Vous êtes ici :

Voyage photo animalier dans la forêt de Białowieża

En janvier 2024, j’ai accompagné un voyage photo animalier dans la forêt de Białowieża pour Objectif Nature. Le but de cette semaine d’observations naturalistes et de photographies d’animaux sauvages : le bison d’Europe et les oiseaux qui peuplent la forêt de Białowieża, rapaces, passereaux et pics principalement. Retour sur ce voyage.

Affût pygargue à queue blanche

Nous arrivons dans l’affût de nuit vers 6h00 du matin. Une légère couche de neige glacée recouvre le sol. Nous atteignons l’affût après 500 m de marche. Il fait -19 degrés Celsius. Pas de réseau téléphonique hormis celui de la Biélorussie voisine. À l’intérieur, le chauffage est vite allumé, les ventilateurs actionnés. Les vitres sans tain sont gelées. Il nous faut les dégivrer avec un brise-glace de voiture pendant près de deux heures. Cette cet affût qui m’a donné l’idée d’un nouvel article : comment s’habiller l’hiver en affût pour ne pas avoir froid ?

Un peu après 7h, un geai des chênes passent devant l’affût. Il a repéré les appâts pour le pygargue à queue blanche. Il repassera à plusieurs reprises ainsi que d’autres de ses congénères, arrivant toujours de l’arrière gauche de l’affût.

8h20, une buse variable se pose au milieu du bois près des bouleaux, hors de portée de nos objectifs. Nous l’observons un moment aux jumelles, elle se confond avec les branches. Quatre geais des chênes sont devant l’affût. Pendant que je les photographie, la buse quitte son arbre pour se poser sur une branche non loin de l’affût. Elle y reste quelques secondes, quitte son promontoire et se pose au sol, dans la neige. Elle commence à manger des appâts. Elle sera délogée par les grands corbeaux. Elle repassera plusieurs fois devant l’affût en fin d’après-midi.

9h28, un couple de pygargues à queue blanche se pose sur une branche de bouleaux. Ils passent régulièrement en vol et se posent sur leur branche favorite pendant toute la journée. Deux jeunes font aussi des apparitions régulières ainsi qu’un sub adulte et un autre adulte. Je ne pensais pas voir six pygargues à queue blanche différents lors de cette journée d’affût, ni même l’aigle royal qui est venu se poser pendant plus d’une heure pour manger à la barbe des pygargues une partie des appâts.

Un pic mar est aussi venu devant l’affût ainsi qu’un renard roux, pas du tout craintif. Bref, une superbe journée d’affût photo.

A la recherche du bison d’Europe

Durant deux jours, nous avons recherché le bison d’Europe dans la forêt de Białowieża et dans les grandes étendues agricoles qui la bordent. 13 observations ont été réalisées de mâles solitaires comme de groupes de 50 têtes comprenant mâles, femelles et jeunes bisons.

La recherche se réalise à partir d’une voiture et lorsque nous observons le bison d’Europe, nous poursuivons le plus souvent l’approche à pied. Certains bisons nous laissent avancer et les photographier d’assez près (20 m environ) alors que d’autres sont plus craintifs et détalent à 100 m. Chaque observation est différente. C’est ce qui fait le charme de la nature.

En ce mois de janvier, la neige recouvre le sol et les branches des arbres. C’est le moment idéal pour photographier Bison bonasus. Aujourd’hui, on compte environ 1000 bisons d’Europe dans la forêt de Białowieża du côté polonais. C’est difficile d’imaginer que lors de l’hiver 1919, Białowieża venait de perdre son dernier bison. C’est à partir de 1952 que le bison d’Europe est réintroduit dans la forêt de Białowieża à partir d’animaux issus de zoos. C’est émouvant de voir que la réintroduction est un succès à l’image du lynx ibérique.

Pour en savoir plus sur ces deux journées de safari bison d’Europe à Białowieża, lisez mon article sur ce sujet qui détaille l’expérience.

Affût passereaux et autour des palombes

Pour cet affût, on reste dans le village de Białowieża pour un affût face à une drink station gelé. Objectif de la journée : photographier les passereaux présents en hiver à Białowieża. Contrairement au premier affût, il fait bien moins froid (environ -3°C) et les vitres sans train ne sont pas gelés. Il faut juste penser à laisser actionner les ventilateurs pour éviter la condensation.

De nombreuses mésanges fréquentent le jardin : mésange charbonnière, mésange nonnette, mésange bleue, mésange noire. Je suis aussi estomaqué par le nombre de bouvreuils pivoines. Tarin des aulnes, geai des chênes, gros-bec casse-noyaux, verdier d’Europe, sizerin flammé et pinsons du nord sont venus compléter la liste des passereaux. Ils n’arrêtent pas d’aller et de venir aux mangeoires.

Pic épeiche et écureuil roux sont aussi présents et font des passages réguliers. Plus surprenant et à ma grande joie, l’autour des palombes est venu trois fois devant l’affût dont un passage de plus d’une heure devant nous. Avec mon 400 mm, j’étais hélas bien trop près. Il me faudra penser à prendre une plus courte focale la prochaine fois.

Là encore, nous avions le sourire lorsque nous avons quitté l’affût vers 15h30 à la nuit tombée.

Affût passereaux, pics et buses variables

C’est déjà notre dernier affût de cette semaine en Pologne dans la forêt de Białowieża. Ce matin, nous pénétrons dans un double affût. D’un côté, il donne sur une drink station gelée et de l’autre sur une plaine enneigée et entourée par la forêt de Białowieża.

Je démarre la journée sur la drink station. Un autour des palombes fait un rapide passage avant le lever du soleil. Je le photographie à 25 600 isos. Il ne reviendra pas à cause de la forte présence de buses variables dans le secteur. Je continue la matinée sur ce côté de l’affût pour profiter de la lumière à contre-jour pour photographier les passereaux, le pic mar et le pic épeiche. Les passereaux sont globalement les mêmes que dans le jardin mais sans la présence des bouvreuils pivoines et avec la mésange huppée, le rougegorge familier et la sittelle torchepot.

L’après-midi, je file dans l’autre partie de l’affût. Durant la matinée, un pygargue à queue blanche est venu avant le lever du soleil. Dans l’après-midi, les buses variables sont nombreuses à venir devant l’affût et se chamaille pour avoir le droit de manger un bout d’appât. A l’arrivée d’un renard roux, elles s’envolent toutes et reviennent plus tard une fois le renard parti. La buse pattue peut-être observée et photographiée depuis l’affût. Si nous n’avons pas eu cette chance, je peux quand même dire que ce voyage photo animalier dans la forêt de Białowieża est un réel succès.

Cahier pratique

Comment s’y rendre ?

Vol international jusqu’à l’aéroport de Varsovie. La voiture est ensuite indispensable pour se déplacer si vous voyagez par vous-même. Dans le cadre du voyage photo, Objectif Nature organise le transfert jusque Białowieża.

Recherchez votre billet d'avion



Je vous invite aussi à tester le comparateur de vols Kayak.

Avec qui partir en voyage photo en Pologne ?

J’ai accompagné ce voyage photo dans la forêt de Białowieża en Pologne pour Objectif Nature pour photographier bisons d’Europe, pygargues à queue blanche, autours des palombes, buses variables et pattues, pic épeiche, pic mar et de nombreux passereaux. Contactez-moi si la destination vous intéresse.

Guides naturalistes

Restons en contact
Pour être tenu informé des nouveaux stages, voyages et safaris photo ou de la publication des nouveaux articles sur le blog, inscrivez-vous à la Wildletter.
  • Garanti sans spam
  • Non cession de votre adresse email à des tiers
  • Désinscription en 1 clic

Laisser un commentaire

Share via