Isla Pingüino : rencontre avec le gorfou sauteur

Isla Pingüino : rencontre avec le gorfou sauteur

5
(7)

Le Parc marin de la Isla Pingüino

Le parc marin inter-juridictionnel de la Isla Pingüino est une zone naturelle protégée de la province de Santa Cruz en Patagonie Argentine. D’une superficie de 1595 km² et créé en 2012, il se trouve à environ 22 km au sud-est de la ville de Puerto Deseado.

L’île principale du parc marin est la Isla Pingüino. Elle se visite depuis Puerto Deseado. Contrairement à la péninsule de Valdès, la Isla Pingüino est assez peu fréquentée par les touristes.

 

L’abondance de phytoplancton, base alimentaire pour un grand nombre d’animaux marins et oiseaux, fait de la région un lieu propice au développement d’une grande biodiversité. Chez les mammifères, on y trouve des éléphants de mer, des otaries à crinière, des dauphins de Peale et des dauphins de Commerson.

Isla Pingüino

La Isla Pingüino accueille aussi plus de 120 espèces d’oiseaux dont le goéland de Scoresby, le goéland dominicain, le chionis blanc, la sterne royale, la sterne hirundinacée, la sterne caugek, l’huitrier d’Amérique, l’huitrier noir, l’albatros à sourcils noirs, le labbe du Chili, le labbe antarctique, le canard brassemer, l’ouette de Magellan, le cormoran impérial, le cormoran de Magellan, le cormoran de Gaimard ou encore le cormoran Vigua.

Mais la majorité des visiteurs viennent explorer la Isla Pingüino pour ses colonies de manchot. C’est une zone de nidification du manchot de Magellan, l’espèce prédominante en nombre d’individus, et du gorfou sauteur.

Manchot de Magellan
Manchot de Magellan

Gorfou Sauteur, isla Piguïno au large de Puerto Deseado, Argentine.Le gorfou sauteur, le manchot emblématique de la Isla Pingüino

Le gorfou sauteur est incontestablement l’oiseau phare et emblématique de la Isla Pingüino. Chaque année, il vient nicher sur l’île de la fin octobre à mi-avril. C’est la seule colonie reproductrice de Patagonie et la Isla Pingüino est le lieu le plus facilement accessible pour l’observer dans son milieu naturel.

Le statut de conservation de l’espèce de gorfou sauteur (Eudyptes chrysocome chrysocome) qu’on trouve à la Isla Pingüino est considéré comme vulnérable. Sa population mondiale diminue. En même temps, le nombre de couples nicheurs n’a cessé d’augmenter sur la Isla Pingüino passant de 81 en 1985 à 1061 en 2014 (voir l’étude). L’équilibre reste cependant fragile.

L’étude montre aussi que le tourisme, qui a connu une forte croissance sur la même période, ne semble pas avoir eu d’effet négatif sur le le nombre de couples nicheurs et leur succès de reproduction des gorfous sauteurs.

colonie de gorfous sauteurs

Fiche du Gorfou Sauteur

 

  • Nom : gorfou sauteur (Eudyptes chrysocome chrysocome ). Il existe aussi deux autres sous-espèces qu’on ne trouve pas sur la Isla Pingüino : Eudyptes chrysocome filholi et Eudyptes chrysocome moseleyi.
  • Longueur : 40 à 58 cm
  • Poids : 2 à 3,4 kg
  • Etat de conservation : vulnérable.
  • Régime alimentaire : krill, poisson, petits crustacés, calamar, mollusques
  • Apparence : corps et nageoires noirs, ventre blanc, aigrettes jaunes sur la tête, yeux rouges.

Excursion sur la Isla Pingüino

Il est 8h00 quand je quitte le port de Puerto Deseado dans un zodiac. Nous atteignons l’île en un peu moins d’une heure de navigation. Je débarque et prend connaissance des règles du parc marin : interdiction de fumer, de laisser des déchets, de toucher les oiseaux (encore heureux).

La balade peut débuter autour de l’île qui mesure 1200 m de long pour 1050 m de large. A peine avons-nous débarqué que nous marchons au milieu de centaines puis de milliers de manchots de Magellan. C’est l’oiseau le plus représenté sur la Isla Pingüino. Je suis surpris de voir qu’ils ne sont pas du tout effrayé par notre présence. Certains sont mêmes très curieux.

Nous sommes fin janvier et il y a beaucoup de jeunes manchots de Magellan, de couleurs pâles et portant une crête brune sur la tête.

Manchots de Magellan, isla Piguïno au large de Puerto Deseado, Argentine.Nous traversons le début de la colonie jusqu’au pied du phare qui se dresse sur la partie la plus élevée de l’île. Construit au début du siècle dernier, il sert toujours pour guider les marins grâce à des panneaux photovoltaïques qui le rendent autonome. A proximité, on trouve aussi les ruines de l’ancienne usine de traitement des peaux des otaries crinière.

En poursuivant la balade, on s’approche de la colonie de gorfous sauteurs. Indéniablement, ce sont les stars de la Isla Pingüino car le manchot de Magellan peut être vu le long de toute la côte de Patagonie, autant au Chili qu’en Argentine.

Gorfou sauteur, isla Piguïno au large de Puerto Deseado, Argentine.Très colorés avec le bec et les yeux rouges et les aigrettes jaunes, ils sont aussi très rigolos quand ils se mettent à sautiller les pattes jointes pour avancer. Dans l’eau, ils sont bien plus à l’aise et peuvent nager à une vitesse de 40 km/h et atteindre en plongée une profondeur d’environ 100 m. C’est nous qui sommes finalement ridicule en mer. A chacun son milieu.

Les prédateurs ne manquent pas autour de l’île. Labbes et goélands sont à l’affût pour manger les œufs ou dévorer les jeunes malades ou faibles. En mer, éléphants de mer, otaries à crinière et requins bleus sont les principaux prédateurs de l’espèce.

Gorfou sauteur
Labbe du Chili, Isla Pinguïno, Patagonie, Argentine.
huitrier noir
Chionis blanc, Isla Pinguïno, Patagonie, Argentine.

J’observe d’autres espèces d’oiseaux autour des colonies de manchot : chionis blancs, huîtriers noirs, cormorans de Gaimard, labbes du Chili, goélands dominicains.

La découverte de la Isla Pingüino se termine par la colonie d’otaries à crinière. Une centaine d’individus est avachie sur la plage de galets. Certains mâles sont impressionnants. Les plus gros spécimens peuvent atteindre 350 kg. Nous restons à bonne distance.

Fin de l’excursion dans la réserve naturelle du rio Deseado

Avant de rejoindre Puerto Deseado, nous poursuivons notre découverte naturaliste du coin avec le zodiac dans la réserve naturelle provinciale du rio Deseado.

D’une longueur d’environ 40 km, il est soumis à l’influence des marées qui apportent avec elles d’importantes quantités de nourriture. C’est pour cette raison qu’on y trouve au moins 34 espèces d’oiseaux marins et côtiers dont 15 qui nichent sur place.

cormoran de Gaimard, rio DeseadoPlusieurs îles et îlots constituent un habitat unique et protégé pour différentes espèces d’oiseaux de mer. Les rives des plages de galets et les falaises du Jurassique sont également des environnements propices à la reproduction de nombreuses espèces d’oiseaux.

En longeant les falaises, on a ainsi pu approcher et photographier quatre espèces de cormoran : le cormoran impérial, le cormoran de Magellan, le cormoran de Gaimard et le cormoran Vigua.

Nous rencontrons de nouveau des manchots de Magellan, des huitriers noirs accompagnés de leurs jeunes, des canards huppés, des otaries à crinière et avons aussi le plaisir de croiser sur notre chemin un dauphin de Commerson et un goéland de Scoresby.

Une magnifique journée naturaliste.

Dauphin de Commerson
Goéland de Scoresby, Estuaire de Puerto Deseado, Patagonie, Argentine.
Lions de mer
Cormoran de Magellan, Estuaire de Puerto Deseado, Patagonie, Argentine.

Cahier pratique

Comment y aller ?

Vol international jusque l’aéroport de Comodoro Rivadavia. Pour votre location de voiture, essayez le comparateur Rentalcars.

Recherchez votre billet d'avion

 

Quand y aller ?

JFMAMJJASOND
LégendePériode la plus favorablePériode favorablePériode assez favorablePériode déconseillée ou fermée

Manchot de Magellan et gorfou sauteur s’observent de fin octobre à mi-avril.

Où dormir à Puerto Deseado ?

Je vous conseille le Tower Rock Puerto Deseado Standard.

Avec qui y aller ?

Trois compagnies proposent la découverte de la Isla Pingüino : Darwin Expediciones, Los Vikingos et Puerto Penacho.

Guides naturalistes

  • Birds of Argentina & Uruguay : A Field Guide (Anglais) Broché – 31 décembre 2003 de Tito Narosky (Auteur), Dario Yzuriga (Auteur), Hector Rivarola (Illustrations), Marioano Moldes (Traduction). C’est la référence. Existe aussi en application IOS et Android.
  • Les manchots de Michel Gauthier-Clerc

Partage et épingle mon article sur Pinterest

islapinguino
islapinguino-02
islapinguino-03

Vous avez aimé mon article ? Mettez-lui 5 étoiles

Cliquez sur une étoile pour lui donner une note

Note moyenne 5 / 5. Nombre de votes 7

Je suis désolé que cet article ne vous ait pas été utile!

Laissez-moi améliorer cet article !

PARTAGE L'ARTICLE SUR TES RESEAUX SOCIAUX
Share on Facebook
Facebook
Pin on Pinterest
Pinterest
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Grégory Rohart

Je m'appelle Grégory et je suis l'auteur de ce blog sur les safaris, l'ornithologie et l'observation animalière. Si comme moi, tu aimes la nature, suis mes conseils et inspire-toi de mes carnets de safari pour voyager en découvrant la vie sauvage. Ambassadeur Fujifilm, j'encadre aussi des séjours photo. Aussi fondateur des blogs www.i-voyages.net et www.i-trekkings.net. Mes photos sont sur www.gregoryrohart.com.

No Comments

Post a Comment