Ornithologie dans la Réserve nationale de faune du Cap‑Tourmente

Ornithologie dans la Réserve nationale de faune du Cap‑Tourmente

5
(2)

Lors de mon roadtrip pour découvrir la faune et les oiseaux du Québec, j’ai découvert la Réserve Nationale de Faune du Cap-Tourmente. Présentation et retour sur quelques rencontres avec l’avifaune de la réserve.

 

La réserve nationale de faune du Cap-Tourmente

Je dois avouer qu’avant de préparer mon dernier voyage au Québec, je n’avais jamais entendu parler de la Réserve Nationale de Faune du Cap-Tourmente. C’est peut-être aussi votre cas.

La Réserve Nationale de Faune du Cap-Tourmente se trouve à 50 km au nord de la ville de Québec sur le bord du fleuve Saint-Laurent. D’une superficie de 24 km², elle a été créée en 1978 pour sauvegarder l’habitat du marais à scirpes fréquenté par l’oie des neiges lors de sa migration.

La réserve abrite plus de 180 espèces d’oiseaux (liste complète ici), 30 espèces de mammifères, 22 types de peuplements forestiers et 700 espèces de plantes, ce qui est assez exceptionnel au regard de sa superficie.

Réserve nationale de faune du Cap‑Tourmente
Réserve nationale de faune du Cap‑Tourmente

La réserve compte 20 km de sentiers pédestres réduits à 6 km entre janvier et avril.

J’ai découvert la réserve à la mi-septembre.

Carte des sentiers de la Réserve nationale de faune du Cap‑Tourmente

L’oie des neiges arrivent à peine

L’oie des neiges est l’oiseau star de la Réserve Nationale de Faune du Cap-Tourmente. Elle niche dans l’Arctique puis migre plus au sud sur la côte Est du continent américain. Sa population séjourne généralement de novembre à la fin mars dans les marais et les terrains agricoles entre le New Jersey et la Caroline du Sud.

La Réserve Nationale de Faune du Cap-Tourmente se trouve sur la route de migration de l’oie des neiges. La population y fait escale pour reprendre des forces avant de poursuivre sa migration. On peut observer l’oie des neiges au Cap-Tourmente généralement de la fin septembre à la fin octobre et en avril et mai lors de leur remontrée vers l’Arctique.

J’ai découvert la Réserve Nationale de Faune du Cap-Tourmente le 16 septembre. Les premières oies des neiges venaient d’arriver. J’ai pu les observer aux jumelles depuis le sentier de l’Allée d’Ormes.

Centre d'interprétation Réserve nationale de faune du Cap‑Tourmente
Oie des neiges Réserve nationale de faune du Cap‑Tourmente

Pygargue à tête blanche

En réalité le premier oiseau que j’ai observé est un pygargue à tête blanche juvénile. Il est selon les ornithologues locaux assez fréquents de l’observer à l’automne. Il est beaucoup plus rare le reste de l’année.

J’ai pu l’observer sur le sentier du Bois-Sent-Bon après avoir quitté le centre d’interprétation et son exposition sur l’oie des neiges.

Pygarge à tête blanche, Réserve nationale de faune du Cap‑TourmenteRencontre avec le chevalier solitaire

Sur un petit plan d’eau qui jouxte le sentier de l’Allée d’Ormes, j’ai pu observer un chevalier solitaire, un limicole qu’on trouve sur l’ensemble du continent américain et qui peut-être confondu avec le chevalier cul-blanc.

Assis derrière les branches d’un arbre, j’ai pu l’observer plusieurs minutes avec grand plaisir.

Chevalier solitaire, Réserve nationale de faune du Cap‑TourmenteLe faucon pèlerin niche à Cap Tourmente

Après l’oie des neiges, le faucon pèlerin tient une place toute particulière dans la Réserve nationale de faune du Cap‑Tourmente.

Un couple de faucon pèlerin niche chaque année dans la falaise qui fait face à la Halte du Pèlerin sur le sentier de l’Allée d’Ormes. On le voit le plus souvent aux jumelles, soit au nid soit en chasse.

Faucon pélerin, Réserve nationale de faune du Cap‑TourmenteL’écureuil roux dans les bois

J’ai poursuivi ma découverte de la Réserve nationale de faune du Cap‑Tourmente par le sentier des Pierriers. Je n’y ai pas vu d’ours noir, juste des excréments mais un écureuil roux.

D’autres mammifères peuvent être observés comme le rat musqué, le cerf de Virginie, le porc-épic d’Amérique, le renard roux et l’ours noir.

Le busard Saint-Martin

En fin de journée, j’ai quitté le secteur du centre d’interprétation et de la Petite-Ferme de la Réserve nationale de faune du Cap‑Tourmente pour me rendre sur le secteur du marais des Graves en accès libre.

J’ai pu y observer un héron cendré, un bihoreau gris, des canards colverts et un busard Saint-Martin. Une belle observation pour finir mon voyage au Québec.

busard Saint-Martin, Réserve nationale de faune du Cap‑TourmenteCahier pratique – Réserve nationale de faune du Cap‑Tourmente

Adresse et tarif

Réserve nationale de faune du cap Tourmente

570, chemin du Cap-Tourmente

Saint-Joachim (Québec)  G0A 3X0

Tarifs (taxes incluses)

Adultes : 6 $

Étudiants : 5 $

Enfants de moins de 12 ans accompagnés d’un adulte : gratuit

Stationnement gratuit

Site internet

Réserve nationale de faune du Cap‑TourmenteComment s’y rendre ?

Vol direct Paris – Québec toute l’année avec Air Transat. En saison (mai à octobre), des vols directs partent également de province depuis Bâle-Mulhouse, Bordeaux, Lyon, Marseille, Nantes, Nice et Toulouse.

Recherchez votre vol vol Air Transat avec notre comparateur

Recherchez votre billet d'avion

 

De Québec, empruntez la route 138 en direction de Sainte-Anne-de-Beaupré. À Beaupré, suivez la signalisation touristique de la réserve. Pour votre location de voiture, essayez le comparateur Rentalcars.

Où dormir ?

Je vous conseille le gîte Un Air d’été. S’il est complet, réservez votre hébergement autour du Cap-Tourmente sur Booking à l’aide de la carte.

Quels guides naturalistes ?

Pour l’ornithologie, la bible est le The Sibley Field Guide to Birds of Eastern North America pour les oiseaux de l’est de l’Amérique du Nord. Il y a aussi une version qui engloble également les oiseaux de l’ouest nord américain, le The Sibley Guide to Birds. Il est aussi disponible en application IOS et Android.

Plus d’infos

  • quebecoriginal.com: le site touristique officiel du Québec.
  • quebecmaritime.ca: toutes les informations touristiques du Bas Saint-Laurent, de la Gaspésie, de la Côte Nord et des îles la Madeleine.
  • aventurequebec.ca: des centaines d’activités nature et de plein air pour découvrir le Québec au sein de l’association Aventure Ecotourisme Québec.

Partage et épingle mon article sur Pinterest

captourmente-01
captourmente-03
captourmente-02

Vous avez aimé mon article ? Mettez-lui 5 étoiles

Cliquez sur une étoile pour lui donner une note

Note moyenne 5 / 5. Nombre de votes 2

Je suis désolé que cet article ne vous ait pas été utile!

Laissez-moi améliorer cet article !

PARTAGE L'ARTICLE SUR TES RESEAUX SOCIAUX
Share on Facebook
Facebook
Pin on Pinterest
Pinterest
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Grégory Rohart

Je m'appelle Grégory et je suis l'auteur de ce blog sur les safaris, l'ornithologie et l'observation animalière. Si comme moi, tu aimes la nature, suis mes conseils et inspire-toi de mes carnets de safari pour voyager en découvrant la vie sauvage. Ambassadeur Fujifilm, j'encadre aussi des séjours photo. Aussi fondateur des blogs www.i-voyages.net et www.i-trekkings.net. Mes photos sont sur www.gregoryrohart.com.

No Comments

Post a Comment