemble est remarquable, à l’image du tarif de l’optique.

L’objectif Fujinon XF200 mm f/2 R LM OIS WR sur le terrain

J’utilise le Fujinon XF200 mm f/2 R LM OIS WR depuis février 2019 sur un Fujifilm X-T3 en complément du Fujinon XF 100-400 MM f/4.5-5.6 R LM OIS WR. Il est de tous mes voyages animaliers qu’il s’agisse de voyages personnels, de reportages pour le blog ou de voyages photo que j’encadre. Depuis cette date, je l’ai utilisé au Sénégal, en Camargue, en Catalogne, en Tanzanie et en Ecosse, soit au total 6 semaines d’usage intensif. Je l’ai utilisé en affût, en billebaude et en 4×4, avec et sans un trépied, une fois avec un bean bag. Le convertisseur XF1.4X TC WR était monté dans 99% des cas sur l’objectif.

Voilà pour les conditions du test.

Fujinon XF200 mm f/2 R LM OIS WR
Prise en main de l’objectif

C’est sûr, le Fujinon XF200 mm f/2 R LM OIS WR pèse 1050 g de plus que le Fujinon XF 100-400 MM f/4.5-5.6 R LM OIS WR. Aux premières utilisations, je l’ai senti mais je me suis assez vite habitué à utiliser le XF200 mm f/2, y compris à main levé. Il est clair que l’usage du grip me paraît indispensable pour équilibrer correctement le combo boitier/objectif.

La bague de mise au point noire est très large et comporte une bande de prise caoutchoutée et striée. Elle est facile à trouver et à utiliser car elle est douce, sans être lâche ni trop rapide. Elle ne comporte pas de position d’arrêt aux extrémités de mise au point.

Concernant l’ouverture, on retrouve la traditionnelle bague sur le barillet de l’objectif qui permet de régler l’ouverture par incréments de 1/3. Les valeurs d’ouverture maximale sont clairement indiquées. Utiliser la bague est un vrai plaisir. On ressent un léger « clic » lorsque l’on change d’ouverture.

Sur le fût de l’objectif, on peut régler la plage de mise au point : de 5 m à l’infini pour une mise au point rapide ou sur full pour photographier des sujets plus proches compris entre 1,8 m, la distance de mise au point, et 5 mètres. La position full permet de photographier au-delà de 5 mètres mais la mise au point sera plus lente que sur la position de 5 m à l’infini. Toujours concernant la mise au point, on retrouve aussi des une ligne de boutons AF-L / Preset / AF. Elle peut être utilisée pour verrouiller la mise au point sur la position actuelle, restaurer la position prédéfinie de la mise au point et exécuter la même fonction que le bouton AF-On de l’appareil photo. La fonction Preset permet de prérégler une position de mise au point. Cela fonctionne un peu comme un raccourci clavier, l’idée étant d’être très réactif sur une mise au point prédéfinie. La fonction s’active en deux étapes :

  • Mettre le sélecteur sur Preset
  • Faire la mise au point sur votre préréglage et appuyer sur le bouton set

Lorsque vous souhaitez utilisez cette fonction, appuyer sur l’un des boutons noirs de réglage de la mise au point situé à l’avant l’avant du fût. L’idée de cette fonction est excellente mais j’avoue ne pas l’avoir utilisé sur le terrain car les boutons sont peu accessibles avec une protection camouflage Lenscoat.

La prise en main du Fujinon XF200 mm f/2 R LM OIS WR est excellente. La seule chose que j’aurais aimé avoir, c’est un convertisseur intégré à l’objectif pour gagner en rapidité. et en polyvalence.

Fujinon XF200 mm f/2 R LM OIS WR
Autofocus ultra précis et rapide

L’autofocus ou mise au point automatique fonctionne à merveille sur le Fujinon XF200 mm f/2 R LM OIS WR et c’est tant mieux car il est impossible de photographier en mise au point manuelle en photographie animalière. L’AF est rapide, silencieux et précis.

Couplé avec le boitier Fujifilm X-T3, les résultats de l’autofocus sont vraiment excellents.

Stabilisation de l’optique jusqu’à 5 stops

L’objectif Fujinon XF200 mm f/2 R LM OIS WR est équipé d’une stabilisation d’image (OIS) permettant de gagner jusqu’à 5 vitesses d’obturation selon les normes de la CIPA. Le système détecte certaines conditions de prises de vue comme le filé panoramique pour appliquer automatiquement le réglage de stabilisation adapté. A noter que Fujifilm conseille de laisser la stabilisation lorsque l’objectif est monté sur trépied.

Qualité optique

L’objectif Fujinon XF 200 mm F2 R LM OIS WR ne présente qu’un léger vignettage à f/2, facilement corrigeable en post-production et n’a pratiquement pas de distorsion. Pas d’aberrations chromatiques constatées.

Avec une ouverture maximale à f/2, l’objectif permet de faire de jolies bokehs (flous d’arrière plan).

Le piqué des images est excellent de f/2.8 à f/11. En photographie animalière, je ferme rarement pour ne pas dire jamais mon diaphragme au-delà de f /11. Même avec le convertisseur, le piqué reste excellent jusqu’à f/11.

Je suis tellement satisfait de cette optique qu’aujourd’hui j’utilise beaucoup moins mon Fujinon XF 100-400 MM f/4.5-5.6 R LM OIS WR déjà très bon.

Fujinon XF200 mm f/2 R LM OIS WR
Quelques images prises avec le Fujinon XF200 mm f/2 R LM OIS WR

Voici quelques images prises avec l’objectif. Je vous ai mis 6 photos par destination. cela devrait être suffisant pour vous donner une idée de la qualité de l’objectif. Cliquez sur les images pour les agrandir.

Au Sénégal

Pendant mon séjour autour de la lagune de la Somone, j’ai réalisé des photos en affût principalement mais aussi en billebaude sur la plage et sur une embarcation sur une petite croisière.

fujifilm200mm©GregoryRohart--7
fujifilm200mm©GregoryRohart--5
Hirondelle des mosquées
fujifilm200mm©GregoryRohart--6
fujifilm200mm©GregoryRohart--3
fujifilm200mm©GregoryRohart--4

En Camargue

J’ai passé un week-end avec ma femme et des amis en Camargue.

fujifilm200mm©GregoryRohart-6659
fujifilm200mm©GregoryRohart-6359
fujifilm200mm©GregoryRohart-6277
fujifilm200mm©GregoryRohart-6625
fujifilm200mm©GregoryRohart-6884
fujifilm200mm©GregoryRohart-6720

En Catalogne

Je me suis rendu 5 jours en Terres de Lleida pour un repérage pour monter un séjour photo 100% affût en Catalogne pour photographier jusqu’à 11 espèces de rapace et aussi des oiseaux des steppes. Voici quelques photos. Le séjour photo est programmé pour mai 2020. Plus d’infos sur Worldway Photo.

Busard des roseaux
Rollier d'Europe
fujifilm200mm©GregoryRohart-5357
Gypaète barbu
Chevêche d'Athéna
Pic de Sharpe

En Tanzanie

Je suis allé en Tanzanie en vacances avec ma femme. Mais ce voyage pourrait bien donnait lieu à un voyage photo spéciale migration sur le Serengeti. En attendant, lisez mon guide sur le Serengeti et mes récits de safari.

fujifilm200mm©GregoryRohart-2487
fujifilm200mm©GregoryRohart-5848
fujifilm200mm©GregoryRohart-5422
fujifilm200mm©GregoryRohart-6381
fujifilm200mm©GregoryRohart-4329
fujifilm200mm©GregoryRohart-4695

En Ecosse

J’étais en Ecosse en juin dernier pour encadrer un séjour photo d’une semaine 100% ornithologie.

Le voyage photo sera reprogrammé en 2020. Plus d’infos sur le site Worldway Photo.

ecosse-gregoryrohart-9560
ecosse-gregoryrohart--9
ecosse-gregoryrohart-5427
ecosse-gregoryrohart--5
ecosse-gregoryrohart-
ecosse-gregoryrohart-6008

Où acheter l’objectif Fujinon XF200 mm f/2 R LM OIS WR ?

Vous pouvez acheter l’objectif auprès de mes partenaires Camara, La Fnac ou encore Photospecialist.

Mon avis sur l’objectif Fujinon XF200 mm f/2 R LM OIS WR

Product Name: Fujinon XF200 mm f/2 R LM OIS WR

  • Ergonomie - 98%
    98%
  • Autofocus - 100%
    100%
  • Qualité optique - 100%
    100%
  • Stabilisation - 100%
    100%
100%

Résumé

Le Fujinon XF200 mm f/2 R LM OIS WR est un objectif remarquable en tout point. Sa construction est robuste, la qualité d’image est exceptionnelle, l’autofocus comme la stabilisation réellement au point. A mes yeux, il ne manque qu’un convertisseur intégré pour avoir la note de 100%.

Son prix le réserve à des professionnels de l’image ou des amateurs passionnés dans les domaines du sport et de l’animalier dont il se destine. J’ajouterais aussi les portraitistes car le bokeh est incroyable.

Je n’ai aucune information là-dessus mais je me mets maintenant à rêver d’un futur Fujifilm 400 mm F2.8 si le poids est contenu ou d’une  d’une optique F4 de 400 ou 500 mm. Je croise les doigts pour que Fujifilm m’entende !

Partage et épingle mon article sur Pinterest

 

fujifilm-200mm-01
fujifilm-200mm-02
fujifilm-200mm-03

7 commentaires au sujet de “J’ai testé l’objectif Fujinon XF200 mm f/2 R LM OIS WR”

  1. Bonjour Gregory, merci pour ce partage. Effectivement tes photos sont magnifiques. J’ai acquis le X-T3 et l’ornithologie est pour moi très importante, le 200mm je l’ai eu en main à Montiers en der, le fût est large pour une prise en main manuelle, mais on doit s’y faire je pense. 420mm 2.8 ça me semble quand même court en animalier mais la preuve qu’on peut faire de belle photos avec cette focale. Dommage qu’il soit en blanc !! bonjour la discrétion. Il ne me reste plus qu’à acquérir pour effectuer un stage photo en ta compagnie !! Cordialement Christian

    Répondre
  2. Bonjour Grégory
    Je vous remercie pour ce retour d’expérience concernant cet objectif. Les photos produites sont superbes. Je l’ai essayé à Montiers en Der mais il y a des situations ou l’allonge est un peu juste (je possède le 100/400). L’avez-vous testé avec le convertisseur X2 et les résultats optiques sont-ils probants par rapport à ma référence actuelle càd le 100/400. Par ailleurs, comment l’AF se comporte avec un multiplicateur X2 en terme de rapidité et précision?
    Cordialement et meilleurs vœux pour 2020
    Thierry

    Répondre
    • Bonjour Thierry,

      Comme je le disais à Christian, le problème d’allonge faisait aussi partie de mes craintes mais au final, je ne ressens pas énormément le besoin d’avoir une focale plus grande. Et si je suis trop court, j’observe. Dans certains cas, un téléconvertisseur x2 serait quand même utile.

      J’utilise le 200 mm à 99% avec le téléconvertisseur 1,4 vendu avec l’objectif. Je ne crois pas que le téléconvertisseur x2 standard XF2X TC WR soit compatible (vérifie avec Fujifilm).

      Je vous souhaite une belle année 2020 également.

      Répondre
  3. Bonjour Grégory,
    Encore un très beau test… Ce 200mm f/2 fait envie, ceci-dit j’émettrai un petit bémol !
    Je suis un fervent partisan des “mirrorless” car je me suis habitué au matériel plus léger que mes ex Canon EOS avec les L blancs au bout et c’est plutôt agréable de partir en voyage ou en balade avec des appareils compacts capables de délivrer ce genre de qualité d’image… Zéro souci avec ça !!!

    Mais… Depuis 2016 j’ai essayé du Sony APSC avec deux A6000, un A6500 et un A6400 jusque là, puis un Fuji X-T2 et un X-T20, pour finir, en full frame, deux Sony A7R2 et un A7M3 !
    Et bien j’aurai beau adorer leur technologie, le poids et la taille réduite etc., lorsque je mets un grand blanc au bout, je trouve ça quand même super déséquilibré et je finis souvent par sortir avec un bon vieux EOS 5D Mk3 avec grip pour les focales extrêmes de 3kg et plus !!!

    Personnellement, je pense que les mirrorless sont bien avec des optiques jusqu’à un poids d’environ 1.5kg…
    J’ai d’ailleurs même acheté le Sony FE 70-200mm f/4 pour mes boîters A7, pour ne pas devoir tout le temps trimballer les 1.6kg d’un f/2.8 GM !!!
    Le f/4 pique autant et pèse la moitié !!!

    Mettre une optique de 2kg ou plus sur un petit boîtier de 600 à 700gr (voir moins), souvent avec un grip peu prononcé, ça enlève un tout petit peu de sens à l’utilisation d’un système sans miroir !

    Ce n’est que mon opinion et ça n’engage que moi, mais investir 6’000.- balles pour au final avoir un ensemble ultra lourd et une caméra trop petite au bout… Enfin voilà quoi 🙂

    Mais c’est clair que ce XF 200mm f/2 est phénoménal !!!

    Répondre
  4. Je vois ce que tu veux dire Rémo. Personnellement, je place ma main gauche plus prêt de l’extrémité du fût de l’objectif quand je photographie à main levés. Je m’y suis fait et ça ne me gène plus (je m’y suis vite fait). C’est d’ailleurs pourquoi certains préfèrent le X-H1 au X-T3 pour sa poignée plus profonde et son poids plus lourd. A voir quel poids va faire le X-T4 quand il sortira (c’est pour bientôt). En affût et avec un trépied, le problème de déséquilibre dont tu parles n’existe pas du tout.

    Répondre
    • Perso je ne shoote sur trépied que pour les longues poses de nuit… Sinon je ne fait que de la main levée !
      Avec mes Sony A7 ça va si j’ai le grip dessus… Je suppose qu’un X-H1 avec le grip devrait le faire aussi…

      Je vais y songer, car les 100-400 GM et le 200-600 Sony G coûtent un bras (avec un petit bout de l’épaule qui va avec) !!!

      En fait, je peux avoir un X-H1, le grip, les 2 batteries supplémentaires et deux cartes SD 128GB rapides, avec le XF 100-400, pour juste 500.- de plus que simplement le Sony 100-400mm GM… Gros argument ça !!!

      Répondre

Laisser un commentaire

0 Shares
Share via
Copy link