Ornithologie dans la réserve écologique de Costanera Sur à Buenos Aires

réserve écologique Costanera Sur

Ornithologie dans la réserve écologique de Costanera Sur à Buenos Aires

 

C’est presque par hasard que j’ai découvert la réserve écologique de Costanera Sur à Buenos Aires en Argentine. Quelques jours avant de me rendre à l’Adventure Travel World Summit à Salta, l’ATWS pour les intimes, je dois dormir une nuit à Buenos Aires avant de m’envoler pour la région du Chaco et découvrir le tout nouveau parc national « El Impenetrable ». Je vérifie sur Google Maps dans quel quartier je dors. Et là surprise, je constate sur Google Maps que la réserve écologique de Costanera Sur se trouve près de mon hôtel. J’y passerai donc une demi-journée. Mon second voyage en Argentine démarre bien, la première fois j’avais découvert la Patagonie et notamment la isla Pingüino et l’estuaire de Puerto Deseado.

Sarcelle tachetéeLa réserve écologique Costanera Sur : la nature au cœur de la ville

La réserve écologique Costanera Sur (en français côtière Sud) se situe sur la rive sud du rio de la Plate à Buenos Aires, la capitale de l’Argentine.

Dans les années 70, cette zone devait être urbanisée pour agrandir la mégalopole. Le projet fut abandonné en 1984 et transformé en réserve naturelle en 1986 du fait du grand intérêt écologique et ornithologique. L’espace a même été classé site Ramsar en 2005.

D’une surface de 350 hectares, la réserve écologique Costanera Sur est constituée de trois lagunes : laguna de los Coipos (lagune des ragondins), celle de los Patos (des canards) et celle de las Gaviotas (des goélands). Elle constitue un véritable poumon vert pour les 13 millions d’habitants de la mégalopole. Mais elle est bien plus qu’un simple espace vert, c’est aussi et surtout un lieu protégé pour 314 espèces d’oiseaux, 23 espèces de reptiles, 26 espèces de poissons, 600 espèces de plantes, 14 espèces d’amphibiens, 19 espèces de mammifères, 44 espèces de champignons et 850 espèces d’arthropodes.

réserve écologique Costanera Sur

Caracara huppéMa balade ornithologique dans la réserve écologique Costanera Sur

8 octobre – Dès mon arrivée à l’hôtel, j’ai pris la direction de la réserve écologique Costanera Sur. Je suis entré par la porte « Ingreso Viamonte ». Il en existe une seconde « Ingreso Brasil ». L’entrée est gratuite. J’ai découvert la réserve un dimanche après-midi, sans doute le pire moment pour faire des photos d’oiseaux. Beaucoup de citadins fréquentent la réserve pour y courir, faire du vélo, se balader entre amis. Et forcément c’est bruyant…

Malgré tout, j’ai pu voir de nombreuses espèces d’oiseaux et découvrir en seulement trois heures tout le potentiel de la réserve. La réserve compte 9,5 km de sentier. Je me suis cantonné à arpenter moins de la moitié, le long des lagunes.

Héron cocoi

Saltator aurantiirostrisPour nous européens, la grande majeure partie des espèces sont différentes des notre. Parmi les espèces caractéristiques le cygne à cou noir, le héron cocoi, l’aigrette neigeuse, le caracara huppé, l’onoré rayé, le dendrocygne veuf, le coscoroba blanc, le canard à collier noir, le jacana noir, le carouge à tête rouge ou encore la nette demi-œil. Impossible de tous les citer, ça serait trop long !

Côté mammifère, le ragondin s’observe facilement du côté dans les lagunes près de la porte « Ingreso Brasil ».

J’aurais aimé découvrir plus longtemps la réserve écologique Costanera Sur, et un autre jour, soyons franc. Ce qui est sûr, c’est que je vais y revenir. Lors de mon prochain voyage en Argentine, je pense faire une halte de quelques jours autour de Buenos Aires car il existe de nombreuses autres sites ornithologiques à quelques heures de la capitale.

Ragondin

Nette demi-oeilCahier pratique

Comment s’y rendre ?

Vol international jusqu’à Buenos Aires. Si vous dormez à Buenos Aires, je vous conseille le centre dans le secteur des métros Lavalle et Florida de façon à pouvoir vous rendre à la réserve écologique Costanera Sur à pied. Personnellement, j’ai dormi au Rochester Classic Hôtel.

Recherchez votre billet d'avion

Quand y aller ?

TABLEAU

  • En hiver de 8h à 18h (avril à octobre).
  • En été de 8h à 19h (novembre à mars).

Fermé le lundi excepté les lundis fériés.

Guide d’observation

Birds of Argentina & Uruguay : A Field Guide (Anglais) Broché – 31 décembre 2003 de Tito Narosky (Auteur), Dario Yzuriga (Auteur), Hector Rivarola (Illustrations), Marioano Moldes (Traduction). C’est la référence. Existe aussi en application IOS et Android.

Partage et épingle cet article sur Pinterest

Ça vous a plu ? Je serais encore plus ravi si vous le partagiez sur vos réseaux sociaux
Facebook
Facebook
Pinterest
Pinterest
Instagram
Google+
https://www.my-wildlife.com/ornithologie-reserve-ecologique-de-costanera-buenos-aires/
RSS
Recevoir les nouveautés par email
SHARE
Grégory Rohart
Grégory Rohart

Je m'appelle Grégory et je suis l'auteur de ce blog sur les safaris, l'ornithologie et l'observation animalière. Si comme moi, vous adorez la nature, suivez mes conseils et inspirez-vous de mes carnets de safari pour voyager en découvrant la vie sauvage. Aussi auteur des blogs www.i-voyages.net et www.i-trekkings.net

Pas de commentaire

Poster votre commentaire

Close

My Wildlife vous plait ? Ça serait cool de le faire savoir sur les réseaux sociaux