Vous êtes ici :

L’affût héronnière du domaine du Marquenterre

Direction le domaine du Marquenterre en baie de Somme qui dispose de plusieurs affûts photo dont l’un est situé dans une tour au même niveau que les nids des échassiers. Retour sur cette expérience incroyable dans l’affût héronnière du domaine du Marquenterre que je recommande à tous les amateurs de photographie d’oiseaux.

Le domaine du Marquenterre

Le domaine du Marquenterre est un territoire privé de 1000 hectares qui jouxte le parc du Marquenterre. D’ailleurs, les deux sites appartenaient autrefois à la famille Jeanson avant que le parc ne soit cédé au Conservatoire du littoral.

Le domaine du Marquenterre est resté dans le domaine privé. C’est un lieu de villégiature qui propose des locations de vacances et propose des activités nature au printemps et durant l’été. A l’automne et durant l’hiver, il est ouvert à la chasse aux sangliers, mouflons, chevreuils, faisans et canards.

Parmi les activités proposées pour les photographes animaliers, le domaine du Marquenterre propose des affûts pour photographier le mouflon, le sanglier et la héronnière. C’est de ce dernier affût dont je vais vous parler aujourd’hui.

Quels oiseaux photographier à l’affût héronnière ?

L’affût héronnière du domaine du Marquenterre est situé à 25 m de hauteur à la cime des pins laricio. Hérons cendrés, hérons garde-bœuf, bihoreau gris, aigrettes garzettes, cigognes blanches et spatules blanche peuvent être photographiés depuis l’affût dans des conditions uniques et exceptionnelles.

D’ailleurs, un nid de cigogne blanche se trouve sur le toit de l’affût héronnière.

Imaginez la scène. Vous êtes à 25 m du sol au même niveau que les échassiers de la héronnière. Le photographe est un invité extrêmement privilégié.

Quel objectif pour photographier la héronnière ?

A l’origine, la tour est une tour d’observation, pas un affût photo. Les ouvertures permettant de photographier les échassiers ne permettent pas de passer les grosses focales fixes comme le 400 mm F2.8, le 500 mm F4 ou le 600 mm F4 à travers les orifices. En soit, ça n’est pas plus mal car cela évite d’effrayer les oiseaux en sortant les objectifs.

Au-delà de cette considération de largeur des téléobjectifs. Une focale jusqu’à 600 mm est préconisée mais prévoyez également des zooms type 24-70 mm et 70-200 mm pour varier les prises de vue.

L’usage d’un trépied n’est pas recommandé, éventuellement un monopode mais gardez à l’esprit que toutes les ouvertures ne sont pas à la même hauteur. Vous serez plus mobile sans monopode pour passer d’une ouverture à une autre.

Des filets de camouflage permettent de ne pas être vus des échassiers et de minuscules trous permettent d’observer les oiseaux sans les déranger.

Récit d’une matinée à l’affût héronnière

19 mai. Il est à peine plus de 5h00 du matin quand Benoit, le responsable des affûts du domaine du Marquenterre, me conduit au pied de la tour de la héronnière. Nous empruntons un tunnel pour ne pas être vu des oiseaux et commençons à monter les marches qui nous conduisent au sommet de la tour à 25 m de hauteur. La tour étant fermée, je n’ai pas eu de sensation de vertige alors que j’y suis habituellement soumis.

Je m’installe tranquillement. Je remarque immédiatement un nid de cigognes blanches à moins de 10 m de l’affût. Avoir cette chance d’observer et de photographier un nid de cigognes à cette distance impose pour le photographe beaucoup de respect et le silence total est une nécessité. De la même façon, il faut rester extrêmement discret en approchant l’objectif de son orifice.

D’autant plus discret également qu’un nid de cigogne blanche a élu domicile sur le toit de l’affût. J’entendais les adultes se déplacer, s’envoler et les jeunes crier pour interpeller les parents. Juste les écouter a été un vrai moment de bonheur.

5h23. Le soleil se lève et éclaire de ses rayons la cime des pins. La héronnière se réveille. Les échassiers commencent leurs activités quotidiennes : toilettage, renforcement des nids, nourrissage des petits. Le spectacle est grandiose et le restera jusqu’au terme de l’affût. J’avais les yeux illuminés d’un enfant qui découvre son cadeau de Noël.

Lors de ma séance, ce sont surtout les cigognes blanches, les hérons cendrés et les spatules blanches que j’ai pu photographier dans d’excellentes conditions. Je n’ai pas vu de bihoreau gris qui ont plutôt tendance à nicher entre deux et cinq mètres de hauteur dans des bois sombres. Garde-bœufs et aigrettes garzettes ont le plus souvent été observés aux jumelles.

Je dois vous avouer que j’étais principalement venu pour la spatule blanche qui est un échassier que j’aime particulièrement. Je ne sais pas l’expliquer mais elle me fascine. Peut-être est-ce dû à son bec spatulé ? En tout cas, j’ai été largement comblé. Six premiers couples de spatules blanches ont niché en 2000 au Marquenterre, elles étaient 70 en 2012 et sont maintenant plus de 100. La héronnière du Marquenterre est un site majeur de nidification de l’espèce en Europe. Si vous souhaitez en savoir plus sur la spatule blanche, je vous invite à lire la page de L’Inventaire National du Patrimoine Naturel.

Si vous êtes photographe animalier, je vous recommande fortement l’affût héronnière du domaine du Marquenterre. Il est un excellent complément à la visite du parc du Marquenterre et à son affût et vous permettra de réaliser d’excellents clichés photographiques.

Le domaine du Marquenterre est l’un des sites ornithologiques dans la Somme que je recommande mais ce n’est pas le seul. Allez lire mon article pour découvrir les autres spots que je conseille.

Cahier pratique

Comment réserver l’affût héronnière ?

La réservation est à faire directement auprès du domaine du Marquenterre.

Combien coûte la location de l’affût ?

La séance pour la location de l’affût coûte 100 €.

Combien de personnes en même temps dans l’affût ?

Deux personnes maximum dans l’affût afin d’être à l’aise.

Quand l’affût est-il ouvert ?

L’affût héronnière est ouvert de mars à début juillet.

Horaires de l’affût

L’affût est à privilégier le matin dès le lever du soleil.

Où dormir ? Où manger ?

Le domaine du Marquenterre propose des locations de vacances sous forme d’appartements fonctionnant sur le principe du self-catering. Vous disposez d’une cuisine pour préparer vos repas. Le restaurant « La Garinière » peut aussi vous accueillir pour les déjeuners et dîners.

Plus d’infos sur le domaine du Marquenterre

Informations et réservations des affûts, activités et locations de vacances sur le site du domaine du Marquenterre. Les hébergements peuvent aussi être réservés sur Booking.

Plus d’infos sur la baie de Somme et la Somme

Les sites internet de Somme Tourisme et de l’Office de Tourisme de la Baie de Somme comportent toutes les informations pratiques pour organiser votre séjour dans la Somme et la Baie de Somme. Ce sont aussi une mine d’inspiration incroyable pour explorer les environs du parc du Marquenterre.

Partage et épingle mon article sur Pinterest

Spatule blanche, domaine du Marquenterre

Laisser un commentaire

Share via
Copy link