Vous êtes ici :

Où voir des oiseaux en Catalogne ?

A force d’arpenter la Catalogne pour le blog, pour préparer et encadrer des voyages photos, j’en ai découvert des sites ornithologiques. Alors, où voir des oiseaux en Catalogne ? Voici ma sélection.

Parc naturel Aiguamolls de l’Empordà

Le Parc naturel Aiguamolls de l’Empordà est l’une des principales zones humides de la Catalogne et la plus proche de la frontière française. Le parc est situé dans la plaine de l’Empordà, entre les embouchures des fleuves Fluvià et Muga.

Il existe une grande variété d’habitats, notamment des lagunes saumâtres côtières, des lagunes d’eau douce, des roselières, des dunes de sable, des prairies périodiquement inondées, des forêts riveraines et des rizières. Certaines zones d’anciennes rizières redeviennent maintenant des prairies et sont pâturées par des bovins et des chevaux camarguais.

D’une superficie de 4 729 hectares, le parc naturel Aiguamolls de l’Empordà comprend également 824,54 hectares de réserves naturelles intégrales (Els Estanys, Les Llacunes et Illa de Caramany) et 9,28 hectares de la réserve naturelle partielle d’Illa de Caramany.

Plusieurs itinéraires jalonnés d’observatoires permettent de voir et de photographier les oiseaux.

Le Parc naturel Aiguamolls de l’Empordà  est l’un des espaces naturels de Catalogne où l’on peut observer la plus grande diversité d’espèces animales. A ce jour, 329 espèces d’oiseaux ont été recensées, dont 82 nichent régulièrement. Vous pouvez télécharger la brochure listant 108 espèces fréquemment observées à Aiguamolls de l’Empordà.

Plus d’infos dans mon article sur le Parc naturel Aiguamolls de l’Empordà.

Delta de Llobregat

Situé plus au sud de Barcelone le long de la Méditerranée, le delta de Llobregat est une zone humide étonnante de par sa situation géographique et sa proximité avec l’aéroport international de Barcelone-El Prat et les villes de Llobregat et de la capitale de la Catalogne.

Le delta du Llobregat est formé par une vaste plaine qui occupe 98 km² entre les massifs du Garraf et de Montjuïc, et la gorge de Sant Andreu de la Barca au nord.

Le site se divise en cinq zones :

  • Les espaces naturels du fleuve Llobregat : Ils occupent environ 145 ha et présentent les principaux paysages du Delta : roselières, prairies humides, pinèdes, roselières, plages et lacs côtiers, comme Cal Tet et Ca l’Arana. Ces espaces forment un Delta miniature. Deux observatoires donnent sur l’estany de Cal Tet : Sabogal et Cal Tet.
  • El Remolar – Philippines et plage de Viladecans : C’est un secteur de 188 hectares réputé pour l’observation des oiseaux aquatiques, comme les balbuzards pêcheurs, les cormorans, les canards, les parulines, les martins-pêcheurs et les limicoles. Au printemps et en été, des cuissardes remplissent le marais.
  • La pinède de Can Camins et la plage du Prat : Zone de 48 hectares formant une zone côtière de haute valeur biologique, très rare en Catalogne. La pinède sylvestre pousse sur les anciennes dunes de la plage et constitue un magnifique abri pour une grande diversité de faune et de flore.
  • Les étangs de Can Dimoni : D’une superficie totale de 31 ha, Ils sont constitués de 3 étangs dortoir pour le choucas des tours et le bouvreuil pivoine.
  • Le lac Murtra et la pinède Maiola : Le lac de La Murtra, entre les municipalités de Gavà et Viladecans, a récupéré une partie de sa végétation typique. On y rencontre en saison le martin-pêcheur, le blongios nain et le petit gravelot ainsi que des oiseaux forestiers.

Je vous invite à visualiser la carte du Delta de Llobregat pour bien distinguer les différents secteurs.

Malgré la proximité de la ville et de l’aéroport, le delta de Llobregat abrite une grande variété faunistique : plus de 350 espèces d’oiseaux, 30 espèces de mammifères, 20 espèces d’amphibiens et de reptiles, 17 espèces de poissons, 38 espèces de papillons diurnes, plus de 220 espèces de papillons de nuit, environ 230 espèces d’hétéroptères, 20 espèces d’odonates et 22 espèces d’orthoptères.

Plus d’infos : www.deltallobregat.cat

Delta de l’Èbre

Le delta de l’Èbre est la plus vaste zone humide de la Péninsule Ibérique avec ses 320 km² comprenant le Parc naturel du Delta de l’Èbre (7 802 hectares). A ce titre, le site est déclaré ZEPA (Zone Spéciale pour la Protection des Oiseaux) et enregistré comme site Ramsar. On compare souvent le delta de l’Èbre avec la Camargue car le site naturel est traversé par le fleuve de l’Èbre qui vient terminer sa course dans la Méditerranée après 928 km.

De part et d’autre du fleuve, on trouve différents habitats propices à la présence des oiseaux : rizières, dunes, rivières, baies, plages, mer, marais salants, lagunes côtières, bois de rive, îlots fluviaux façonnent le paysage.

Le delta de l’Èbre comprend plus de 300 espèces d’oiseaux dont 95 espèces d’oiseaux reproducteurs.

Des observatoires permettent de voir et de photographier les oiseaux mais contrairement à Aiguamolls de l’Empordà, l’accès pédestre est peut pratique car les distances sont longues. Il vaut mieux utiliser la voiture ou le vélo pour aller d’un observatoire à un autre.

Plus d’informations : www.turismodeltadelebro.com/fr/

Serra de Boumort

La Serra de Boumort est un massif des Pyrénées catalanes qui accueille la réserve nationale de chasse de Boumort. Le site est réputé pour sa grande diversité faunistique : plus de 150 espèces d’oiseaux, 15 espèces de mammifère, 14 espèces de reptile et 7 espèces d’amphibien.

La Serra de Boumort a été choisie comme site de repeuplement du vautour moine depuis 2007. C’est le projet Monachus. Et les résultats sont concluants. Boumort dispose aussi d’un affût pour photographier les 4 vautours d’Europe : vautour fauve, vautour percnoptère, vautour moine et gypaète barbu. Pour en savoir plus sur cette expérience, vous pouvez lire mon article Photographier les vautours dans la réserve national de chasse de Boumort.

Estany d’Ivars i Vila-sana

L’estany d’Ivars i Vila-sana est le plus grand lac de l’intérieur de la Catalogne. Plus de 220 espèces d’oiseaux différentes ont été comptabilisées dans la région, principalement des migrateurs.

L’étang est un site d’hivernage pour de nombreux canards : sarcelle d’hiver, canard colvert, canard souchet mais aussi la poule d’eau, le foulque macroule, le vanneau huppé et le busard des roseaux. C’est aussi un dortoir important pour le héron garde-boeufs et le grand cormoran. Au printemps et durant l’été, on trouve principalement des mouettes rieuses, des goélands argentés, des grèbes huppés, des rousseroles turdoïdes et des échasses blanches. Pour une étude plus poussée des espèces, allez voir les relevés du site faunaestanyivarsivilasana.blogspot.com.

Il y a deux aires de stationnement et plusieurs observatoires ouverts au public (téléchargez le plan du site). Le tour du plan d’eau est de 2,6 km. Le site est en accès libre mais des visites guidées sont aussi proposées.

A quelques km de l’étang, allez découvrir les œuvres street-art de l’artiste Swen Schmitz Coll représentant des oiseaux.

Plus d’informations : estanyivarsvilasana.cat.

Affûts photo en Catalogne

Pour les amateurs de photographie, j’encadre deux voyages photo en affût Catalogne avec l’agence Objectif Nature.

Pourquoi en affût ? Les affûts, avec vitre sans tain, nous permettent de rester cacher des oiseaux que nous souhaitons photographier. Cette discrétion nous permet de réaliser de meilleurs clichés sans déranger les espèces.

Intéressé(e) ? Rendez-vous sur les pages des voyages photos :

  • Affût Ornithologique en Catalogne : 5 jours d’affûts entre les steppes et les Pyrénées de Lleida pour photographier autour de 50 espèces d’oiseau dont le guêpier d’Europe, la chevêche d’Athena, le rollier d’Europe, l’œdicnème criard et les 4 vautours européens.
  • Affût photo gypaète barbu, autres vautours et aigle royal : 3 jours d’affûts pour photographier le vautour fauve, le vautour moine, le vautour percnoptère, le gypaète barbu et l’aigle royal.

D’autres sites ornithologiques

La Catalogne regorge d’autres sites ornithologiques : le Cap de Creus,

Parc national d’Aigüestortes et lac Saint-Maurice, Parc naturel de Cadi-Moixero, Montserrat, Réservoir d’Utxesa, Parc Naturel Els Ports, vallée de Nuria, Garrotxa, îles Medes, Parc naturel de Garraf, Montseny, Montsant, réserve naturelle de Sebes…

Cahier pratique – Où voir des oiseaux en Catalogne ?

Comment s’y rendre ?

Barcelone est accessible par train avec la Renfe en partenariat avec la SNCF et par avion. On relie très facilement Barcelone depuis Paris, Lyon, Marseille et Toulouse.

Autre option pour ceux qui n’habitent ces villes : l’avion. Pour votre location de voiture, essayez le comparateur Rentalcars.

Recherchez votre billet d'avion



Je vous invite aussi à tester le comparateur de vols Kayak.

Réservez les affûts

Pour vos affûts photo ornithologiques en Catalogne (15 espèces de rapace à photographier dont le gypaète barbu, l’aigle de Bonelli et l’aigle royal mais aussi le guêpier d’Europe, le rollier d’Europe, l’outarde canepetière… ), je vous conseille d’adresser votre demande de location d’affûts (vous aurez la liste des principaux oiseaux à photographier avec la période) auprès de Jordi avec qui je travaille en Catalogne. Je l’ai sélectionné pour son sérieux et la qualité de ses affûts. Contactez Jordi, ornithologique en Catalogne.

Quand s’y rendre ?

Les meilleures périodes, tous sites confondus, restent le printemps et l’automne ainsi que l’hiver pour les oiseaux hivernants.

Guides ornithologiques pour voir les oiseaux en Catalogne

Partage et épingle cet article sur Pinterest

 

Où voir des oiseaux en Catalogne ?
  • Save

Laisser un commentaire

Share via
Copy link