Vous êtes ici >>

Où voir les grues du Japon à Hokkaido ?

5
(7)

La grue du Japon est l’oiseau emblématique de l’île d’Hokkaido au Japon. Le but de cet article est de vous permettre d’en apprendre un peu plus sur cet oiseau fascinant et de vous proposer plusieurs spots pour voir la grue du Japon.

 

La grue du Japon

Dans l’imaginaire japonais

La grue du Japon (Grus japonensis)  est un oiseau vénéré dans la culture japonaise. Dans l’imaginaire collectif japonais, l’espèce est symbole de longévité, de bonheur et de chance. Il est dit que la grue du Japon vivrait 1000 ans et transporterait les âmes au paradis. Senbazuru, la légende des mille grues, raconte aussi que quiconque plie 1000 grues en papier (origami) dans l’année verra son vœu de santé, de longévité et de bonheur exaucé. Voilà pourquoi, on retrouve la grue du Japon sur les anciens billets de 1000 yens, les avions de la Japan Airlines, sur les bouteilles de saké ou encore sur des emballages de grande consommation.

La grue du Japon : un des plus grands oiseaux du monde

La grue du Japon est l’un des plus grands oiseaux du monde. 150 cm de haut, jusqu’à 250 cm d’envergure et 10 kg. L’espèce est bien plus massive que la grue couronnée qu’on rencontre en Tanzanie ou au Kenya ou la grue cendrée présente en France au lac du Der par exemple mais reste d’une grâce incroyable.

Son corps est blanc comme la neige hormis le coup, les pattes  et l’extrémité des ailes qui sont noirs. Le capuchon rouge au sommet du crâne est à l’origine du nom anglais (red crowned crane). Comme c’est souvent le cas, la terminologie anglaise est plus descriptive.

Une espèce en danger

La grue du Japon a bien failli disparaître. Au début du XXe siècle, seulement une quarantaine de grues du Japon fréquente les zones humides d’Hokkaido. L’extinction n’était qu’une question de temps. Puis, lors de l’hiver 1950, M. Sadajiro Yamazaki, un agriculteur, décide de les nourrir avec le maïs destiné au bétail. Ce fut le début de l’histoire de la sauvegarde de la grue du Japon à Hokkaido.

L’aire de répartition de la grue du Japon s’étend du Japon à la Russie en passant par la Chine, la Mongolie et la Corée. L’espèce est classée en danger par l’UICN. La population mondiale est estimée à environ 2 750 oiseaux selon l’UICN, ce qui équivaut à environ 1650 individus matures. La population au Japon est stable et représente la moitié de la population mais celle du continent est en déclin en raison surtout de la dégradation des sites de reproduction et d’hivernage.

Voyons maintenant où voir les grues du Japon à Hokkaido ?

4 lieux pour voir les grues du Japon

Les grues du Japon s’observent sur l’île d’Hokkaido dans le secteur du parc national Kushiro Shitsugen, dans les marais, le long des rivières et en journée dans les champs alimentés pour leur sauvegarde.

Akan International Crane Center

L’Akan International Crane Center est un lieu unique au monde. Créé en 1996, c’est un espace dédié à la grue du Japon. Des chercheurs spécialisés étudient et publient des informations sur l’éthologie des grues du Japon pour protéger et sauvegarder l’espèce. L’espace comprend un musée. L’Akan International Crane Center est ouvert toute l’année.

De novembre à mars, le champ du Tancho Crane Observation Center annexe à l’Akan International Crane Center est alimenté avec des ingrédients biologiques. C’est ici que les visiteurs observent les grues du Japon, soit depuis le bâtiment chauffé où il y a un restaurant, soit depuis l’extérieur, ce qui est quand même préférable pour faire des photos.

L’entrée est payante au site et payant. 470 yens par adulte en 2020.

 

Tsuruimidai plain

Tsuruimidai plain est un champ en libre accès. Le lieu signifie « où vivent les grues du Japon ». Le site se situe le long de la route 53 près de Shimosetsuri en direction du nord en provenant de la ville de Kushiro.

Il n’y a pas d’installations sur l’aire de ravitaillement, à l’exception d’un parking. Il y a aussi un restaurant de l’autre côté de la rue.

Voyage naturaliste à Hokkaido (Japon)

 

Tsurui Ito Tancho Sanctuary

Un autre site très réputé pour observer les grues du Japon est Tsurui Ito Tancho Sanctuary.

Le site a été créé en 1987 par la Wild Bird Society of Japan pour sauvegarder la grue du Japon. Le sanctuaire porte le nom en hommage à Yoshitaka Ito qui a fourni le terrain.

Le champ est agrainé deux fois par jour à 9h00 et à 14h00 de novembre à mars.

Pour les photographes, le  Tsurui Ito Tancho Sanctuary est un site intéressant en fin de journée quand le soleil se couche.

Le site se trouve un peu au nord de Tsuruimidai plain au village de Tsurui. Son accès est gratuit.

 

Otowa Bridge

Ottawa bridge est un pont très populaire pour les photographes animaliers. Le site est réputé pour photographier les grues du Japon dans la rivière Setsuri au lever du soleil.

En hiver, les grues du Japon viennent ici la nuit pour se reposer dans le lit de la rivière pour y trouver la sécurité et la chaleur relatives qu’apporte la rivière.

Attendez-vous à voir du monde. Il est impératif d’arriver très tôt sinon il sera impossible de photographier les grues. Malgré le monde, l’ambiance reste étonnamment calme.

Pensez à bien vous équiper. Il faisait -20°C quand j’y étais.

C’est un lieu fabuleux. Les ambiances brumeuses et la lumière changent tout le temps.

 

Cahier pratique sur la faune d’Hokkaido en hiver

Comment s’y rendre ?

Vol international jusque Tokyo puis vol interne jusque l’aéroport de Kushiro. La location de voiture est le moyen le plus évident pour se rendre sur les sites si vous n’êtes pas avec une agence de voyage. Essayez le comparateur Rentalcars ou celui d’Autoeurope pour louer votre véhicule.

Recherchez votre billet d'avion

 

Avec qui voyager sur l’île d’Hokkaido ?

Pour votre voyage naturaliste sur l’île d’Hokkaido au Japon, je vous conseille d’adresser votre demande de devis sur mesure auprès de l’agence de voyage locale anglophone avec qui je travaille au Japon. Je l’ai sélectionnée pour son sérieux, sa connaissance du terrain (elle organise des voyages qu’à Hokkaido) et sa capacité à répondre aux demandes personnalisées.

Guides de voyage & Naturalistes

  • Lonely Planet Japon : le guide généraliste le plus tournée sur la découverte de la nature au Japon
  • Birds of Japan de Mark Brazil : La référence pour l’identification des 700 espèces d’oiseaux du Japon

Plus d’informations sur Hokkaido

Allez voir les sites d’Hokkaido Tourism et du Japon pour trouver des idées de voyage au Japon.

Partage et épingle mon article sur Pinterest

Vous avez aimé mon article ? Mettez-lui 5 étoiles

Cliquez sur une étoile pour lui donner une note

Note moyenne 5 / 5. Nombre de votes 7

Aucun vote pour le moment. Soyez le premier à noter mon article.

Je suis désolé que cet article ne vous ait pas été utile!

Laissez-moi améliorer cet article !

Dites moi comment je peux améliorer cet article

Parades, grues du Japon

Laisser un commentaire

59 Shares
Share via
Copy link