Vous êtes ici :

Les laridés du Paléarctique occidental : guide d’identification des mouettes et des goélands

Combien de fois, j’entends dire « Ah tiens une mouette, alors qu’il s’agit d’un goéland ». Même pour les ornithologues amateurs, l’identification précise d’une espèce se révèle parfois bien compliquée en raison de la complexité de la mue, de la similitude des plumages ou encore en raison des variations de plumage entre individus d’une même espèce. « Les laridés du Paléarctique occidental » qui est sorti récemment aux éditions Delachaux et Niestlé est un guide d’identification qui vous permettra d’identifier tous les laridés observés dans le Paléarctique occidental, à savoir en Europe, Afrique du Nord et Moyen-Orient.

Comment identifier les laridés ?

Les auteurs donnent plusieurs éléments à prendre en compte pour identifier les laridés. Ils préconisent une approche d’abord holistique permettant d’appréhender l’oiseau dans sa globalité avant d’observer les détails permettant d’identifier l’espèce.

Les auteurs conseillent de suivre ce processus d’identification :

  • Classer le laridé dans la bonne catégorie de taille : De petite taille, de taille moyenne ou de grande taille ?
  • Evaluer globalement l’oiseau : comparaison avec les laridés proches, quelle est la couleur générale du plumage ? Est-ce un juvénile ou un adulte ?…
  • Analyse du plumage en détails : étude des rémiges, du bec, des pattes, de l’œil, etc…

Connaître le processus de la mue est une connaissance nécessaire chez les laridés car ce processus peut s’étaler sur 6 mois, voire plus.

Des fiches d’identification précises

« Les laridés du Paléarctique occidental » présentent 45 fiches de 43 taxons de laridé ainsi que deux planches sur les mouettes et goélands hybrides et totalisent près de 1400 photos pour aider à l’identification.

Chaque fiche comprend le nom de l’oiseau en français et en latin, un encart sur sa structure globale, une description par cycle de vie (1er, 2ème et adulte), une carte de répartition, des photos au sol et en vol avec des critères d’identification clairs ainsi que des photos de taxons similaires pour comparer les laridés et identifier les différences entre les espèces.

Chaque fiche se révèle claire, précise et visuelle. C’est vraiment bien fait. J’aurais juste aimé avoir des cartes de répartitions un peu plus grandes pour mieux voir les aires de répartition.

Les auteurs du guide

Ce ne sont pas moins de quatre auteurs ornithologues qui ont écrit l’ouvrage « Les laridés du Paléarctique occidental » :

  • Peter Adriaens : Ecologue belge, il a travaillé sur les colonies de goélands et de sternes en Belgique et au Pays-Bas. Il a coordonné l’ouvrage.
  • Mars Muusse bague et photographie les mouettes et les goélands le long des plages de la mer du Nord aux Pays-Bas où il vit. Il est l’un des fondateurs du site Gull Research Organisation.
  • Philippe J.Dubois, ancien Directeur des éditions Delachaux et Niestlé, est un ornithologue passionné par les mouettes et les goélands. Il dirige la rédaction de la revue Ornithos.
  • Frédéric Jiguet : Professeurs au Muséum National d’Histore Naturelle. Il développe des recherches sur la migration des oiseaux et les impacts des changements globaux et des activités anthropiques.

Où acheter «  Les laridés du Paléarctique occidental » ?

« Les laridés du Paléarctique occidental » est disponible dans toutes les bonnes librairies et en particulier chez mes partenaires : FnacAmazonCultura et Decitre.

  • Auteur : Peter Adriaens, Mars Muusse, Philippe J.Dubois, Frédéric Jiguet
  • Collection : Oiseaux
  • Editeur : Delachaux et Niestlé
  • Format : 320 pages ; 17 × 24 cm
  • ISBN : 978-2-603-02660-1
  • Prix : 39 €

Mon avis sur l’ouvrage

  • Mon avis - 100%
    100%
100%

Résumé

« Les laridés du Paléarctique occidental » est un excellent guide d’identification des mouettes et des goélands présents en Europe, Afrique du Nord et Moyen-Orient.

La démarche d’identification reposant sur le principe de comparaison entre les espèces proches s’avère réellement didactique, plus rapide et plus pratique à utiliser plutôt que des descriptions longues qui s’avèrent au final indigestes et inutiles. Bravo aux auteurs. Un guide qui ravira les amoureux des laridés.

Les laridés du Paléarctique occidental
  • Save

Laisser un commentaire

Share via
Copy link