Serengeti : le guide pratique

Serengeti guide pratique

Serengeti : le guide pratique

Créé en 1951, le parc national du Serengeti est l’un des grands joyaux de la faune sauvage en Tanzanie mais aussi sur le continent Africain. D’une superficie de 14 763 km², sa taille est à peu près équivalente aux Bahamas. Son altitude varie de 914 à 1828 m. Il est le prolongement naturel de la réserve Masaï Mara au Kenya.

Tous les grands animaux d’Afrique sont présents au Serengeti dont les fameux Big 5 (lion, léopard, rhinocéros noir, éléphant et buffle) mais c’est bien la grande migration annuelle de près de 2 millions de gnous et de centaines de milliers de gazelles et zèbres ainsi que de leurs prédateurs qui rend le Serengeti unique.

Dans l’imaginaire de nombreux voyageurs, il représente l’icône même des grandes savanes africaines.

 

Portes d’entrée du Serengeti

On compte 4 portes pour entrer et sortir du Serengeti.

Naabi Hill Gate, située au sud-est du Serengeti, est l’entrée principale car on y vient depuis le cratère Ngorongoro ou le lac Manyara. Heures d’ouverture : 6h00-18h00.

Les autres entrées sont :

  • Ndabaka Gate à l’ouest.
  • Fort Ikoma Gate au nord-est.
  • Bologonja Gate à la frontière avec le Kenya mais fermée aux dernières nouvelles (n’hésitez pas à m’informer si des changements sont constatés).
Gazelle de Thomson

Gazelle de Thomson

Prix d’entrée dans le Serengeti

Tous les prix d’entrée dans les parcs nationaux tanzaniens ont augmenté de 18% au 1er juillet 2016 suite à la décision de l’état tanzanien d’appliquer une TVA de 18% sur les offres touristiques. L’entrée au Serengeti est donc passée à cette date à 71 $US par personne et par nuit.

Règlementation du parc Serengeti

  • La conduite dans le Serengeti est autorisée de 6h00 à 18h00. La vitesse maxi autorisée est de 50 km/heure. La conduite off-road est interdite. Restez sur les pistes.
  • Le camping est autorisé uniquement dans des sites désignés.
  • Les animaux sauvages ont toujours la priorité et le droit de passage s’impose. Ne pas déranger les animaux ni les attirer vers le véhicule de quelque manière qu’il soit. Radios et musique interdites.
  • Ne pas nourrir les animaux.
  • Ne pas ramasser, couper ou détruire toute végétation ou enlever tout objet d’intérêt biologique, y compris les œufs et les os.
  • Ne pas jeter vos déchets. Gardez-les dans le véhicule jusqu’à ce qu’il puisse être correctement mis à la poubelle sur un camp par exemple.
  • Fumer est interdit pendant un safari.
  • Tous les visiteurs doivent rester dans leur véhicule à moins de 200 mètres de tout animal.
  • Garder une distance raisonnable avec les animaux (25 mètres).
  • Les animaux domestiques sont interdits dans les parcs.

Guêpier nainFaune et grande migration

La vaste plaine Serengeti – Masaï Mara est rythmée par les pluies et la migration qui en découle. Chaque année, près de 2 millions de gnous et des centaines de milliers de gazelles et zèbres ainsi que leurs prédateurs, migrent pour trouver les meilleurs pâturages.

Les animaux suivent un sens circulaire dans le sens des aiguilles d’une montre :

  • Décembre à mars : La migration est au sud du Serengeti dans la région de Ndutu et dans les plaines herbeuses de Salei. C’est la période des naissances chez les herbivores. Forte présence des prédateurs également. A partir de mi-mars, la migration commence sa mise en route vers l’est.
  • Avril & mai : C’est la saison des grandes pluies. A court de pâturage, la migration se dirige vers les plaines grasses du Corridor Ouest du Serengeti puis le nord.
  • Juin : La migration se déplace vers la savane arborée du Lamai Wedge et du Mara Triangle
  • Juillet à septembre : C’est l’hiver. La migration va toujours plus au nord du Serengeti et va rejoindre les pâturages verts de la réserve de Masaï Mara au Kenya après avoir traversée la Mara river où les crocodiles attendent leurs proies.
  • Octobre & novembre : La migration quitte le Masaï Mara avec l’arrivée des petites pluies dans le Serengeti. Fin novembre, la migration est à nouveau dans le sud du parc national. Le cycle peut alors recommencer.
Gnou

Gnous

Voici une estimation du nombre d’animaux selon plusieurs sources trouvées sur internet :

  • Gnous : 1 600 000 à 2 000 000
  • Gazelles de Thomson : 300 000 à 900 000
  • Zèbres : 250 000 à 300 000
  • Impalas : 120 000
  • Buffles : 70 000 à 100 000
  • Gazelles de Grant : 30 000
  • Topis : 27 000 à 30 000
  • Bubales : 18 000 à 20 000
  • Elands : 7 000 à 13 000
  • Girafes : 4 000 à 12 000
  • Éléphants : 2 100 à 2 700
  • Hippopotames : 500
  • Rhinocéros noirs : 200
  • Hyènes : 3 500 à 7 500
  • Lions : 3 000 à 4 000
  • Guépards : 225 à 350
  • Léopards : 1000
  • Lycaons : 300
Serengeti - léopard

Léopard

Comment s’y rendre ?

Vol international jusqu’à Arusha (le plus prêt) mais parfois les vols sont moins chers pour Nairobi. Il faut alors rejoindre la Tanzanie par bus (6/7 heures) et prévoir un visa supplémentaire.

Recherchez votre billet d'avion

Quand visiter le Serengeti ?

JFMAMJJASOND
32°C32°C32°C31°C30°C30°C29°C29°C29°C30°C31°C32°C

LégendePériode la plus favorablePériode favorablePériode assez favorablePériode déconseillée ou fermée

Prévisions météo

Question santé

Il est recommandé d’être à jour pour la vaccination contre la fièvre jaune et d’être en possession d’un carnet de vaccination international même si le vaccin n’est en principe pas obligatoire pour une personne provenant d’un pays occidental (Plus d’infos).

Sinon, les vaccins classiques sont fortement recommandés : DTPolio, fièvre typhoïde, hépatites virales A et B et méningite à méningocoque A + C.

Le paludisme de zone 3, avec prévalence élevée de chloroquinorésistance et risque de multirésistance, est présent en Tanzanie. Contactez votre médecin pour la prise de médicament contre le paludisme. Sur place, portez des vêtements longs et amples et aspergez-vous de produits anti-moustiques, particulièrement autour du cou et des chevilles. Pensez à fermer les portes de votre hébergement et mettez la moustiquaire. En cas de fièvre durant votre séjour, et durant les deux mois qui suivent votre retour, prenez rapidement un avis médical.

La dengue véhiculée par les moustiques sévit aussi en Tanzanie.

Pensez à prendre une pharmacie complète pour les traitements de la fièvre (privilégiez le paracétamol car l’aspirine n’est pas recommandée en cas de dengue), la tourista, la constipation, de petites coupures…

Serengeti le guide pratiqueTypes de safari

Safari en lodge confort et luxe

C’est de loin la formule la plus plébiscitée par les voyageurs car elles offrent un bon confort voire un confort d’exception. Il existe de petites adresses comme de grands lodges. Formule en pension complète. Il est impératif de réserver tôt, surtout en haute saison.

Vous pouvez réserver vos nuits dans les lodges auprès de mon partenaire Booking.

Safari en camp de toile

C’est la formule la plus authentique dans le bush africain. Petit camp, immersion en pleine nature. Chaque tente de toile comporte douche, lavabo et toilette à l’arrière de la tente mais l’électricité est souvent absente. Prestation et confort identique à un lodge.

Il existe aussi des camps de toile mobile qui suivent la migration.

Camping Serengeti

Camping au Serengeti

Safari en camping

C’est la formule économique pour découvrir le Serengeti. Le parc national compte 9 campings publics. 6 sont dans le secteur de Seronera, les autres sont à Lobo, Kirawira et près de Ndabaka gate. Infrastructure sommaire. Le prix révisé au 1er juillet 2016 est de 36 $US.

Il est possible aussi de camper en dehors du Serengeti. Je le déconseille car cela ajoute des temps de trajet inutile et réduit considérablement les observations.

Safari en solo

Louer les services d’un guide ou d’une agence n’est pas obligatoire mais dans les faits, très peu de voyageurs s’aventurent seuls au Serengeti. Le Serengeti n’est pas le Kruger : pas de panneau à chaque carrefour. Il faut une bonne dose d’expériences pour s’engager dans un safari en solo dans le Serengeti.

Safari guidé

Passer par un tour opérateur dans son pays ou par une agence locale est de loin la formule la plus facile car vous ne vous occupez pas de la logistique du safari.

Cette formule inclut généralement

  • L’accueil à Arusha,
  • Les safaris avec guide chauffeur francophone et en véhicule 4×4 (bien vérifier que le nombre de personne dans le 4×4 ne dépasse pas 4 voire 5 personnes sinon les observations seront plus compliquées),
  • L’hébergement en pension complète,
  • Les droits d’entrée dans le parc national.

-  o  -

Pour votre safari en Tanzanie (y compris pour votre ascension du Kilimandjaro), je vous conseille d’adresser votre demande de voyage sur mesure auprès de l’agence de voyage francophone avec qui je travaille en Tanzanie. Je l’ai sélectionné pour son sérieux et sa capacité à répondre aux demandes personnalisées. Contactez Carlo, Expert sur la Tanzanie.

Partage et épingle mon article sur Pinterest

Vous avez aimé mon article ? Mettez-lui 5 étoiles

Cliquez sur une étoile pour lui donner une note

Note moyenne / 5. Nombre de votes

Je suis désolé que cet article ne vous ait pas été utile!

Laissez-moi améliorer cet article !

PARTAGE L'ARTICLE SUR TES RESEAUX SOCIAUX
Share on Facebook
Facebook
Pin on Pinterest
Pinterest
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Grégory Rohart

Je m'appelle Grégory et je suis l'auteur de ce blog sur les safaris, l'ornithologie et l'observation animalière. Si comme moi, tu aimes la nature, suis mes conseils et inspire-toi de mes carnets de safari pour voyager en découvrant la vie sauvage. Ambassadeur Fujifilm, j'encadre aussi des séjours photo. Aussi fondateur des blogs www.i-voyages.net et www.i-trekkings.net. Mes photos sont sur www.gregoryrohart.com.

2 Comments
  • Gautier TANA
    Répondre

    Bonjour, super article merci pour les infos!
    On aimerait s’aventurer et tenter ce parc en Solo, un groupe de 5 personnes ayant déjà fait des Safari. Tu nous le déconseille vraiment ou c’est quand même faisable en se renseignant bien?
    Dans ce cas sais tu comment réserver les campings? Si cela est possible
    Merci d’avance pour tes réponses

    28 août 2019 at 11 h 24 min

Post a Comment