Guide pratique du Masaï Mara

Guide pratique du Masaï Mara

 

Situé à moins de 250 km de Nairobi dans le sud-ouest du Kenya, les 1510 km² du Masaï Mara sont classés en réserve nationale depuis 1974 avant d’avoir été une réserve de chasse.

Masaï Mara, avec le parc national du Serengeti en Tanzanie dont il est le prolongement naturel, forme l’un des écosystèmes naturels les plus spectaculaires d’Afrique et les plus appréciés par les photographes animaliers. C’est ici qu’a lieu tous les ans la migration des gnous et autres herbivores, l’un des phénomènes naturels les plus incroyables au monde. Sans se soucier de la frontière, encore moins de leur passeport ou carte d’identité, un million de gnous (voire plus selon certaines sources) passe d’un sanctuaire à l’autre réglé sur l’horloge des verts pâturages.

Au cœur de la réserve nationale de Masaï Mara, on trouve le triangle de Mara, un sanctuaire beaucoup moins visité de 510 km² et géré par la Mara Conservancy. Mara Serena Safari Lodge et Little Governor’s Camp sont les seuls logements à l’intérieur du Triangle Mara en dehors de quelques sites de camping.

Masaï Mara est un haut plateau vallonné de savane qui oscille entre 1500 et 2180 m d’altitude. Son nom est issu de la tribu qui vit sur ses terres, les Masaïs, et de la rivière qui la traverse, la Mara.

Masaï Mara Sekenani GatePortes d’entrée

Masaï Mara est accessible depuis Nairobi par avion (45 mn environ) et par la route après un long trajet chaotique de 5/7 heures selon le lieu de destination dans la réserve nationale.

6 portes d’entrée permettent d’accéder à Masaï Mara :

  • Oloololo Gate et Musiara Gate au Nord,
  • Talek Gate et Sekanani Gate à l’Est,
  • Ololaimutia Gate et Sand River Gate (actuellement fermée) au Sud
Recherchez votre billet d'avion

Masaï Mara TopiPrix d’entrée à Masaï Mara

Les prix ci-dessous s’entendent par jour pour les non-résidents.

  • Avec nuit dans le parc – US $ 70 (US $ 40 pour les enfants et les étudiants)
  • Avec nuit en dehors du parc – US $ 80 (US $ 45 pour les enfants)

Masaï Mara rollier à longs brinsRèglementation

Vous êtes autorisé à quitter la piste pour vous approcher des Big Five. Prendre alors le chemin le plus court et arrêtez-vous à une distance de 25 mètres des animaux. Revenez ensuite directement sur la piste. Veuillez noter qu’aucune conduite hors-piste n’est autorisée dans la zone délicate de la rivière.

Les visiteurs sont autorisés à rouler de 06h00 à 19h00. Vous n’êtes pas autorisé à sortir de votre véhicule.

Ne pas dépasser la limite de vitesse de 50 km / h (ce qui est déjà énorme, à cette vitesse, on n’observe pas sereinement la faune).

Ne rien jeter par la fenêtre et gardez vos poubelles jusqu’à votre hébergement.

Ne pas harceler la faune. Pas plus de cinq véhicules sont autorisés autour d’une observation.

Ne pas faire de bruit dans le véhicule. Coupez la radio et chuchotez lorsque vous observez des animaux.

Vous n’êtes pas autorisé à collecter tout élément (fleurs, plantes, os, plumes…) de la réserve nationale.

Ne pas nourrir les animaux.

Vous êtes autorisé à sortir de votre véhicule aux points d’observation le long de la rivière et aux sites de pique-nique désignés uniquement. Si vous êtes avec un guide professionnel, vous pouvez faire du pique-nique sous un arbre, mais n’oubliez pas de vérifier s’il n’y a pas d’animaux autour. En tout état de cause, restez à moins de 25 mètres de votre véhicule en tout temps.

Lions à Masaï MaraFaune

95 espèces de mammifères dont les Big 5 (lion, léopard, buffle, éléphant et rhinocéros) et 470 espèces d’oiseaux ont été recensées à Masaï Mara.

Les visiteurs sont assurés d’observer lions, buffles, éléphants parmi les Big 5. Le léopard et le rhinocéros noir sont plus difficiles à voir mais ça n’est pas impossible loin de là. Le guépard est un autre félin convoité par les amoureux de la nature. Il n’en resterait que 34 dans le Masaï Mara. Autant dire que les observations sont rares.

En période de migration, les plaines du Masaï Mara se remplissent d’herbivores. Entre 500 000 et 2 millions de gnous selon les sources, environ 300 000 zèbres, et aussi des gazelles de Grant, des gazelles de Thomson, des impalas, des topis, des bubales… Les prédateurs ne sont jamais loin, à commencer par les lions, les hyènes et les chacals.

Parmi les incontournables à Masaï Mara il y a aussi la girafe. Crocodiles et hippopotames s’observent à la rivière Mara.

Zèbre victime d'un léopard à Masaï MaraLes oiseaux sont nombreux à Masaï Mara mais de par leur petite taille et l’étendue des plaines, ils sont moins visibles (hormis l’autruche).

Dans les prairies, on trouve plusieurs espèces d’outarde, le serpentaire et le bucorve d’Abyssinie mais aussi le vanneau couronné. L’hiver, des cigognes blanches peuplent les vastes étendues herbeuses à la recherche d’insectes.

Près des marécages et des ruisseaux, le jabiru d’Afrique, l’ibis sacré et différentes espèces de hérons-héron cendré, aigrette garzette, héron Goliath, héron mélanocéphale, héron intermédiaire-s’observent en quête de nourriture.

Les martins-pêcheurs sont également bien représentés avec 7 espèces. Le long de la rivière Mara, de nombreux guêpiers nains virevoltent pour gober un insecte en plein vol

Les oiseaux les plus visibles sont sûrement les vautours qui ne sont jamais très éloignés des meutes de lions en chasse. Sept espèces différentes sont représentées à Masaï Mara. Avec eux, les oiseaux de proie sont bien représentés, de l’aigle martial au fauconnet d’Afrique.

Masaï Mara Vautour de RüppellQuels guides d’observation ?

 

Quand visiter le Masaï Mara

JFMAMJJASOND
28°C28°C27°C26°C25°C25°C25°C25°C27°C28°C27°C27°C

LégendePériode la plus favorablePériode favorablePériode assez favorablePériode déconseillée ou fermée

Prévisions météo

Question santé

La vaccination contre la fièvre jaune est vivement recommandée ainsi que les vaccins universels (DT-Polio, Hépapite B). Eventuellement hépatite A et typhoïde selon les conditions du séjour au Kenya (inutile pour un safari à Masaï Mara).

Concernant le paludisme, il est partout au Kenya en dessous de 2000 m. Le Kenya est en zone III (résistance maximale du Plasmodium falciparum aux médicaments antipaludiques) mais le paludisme ne se transmet que du coucher au lever du soleil (ouf, on est transquille pendant les safaris).

Comment se prévenir du paludisme ?

  • A la tombée de la nuit, portez des vêtements longs imprégnés d’insecticide
  • Sur la peau non recouvertes, appliquez un répulsif anti-moustiques (type Cinq sur Cinq)
  • Utiliser dans la chambre du lodge ou sous la toile de temps les diffuseurs électriques (généralement ils sont déjà branchés)
  • Dormir sous une moustiquaire

Consultez votre médecin concernant la prise éventuelle de médicaments (Lariam ou Malarone). En saison sèche, c’est très discutable à Masaï Mara. En saison humide, un peu moins. Sur la côte kenyane, mieux vaut se médicamenter quelque soit la saison.

Safari en montgolfière à Masaï MaraActivités

Tous les visiteurs viennent dans la réserve nationale de Masaï Mara pour effectuer un safari en 4×4 ou en minibus. Mes safaris à Masaï Mara et dans le reste du Kenya ont été bookés avec le service sur mesure de TUI.

Parmi les activités proposées dans l’enceinte de la réserve, il y a aussi les safaris en montgolfière. C’est très cher mais c’est spectaculaire.

A l’entrée de Masaï Mara, il y a la possibilité de visiter un village Masaï (manyatta).

S’il est interdit de randonner dans la réserve nationale du Masaï Mara, cela est permis dans les « conservancies » qui bordent la réserve.

Sentrim Lodge Masaï MaraHébergements

Il existe trois formules d’hébergement à Masaï Mara :

  • Les campings dans des sites dédiés : belle immersion en pleine nature mais sans confort.
  • Les camps de toile : c’est le camping luxueux dans la savane. Confortables, ils sont souvent plus chers que les lodges mais ils sont nettement plus intimistes.
  • Les lodges : confortables, ils restent cependant bien plus touristiques que les camps de toile.

Partage et épingle mon article sur Pinterest

Ça vous a plu ? Je serais encore plus ravi si vous le partagiez sur vos réseaux sociaux
Facebook
Facebook
Pinterest
Pinterest
Instagram
Google+
https://www.my-wildlife.com/guide-pratique-masai-mara/
RSS
Recevoir les nouveautés par email
SHARE
Grégory Rohart
Grégory Rohart

Je m’appelle Grégory et je suis l’auteur de ce blog sur les safaris, l’ornithologie et l’observation animalière. Si comme moi, vous adorez la nature, suivez mes conseils et inspirez-vous de mes carnets de safari pour voyager en découvrant la vie sauvage. Aussi fondateur des blogs www.i-voyages.net et www.i-trekkings.net. Mes photos sont sur www.gregoryrohart.com.

Pas de commentaire

Poster votre commentaire

Close

My Wildlife vous plait ? Ça serait cool de le faire savoir sur les réseaux sociaux