Ornithologie au parc du Marquenterre au fil des saisons

Ornithologie au Parc du Marquenterre

Ornithologie au parc du Marquenterre au fil des saisons

 

Situé en Baie de Somme à Saint-Quentin-en-Tourmont en France, le parc du Marquenterre est un site ornithologique de 200 hectares qui fait partie intégrante de la réserve naturelle nationale de la baie de Somme qui s’étend sur 3 000 hectares de la pointe de Saint-Quentin-en-Tourmont à celle du Hourdel. 303 espèces d’oiseaux ont été recensées au parc du Marquenterre.

parc du Marquenterre

Panorama sur le parc du Marquenterre depuis le poste d’observation en haut de la dune

Mon projet au parc du Marquenterre au fil des saisons

J’ai découvert pour la première fois le parc du Marquenterre dans les années 90. Depuis, de l’eau a coulé sous les ponts ; j’ai créé My Wildlife en septembre 2016 et les reportages se sont accumulés, surtout à l’étranger et en Afrique en particulier. Je souhaitais pour 2018 réaliser un projet en France car c’est un beau pays pour l’ornithologie et il n’est pas toujours nécessaire d’aller loin pour apprécier la nature. Marquenterre m’est venu comme une évidence pour renouer avec mes premiers émois ornithologiques. J’ai alors eu l’envie de partager une année de découverte au fil des saisons au parc de Marquenterre.

Cigogne blanche, parc du Marquenterre

Cigogne blanche

La création du parc du Marquenterre

Le parc du Marquenterre a ouvert ses portes au public en juillet 1973. Mais son histoire remonte à bien avant 1973.

Dans les années 50, Michel Jeanson, parisien de souche ayant suivi une formation « grande culture et élevage » à Beauvais construit un polder de 200 hectares. Cette extension artificielle de terre gagnée sur la baie de Somme lui permet de développer sa production de tulipes et de jacinthes. Face à l’ouverture du marché européen et à la concurrence des Pays-Bas, Michel Jeanson cherche une reconversion. Ayant observé de nombreux oiseaux sur ces plans d’eau, il décide de modifier ses cultures agricoles en une terre d’accueil pour les oiseaux.

En 1986, les terres sont cédées au Conservatoire du littoral pour assurer une gestion pérenne de ce patrimoine. En 1994, la réserve naturelle nationale de la baie de Somme est créée et complète le dispositif de protection des oiseaux mais aussi des phoques veaux-marins et gris qui vivent dans la baie de Somme.

En 2003, la gestion du parc du Marquenterre est confiée au Syndicat Mixte Baie de Somme – Grand Littoral Picard.

Barges à queue noire, parc du Marquenterre

Barges à queue noire

Visite du parc du Marquenterre

Sur 200 hectares, le parc du Marquenterre offre une grande diversité d’habitats naturels : pinède, dunes, prairies, marais, roselière… C’est grâce à cette richesse que le parc attire plus de 300 espèces d’oiseaux mais aussi 38 espèces de mammifères, 27 espèces de libellules et 280 espèces de plantes.

Trois parcours balisés et jalonnés de 13 postes d’observation permettent de découvrir le parc de Marquenterre à son rythme :

  • Le parcours vert (2 km – 45 mn)
  • Le parcours bleu (4 km – 1h30)
  • Le parcours rouge (6 km – 2h et plus)

Chaque parcours est intéressant et chaque saison a un grand intérêt ornithologique. Selon les saisons, on n’observe pas les mêmes espèces d’oiseau (hivernantes, nicheuses ou en migration). Je développe un peu plus ce point dans la rubrique « Quand visiter le parc du Marquenterre ? »

Observatoire, parc du Marquenterre

13 observatoires jalonnent les 3 parcours ornithologiques

Visites guidées, stages photo et animations

Le parc du Marquenterre organise toute une panoplie de visites guidées, rencontres, stages et animations encadrés par des naturalistes pour rendre l’ornithologie accessible à tous. La volonté des équipes du parc est de vous sensibiliser à la richesse du patrimoine de la baie de Somme. Mieux informé, nous respectons davantage. C’est en tout cas ce que je pense.

Voici quelques exemples d’animations proposées (à réserver avant de vous rendre sur place) :

  • Sortie en calèche de deux heures en baie de Somme
  • Rencontre nature : sorties guidées les week-ends en matinée ou en soirée d’avril à novembre
  • A l’écoute des chants d’oiseaux : Visite guidée avec une parabole acoustique pour s’initier aux chants d’oiseaux (d’avril à juin)
  • Crépuscule au Marquenterre : Visite guidée de 3 heures en soirée avec pique-nique dans une ambiance unique (mai, juin et septembre)
  • Le monde extraordinaire des oiseaux : Visite guidée spécialement conçue pour les familles. Tous les lundis et jeudis après-midi du 9 juillet à la fin août
  • Un soir au Marquenterre : Visite guidée à partir de 18h00 tous les mercredis du 9 juillet à la fin août qui se termine par une dégustation de produits locaux
  • Les grandes marées : Sortie guidée en Baie de Somme de 3 heures pour observer les rassemblements d’oiseaux migrateurs pendant les grandes marées (août et septembre)
  • Observer les oiseaux migrateurs : Depuis le haut de la dune, observation des oiseaux avec un guide naturaliste (tous les jours à 8h00 du 20 au 28 octobre)
  • Stage photo : Pour apprendre à photographier les oiseaux ou à perfectionner ses prises de vue en compagnie d’un naturaliste photographe pendant une journée complète dans le parc
  • Location d’un affût pour deux photographes dès 7 heures et jusqu’à la fermeture. Les oiseaux ne sont pas appâtés. Ils sont sauvages et libre d’aller et venir où ils le souhaitent.

Pour connaître les horaires exactes, les coûts des animations et réserver, rendez-vous sur le blog du parc du Marquenterre.

Cygne tuberculé, parc du Marquenterre

Cygne tuberculé à l’amerrissage

Quand visiter le parc du Marquenterre ?

Toute l’année, le parc du Marquenterre offre un intérêt considérable pour l’observation des oiseaux.

L’hiver de novembre à février est propice à l’observation des espèces hivernantes venues du nord de la Scandinavie ou de la Russie. C’est le cas de l’oie rieuse, du garrot à œil d’or ou de la harle Piette. On retrouve également de nombreux canards (sarcelles d’hiver, canard souchet, canard pilet, colvert, Fuligule morillon et milouin…).

Le printemps de février à mai est le meilleur moment pour observer les oiseaux qui quittent les zones d’hivernage pour rejoindre les zones de nidification dans le nord de l’Europe (migration prénuptiale). L’oie cendrée en février, sarcelle d’été, gorgebleue en mars, passereaux en avril…

De mars à juillet, le parc du Marquenterre est idéal pour observer les oiseaux qui nidifient. On peut alors assister à la construction des nids, à la couvaison, à l’éclosion et à l’élevage des jeunes. La héronnière du parc du Marquenterre est alors un spectacle continu. 6 espèces d’échassiers (spatule blanche, héron cendré, aigrette garzette, bihoreau gris, cigogne blanche et héron garde-bœufs) se partagent la héronnière pour environ 200 nids.

Foulque Macroule, parc du Marquenterre

Foulque Macroule

D’août à novembre, c’est le retour des migrateurs qui se rendent sur les sites d’hivernage au sud (migration postnuptiale). Octobre est une période très favorable pour l’observation des rapaces et des passereaux migrateurs.

Et le cycle naturel se poursuit immuablement…

Plusieurs fois dans l’année, je vais me rendre au parc du Marquenterre pour partager mes observations ornithologiques et je l’espère vous donner l’envie de découvrir ce territoire entre terre et mer. Pour chacun de mes articles, je ferai un petit focus sur une espèce avec l’aide d’un guide naturaliste du parc du Marquenterre. Mettez cet article dans vos favoris et revenez régulièrement pour découvrir la liste de mes articles ici même.

  • Deux journées ornithologiques en hiver au parc du Marquenterre
  • A venir : printemps, été et automne
Cygne chanteur, Parc du Marquenterre

Cygnes chanteurs

Cahier Pratique

Ouverture

  • Tous les jours de 10h00 à 19h00 du 1er avril au 30 septembre
  • Tous les jours de 10h00 à 18h00 du 10 février au 31 mars et du 1er octobre au 4 novembre
  • Tous les jours de 10h00 à 17h00 du 2 au 7 janvier et du 22 décembre au 31 décembre (fermé le 25 décembre)
  • Samedi et dimanche de 10h00 à 17h00 du 8 janvier au 9 février et du 5 novembre au 21 décembre

Il faut arriver deux heures avant l’heure de fermeture pour entrer dans le parc.

Prix

  • Adulte : 10,50 €
  • Enfant jusqu’à 16 ans : 7,90 €
  • Enfant de moins de 6 ans : gratuit
  • Pass famille (2 adultes et 2 enfants) : 33,80 €
  • Location de jumelles : à partir de 4 € (2 € pour les enfants)
  • Sortie Nature : Adulte : 18 € (30 € quand un repas est prévu) – Enfant : 10€ (Gratuit pour les enfants de moins de 6 ans)
  • Sortie Calèche : 21€

A emporter avec vous

A savoir

  • WC et coin bébé dans la Maison du Parc et toilettes sèches entre les observatoires 3 et 4.
  • Accueil personne à mobilité réduite
  • Les chiens même tenus en laisse, ne sont pas admis dans la Réserve Naturelle. Des chenils sont mis à votre disposition gratuitement
  • Il est interdit de pique niquer au sein de la Réserve Naturelle et sur le parcours. Le restaurant « La tablée du Marquenterre » est ouvert dans la maison du Parc. Cuisine innovante avec des produits locaux.

Plus d’informations

25 bis chemin des garennes 80 120 Saint-Quentin-en-Tourmont

Tel : +33 (0)3 22 25 68 99

http://www.parcdumarquenterre.fr

Partage et épingle mon article sur Pinterest

Marquenterre-02
Marquenterre-01
Grégory Rohart
Grégory Rohart

Je m'appelle Grégory et je suis l'auteur de ce blog sur les safaris, l'ornithologie et l'observation animalière. Si comme moi, vous adorez la nature, suivez mes conseils et inspirez-vous de mes carnets de safari pour voyager en découvrant la vie sauvage. Aussi fondateur des blogs www.i-voyages.net et www.i-trekkings.net. Mes photos sont sur www.gregoryrohart.com.

8 Commentaires
  • On aime beaucoup ce parc que nous avons déjà visité plusieurs fois, et effectivement on n’y voit jamais la même chose suivant la saison … On a un mobilhome à 2 pas de là (à Quend-Plage-les-Pins exactement) et c’est pour cela que depuis près de 15 ans nous allons assez régulièrement en Baie de Somme, ce Grand Site de France que nous apprécions particulièrement 😉

    12 février 2018 à 8 h 47 min
  • Karine
    Répondre

    Merci Grégory pour cet article, j’attends la suite avec impatience et j’espère pouvoir y aller un jour prochain!

    13 février 2018 à 12 h 39 min
  • Cassiope
    Répondre

    Marquenterre ce n’est pas mal mais essayez donc la Hollande. C est LE paradis de l’ornitho, 100 fois qu’en France

    29 mai 2018 à 20 h 45 min
  • Cassiope
    Répondre

    pour la zéélande c’est ici http://www.attiredailes.be/pdf/sites//ornitho_zelande-01.pdf
    intéressant en toutes saisons mais peut être encore plus l’hiver et pendnat les migrations.
    Sinon en mai le Lauwersmeer en Frise est fantastique, bcp de passage de limi entre le 1er et le 20 mai, on a observé environ 130 espèces en 3 jours à la pentecote cette année (pas que des limi bien sûr)

    tous les obervatoires sont ici https://vogelkijkhut.nl/
    et les dernières observations sont ici https://waarneming.nl/index.php?lang=fr&local=nl (dispo en français aussi)
    Belles observations

    3 juin 2018 à 20 h 31 min

Poster votre commentaire

dix + 14 =

Close