Vous êtes ici :

Le vautour fauve

Les éditions Delachaux et Niestlé viennent de rééditer et d’actualiser la monographie « Le vautour fauve » qui été parue en 2007 et qu’on ne trouvait que d’occasions à des prix déraisonnables.

Vautour fauve : un rapace fascinant

Le vautour fauve est un rapace imposant avec une envergure comprise entre 2,40 et 2,80 m et une hauteur d’1 m. Il est donc un peu plus petit que le vautour moine et le gypaète barbu. Il peut peser entre 6,5 et 12 kg à l’âge adulte pour les vautours fauves européens.

Le vautour fauve est un rapace nécrophage de type « tireur fouilleur » comme toutes les espèces du genre Gyps qui a une prédilection pour les chairs molles comme les viscères et les muscles.

« Il fouille la carcasse avec son long cou déplumé, raclant les os avec son bec comme s’il s’agissait d’un couteau. »

La collerette est une des particularités qui permet de distinguer les jeunes des adultes. Elle est composée de longues plumes filandreuses marron chez le juvénile. Elle s’éclaircit avec l’âge pour devenir blanche et touffue à 7 ans.

Le vautour fauve vit en moyenne 28 ans.

On distingue deux sous-espèces de vautours fauves : gyps fulvus fulvus qu’on trouve en Europe, au Maghreb, au Moyen-Orient et en Asie Mineure et gyps fulvus fulvescens présente uniquement en Asie Centrale.

Quel est l’état de la population du vautour fauve ?

Au milieu du XIXème siècle, le vautour fauve (gyps fulvus fulvus) était présent sur l’ensemble du pourtour méditerranéen. Le début du XXème siècle a sonné le glas de son déclin.

Aujourd’hui, grâce aux efforts de conservation, la population est en nette regain mais sa répartition géographique reste encore morcelée.

L’Espagne est le berceau du vautour fauve avec 85% des effectifs européens et 75% des effectifs mondiaux. La population a été multipliée par 13 en 40 ans atteignant 30 945 couples en 2018. En France, la situation aussi s’améliore pour le vautour fauve. Alors qu’il ne restait qu’une cinquantaine de couples dans les Pyrénées dans les années 1970, on comptait plus de 2 600 couples reproducteurs sur l’ensemble du territoire en 2019 réparti ainsi :

  • 1254 couples dans les Pyrénées
  • 820 couples dans les Causses
  • 585 couples dans les Alpes françaises (Baronnies, Verdon, Vercors)

N’ayant pas de prédateur, la dynamique de la population dépend essentiellement de la disponibilité des ressources alimentaires. On constate néanmoins que le vautour fauve reste persécuté dans certains lieux et qu’il est parfois tué (tir, empoisonnement).

Voyages Photos pour photographier les 4 vautours européens

J’ai une passion pour les vautours, ces géants du ciel, ces équarisseurs naturels. C’est pourquoi, je vous propose de vous joindre à moi sur deux voyages photos en Catalogne dans le nord de l’Espagne qui permettent de photographier depuis un affût le vautour fauve mais aussi le gypaète barbu, le vautour moine et le vautour percnoptère en plus d’autres espèces :

Où acheter « Le vautour fauve »

« Le vautour fauve » est disponible dans toutes les bonnes librairies et en particulier chez mes partenaires : FnacAmazonCultura et Decitre.

  • Auteur : Bertrand Eliotout, Antoine Adam, Olivier Duriez, Bruno Berthemy
  • Collection : Oiseaux
  • Editeur : Delachaux et Niestlé
  • Format : 192 pages ; 19,5 x 22,5 cm
  • ISBN : 9782603029114
  • Prix : 25,90 €

Mon avis sur « Le vautour fauve »

  • Mon avis - 100%
    100%
100%

« Le vautour fauve » est une monographie passionnante pour mieux comprendre qui est ce rapace. Un travail remarquable de vulgarisation des connaissances actuelles.

  • Save

Laisser un commentaire

Share via
Copy link