Les plus belles réserves animalières d’Afrique par 10 blogueurs voyage

Les plus belles réserves animalières d’Afrique

Les plus belles réserves animalières d’Afrique par 10 blogueurs voyage

 

L’Afrique est le continent des safaris animaliers. N’étant pas allé partout, j’ai souhaité demander à 10 blogueurs voyage quelles étaient leurs plus belles réserves animalières d’Afrique. Et voici leur réponse… En fin d’article, je vous livre un coup de cœur perso également.

L’Akagera au RwandaL’Akagera au Rwanda

Le Rwanda c’est ce tout petit pays coincé entre la RDC, la Tanzanie et l’Ouganda, 2 gros pays qui regorgent de beautés. Mais le Rwanda aussi a ses richesses et c’est quand je débarque un matin dans le parc de l’Akagera qu’elles me frappent une fois encore.

L’Akagera est le parc le plus à l’est du pays. 2500km², il est minuscule face à son voisin Serengeti ou Murchison Falls mais peu importe, l’Akagera se bat pour exister. Meurtri par le génocide de 1994, on m’avait déjà annoncé avant mon arrivée que le parc était encore en convalescence. Quelques éléphants reprennent leurs marques, quelques girafes, zèbres, buffles, antilopes et puis 7 lions, pas un de plus, réintroduits quelques jours avant mon arrivée, en 2015. Ceux-là c’est presque impossible de les voir mais pour les autres… Il nous aura fallu quelques minutes à peine avant d’apercevoir le cou d’une girafe se dresser au loin, comme une ombre chinoise, elle se fond dans le paysage collineux de l’Akagera.

On quitte un instant cette vision presque irréelle (ma première girafe !) pour s’arrêter sur l’une des aires aménagées pour les repas et on déguste nos petits plats devant des hippopotames qui soufflent. La journée file et je m’émerveille. On décide de camper, bien protégés par les barrières de sécurité du camp on entend les hyènes rire au loin alors que le soleil se couche sur ce paysage fantastique. Le lendemain on sera presque aussi chanceux que la veille, un éléphant solitaire erre entre les acacias, on s’arrête quelques minutes pour observer cette masse énorme qui s’éloigne loin de nous et on rejoint la sortie, poursuivis par le temps capricieux des collines rwandaises. L’Akagera m’a offert mes premières fois, premier éléphant, première girafe, premier buffle, premier safari. Un souvenir inoubliable.

Lire le safari d’Adeline au Rwanda

Addo, le royaume des éléphants

Addo, le royaume des éléphants

Lorsque je vivais à Cape Town en Afrique du Sud, je cherchais toujours à m’aventurer vers d’autres contrées pour aller à la rencontre de la faune sauvage. J’avais alors opté pour une escapade en famille pendant quelques jours dans le Parc National d’Addo Elephant. Ce parc est situé à l’est de Cape Town et de Port Elizabeth et est considéré comme LE royaume des éléphants avec plus de 400 pachydermes au sein même du parc. J’adore les éléphants et je trouvais que les observer lors d’un safari et les faire découvrir pour la première fois à ma fille de 2 ans et demi serait une expérience mémorable pour chacun de nous.

Vivre une expérience de safari offre selon moi des moments vraiment excitants et mémorables et qui restent gravés à jamais dans nos mémoires. Cette expérience de safari prend encore plus de sens cette fois là puisque ma fille a observé pour la première fois ces grands mammifères à seulement quelques mètres de notre voiture. Je pensais qu’elle était encore petite pour réaliser ce qui se passait mais la magie s’est opérée dans la voiture lorsque nous avons vu plusieurs grands troupeaux d’éléphants s’approchaient d’un point d’eau et de notre voiture. Des « whoua », des « oh » se sont enchaînés dans la voiture et le temps s’est vraiment arrêté pendant plusieurs minutes. A ce moment là, il est difficile de compter précisément combien ils étaient car ils arrivaient dans tous les sens : peut-être 80 ? 100 ?

En tout cas, ce moment reste un des moments les plus marquants car nous avons pris le temps de les observer, de s’émerveiller, d’analyser leurs comportements, de prendre des photos et tout simplement d’apprécier le moment présent.

Lire le safari de Marlène en Afrique du Sud

Le cratère du Ngorongoro en TanzanieLe cratère du Ngorongoro en Tanzanie

A côté du gigantesque Serengeti, se trouve, en Tanzanie, le cratère du Ngorongoro. Cette immense caldeira est un refuge pour de nombreux animaux de la savane africaine.

J’ai eu la chance d’y aller il y a quelques années, pour une visite d’une journée complète. La journée commence tôt le matin à l’entrée du parc. Dès le début, on reste debout sur les sièges du 4×4 pour observer les fourrés alentours, on ouvre les yeux, on respire l’air matinal et on reste aux aguets.

De par sa géographie, la densité de la faune est bien plus importante qu’au Serengeti, l’immense réserve à cheval sur la Tanzanie et le Kenya. On y croise des flamands roses, des hippopotames, des guépards, des hyènes, des zèbres, des gnous parmi tant d’autres, le roi de la savane, le lion.

Enfin plutôt la lionne en chasse, pour le coup. L’un des plus beaux moments de ma visite des sanctuaires tanzaniens se déroula aussi ici : une rencontre avec un serval. Tout en discrétion, il nous observait passer en 4×4, à moitié camouflé par les hautes herbes.

Ngorongoro possède deux atouts majeurs, et c’est sans conteste l’un des points d’orgue d’une visite de la Tanzanie :

<ul>
<li>Les paysages à l’intérieur de la caldeira sont très diversifiés. On y voit autant l’herbe jaune de la savane, les arbres verts, les terres rouges sur le bord du cratère que le lac avec des jeux de réverbérations et les flamands roses.</li>
<li>La visite est très intense parce que les animaux sont rapprochés les uns des autres et que l’on enchaîne les rencontres. Je n’ai pas eu le temps de souffler. Pendant toute la journée, on passe de surprises en surprises, sans temps mort !</li></ul>

Découvrir le blog de Claire

Le parc naturel de Ranomafana à MadagascarLe parc naturel de Ranomafana à Madagascar

Madagascar est un pays mythique pour tout amoureux de la faune. Cette île rouge magique abrite une biodiversité déconcertante et une quantité d’espèces endémiques à faire pâlir un naturaliste chevronné. Les espèces stars incontestées de Madagascar sont les attachants lémuriens, talonnés de près par les caméléons.

De nombreux parcs naturels aux paysages d’une extrême diversité ont été créés sur l’île pour préserver ce capital naturel. Le parc de Ranomafana est un des emblèmes du pays. Au petit matin, l’atmosphère est emplie d’une brume épaisse qui laisse à peine entrevoir la cime des arbres de la forêt tropicale. L’humidité est à son paroxysme, nous sommes au cœur de ce que l’on appelle une forêt de nuage. Avec l’arrivée du soleil, l’air se clarifie. Cette nouvelle visibilité augure de belles rencontres animalières. Et ce fut le cas lors de notre visite ! Par ici un scarabée girafe et son drôle de cou, par là des caméléons minuscules. Mais ceux que nous étions venus rencontrer, ce sont les lémuriens, les rois du parc. Chanceux, nous avons pu observer un hapalémur doré (très rare), un propithèque, des lémuriens à ventre roux et d’autres à flanc bruns.

Pour les dénicher, il faut chercher les arbres fruitiers dont ils raffolent. En fonction des saisons, de la floraison et maturation des fruits, les animaux se déplacent. C’est en connaissant bien leurs habitudes alimentaires que les guides peuvent davantage provoquer quelques rencontres inopinées. Des moments rares et intenses qui justifient à eux seuls de traverser la moitié de la planète. Impossible de ne pas tomber sous le charme des lémuriens !

Le souvenir de cette incroyable profusion végétale et ses habitants nous collent encore à la peau. Un peu comme les sangsues qui pullulent à Ranomafana. Mais n’ayez crainte, il est facile de s’en protéger et de toute façon, aucun risque pour la santé.

Lire le safari à Madagascar de Seb & Laura

Pilanesberg National Park en Afrique du Sud

On ne parle que trop peu souvent du Pilanesberg National Park et pourtant de nos trois mois en Afrique du Sud, c’est sans doute le plus beau parc que nous ayons pu découvrir dans ce magnifique pays. Il y a plus de 8000 animaux dans ce parc situé à l’ouest de Johannesburg et vous y retrouverez l’ensemble des BIG FIVE bien entendu (rhino, léopard, lion, éléphant et buffle).

Si vous êtes dans le coin de Joburg, je pense que c’est le meilleur parc possible des environs.

Nous avions loué une voiture, une petite citadine, et c’était parfait pour se déplacer au sein du parc. Pas de gros sentiers impraticables, je ne recommande pas la location d’un 4×4 pour ce parc.

Au niveau des animaux, nous avons pu voir l’ensemble des BIG FIVE, mais aussi et surtout des hordes d’éléphants (plus de 100 spécimens se déplaçant de points d’eau en points d’eau), mais aussi des milliers de buffles ! C’est vraiment très impressionnant de voir tout un troupeau se déplacer.

Si vous logez en tente, le prix pour la tente est très abordable et l’entrée comprise dans le tarif. Un bon point pour les petits budgets ou pour découvrir le parc à moindres frais.

Nous étions au bon moment (octobre-novembre) pour voir de nombreux éléphanteaux. Un vrai régal et des souvenirs plein la tête.

Le parc n’est pas trop grand, vous aurez la possibilité d’explorer des coins différents pendants quelques jours sans problèmes.

Vous l’aurez compris, on vous recommande chaudement d’aller découvrir le Pilanesberg.

Lire le safari à Pilanesberg d’Emmanuel

Le parc national de Kafue en ZambieLe parc national de Kafue en Zambie

Il y a deux ans, je suis parti à la découverte des parcs naturels de Zambie. Le parc national de Kafue fut la dernière étape d’un voyage mémorable. Kafue est le plus grand parc du pays et le deuxième d’Afrique de part sa superficie.

J’ai passé 3 jours à arpenter le parc. Durant mon séjour, j’ai logé à Kafue Lodge, une belle adresse paisible située le long du fleuve. Une belle adresse tenue par une hôtesse de l’air anglaise à la retraite. C’est lors de ces vols qu’elle est tombée amoureuse de l’Afrique et de ce parc. Elle vous racontera surement son histoire.

C’est ici que j’ai réalisé mon premier safari à pied. Jusqu’ici, j’avais enchaîné les safaris en jeep. Dans cette configuration, vous êtes obligatoirement accompagné d’un ranger armé. Ici, il ne s’agit pas d’observer les Big Five, cela serait bien trop risqué. Non, lors d’un safari à pied, vous observez peu d’animaux. Par contre, votre guide va vous expliquer des pans entiers de la vie animale locale : observation d’empreintes, plantes locales etc. Passionnant.

La marche s’effectue tôt dans la matinée afin d’éviter les grosses chaleurs. A Kafue, vous pourrez observer 55 espèces animales. Le plus du parc, c’est de pouvoir observer des guépards, ce qui n’est pas le cas dans tous les parcs de Zambie. Pour le reste, il nous a été facile d’observer des lions, des léopards, des éléphants, des buffles ou des hyènes.

J’ai assisté ici à une des plus belles scènes de mon voyage. Lors d’un night drive, nous avons pu observer un léopard chassant avec ces deux petits. Magique.

La Zambie fut un vrai coup de cœur.

Découvrir les 7 raisons de visiter la Zambie par Fabrice

Le parc national d’Etosha en NamibieLe parc national d’Etosha en Namibie

Avec une superficie de 825000 km2, la Namibie est une des terres les plus arides de la planète et par conséquent le terrain de jeu des big five dans la réserve d’Etosha. L’observation des animaux y est plus facile car l’herbe est plus courte et le nombre de points d’eau réduits. Du coup la vie sauvage est très présente.

Je me rappelle d’un soir où nous étions assis sur les gradins de notre camping près d’un water hole (trou d’eau aménagé pour les animaux afin qu’ils s’hydratent en saison sèche de mai à octobre) pour observer les animaux. Le cadre était splendide au coucher de soleil ! Après seulement quelques minutes d’attente, les animaux commencèrent à arriver et à s’abreuver tout doucement : girafes, zèbres, springbok montrèrent le bout de le museau. Puis là, au loin, pour notre plus grand bonheur, s’approche le fameux rhinocéros noir, la vedette du parc mais aussi une espèce menacée d’Afrique. Je le vois marcher puis s’approcher des gradins et réalise qu’il vient vers nous à seulement 10 mètres… Est-il curieux ? Est-il énervé par le bruit des appareils photos ? Plus personne ne bouge ! Nous l’observons tout en retenant notre souffle et en écoutant le bruit de ses pas. On a envie de crier, de sauter de joie mais on garde notre contrôle pour ne pas le faire fuir.

La scène est prenante car tout s’enchaîne, quelques éléphants arrivent et boivent à côte de zèbres, girafes et rhinocéros assoiffés. Au moindre bruit et regard des animaux, on se demande si un lion ou un guépard ne va pas surgir car c’est assez commun de les voir roder par là…

C’est pour cela que j’ai aimé Etosha car en plus d’être selon moi le pays qui a inspire le roi lion par ses décors désertiques, ses canyons abandonnés, ses paysages rouges et ocres, le safari nous tient tout le temps en haleine sans voir débarquer une horde de touristes.

Découvrir les vidéos de Marion en Namibie

Les gorilles des Virungas au RwandaLes gorilles des Virungas au Rwanda

S’il existe un voyage qui m’a marqué, c’est le Rwanda. S’il existe une région du Rwanda qui m’a touché, c’est celle des Virungas, la région des volcans. En arrivant dans les hauteurs depuis Kigali, la capitale, on a déjà compris pourquoi on l’appelle le pays des milles collines, il y en à perte de vue. C’est dans ce coin en altitude que les gorilles au dos argentés sont installés.

C’est d’ailleurs, l’attraction touristique principale de ce petit pays d’Afrique, coincé au milieu des grands lacs. Au coeur de leur habitat naturel, dans une réserve qui n’a de limite que les frontières du pays, j’ai fais un trek de plusieurs heures à travers jungle pour me retrouver nez à nez avec eux. La rencontre fut courte mais intense. Imaginez vous face à une vingtaine de gorilles, de tout âges, qui jouent et font leur petite vie. En un échange de regard avec un jeune mâle, d’une intensité rare, on se rend compte à quel point on est génétiquement proche.

Découvrir les 6 bonnes raisons d’aller au Rwanda de Mick

La réserve privée de Madikwe en afrique du SudLa réserve privée de Madikwe en afrique du Sud

Quand je repense à l’Afrique du Sud, les premières images qui me reviennent immédiatement à l’esprit sont celles des safaris, au coucher du soleil, dans l’incroyable réserve privée de Madikwe.

Située à la frontière du Botswana, à environ 4h de route de Johannesburg, Madikwe se mérite et elle en vaut la peine ! Peu connue, Madikwe ne ressemble en rien au célèbre parc Kruger : elle s’affranchit des excès du tourisme de masse et tolère le hors piste encadré par des rangers.

En sillonnant les pistes de terre rouge, j’ai découvert une réserve riche et secrète et j’ai vu défiler devant mes yeux « Le Roi Lion » mais « pour de vrai… »

Rhino, guépards, lycaons, éléphants… j’ai été éblouie par une faune abondante et des paysages incroyables. Chaque safari devenaient une aventure : j’ai rencontré un troupeau d’éléphants plutôt énervés, assisté au festin de lions sur un pauvre zèbre malchanceux, croisé un guépard endormi, mais ma plus belle rencontre a été avec une famille de lionceaux…

Lire le safari à Madikwe de Christelle

Amboseli au Kenya

Dominé par le Kilimandjaro qui joue à cache-cache avec les nuages, le parc national d’Amboseli fut mon parc animalier préféré du Kenya! C’est là que j’ai fait la rencontre de mes premiers animaux sauvages, le cœur chargé d’émotions.

Depuis toujours, j’attendais ce moment et voilà que j’y étais! Zèbres, éléphants, impalas, et ce, à seulement quelques mètres de notre lodge en pleine brousse. Le lendemain, nous sommes partis pour notre premier safari officiel à bord du 4×4 de notre guide. La savane était aride et ocre à 360 degrés. Au loin, des petits îlots de verdure parsemaient l’horizon. Ces baobabs et acacias abritaient parfois des hyènes, gazelles, antilopes venues chercher de l’ombre que nous nous faisions un plaisir de photographier. Toute la journée, zèbres, éléphants, buffles et gnous se succédèrent Jamais nous n’aurions pu nous imaginer en découvrir autant dès le premier jour de notre voyage au Kenya et en un seul lieu. Amboseli est un parc absolument magnifique que je vous recommande !

Lire le safari au Kenya de Jennifer

 

Sabi Sands Game Reserve, la maison des léopards

Nulle part ailleurs en Afrique, je n’ai vu autant de léopards que dans la Sabi Sands Game Reserve. Si comme moi vous avez un faible pour ce félin élancé et discret, foncez les yeux fermés dans cette réserve privée qui borde le parc national Kruger en Afrique du Sud. Les rangers y sont de grande qualité et les observations inoubliables.

Découvrez ma vidéo et mon safari à la Sabi Sands Game Reserve

 

 

Ça vous a plu ? Je serais encore plus ravi si vous le partagiez sur vos réseaux sociaux
Facebook
Facebook
Pinterest
Pinterest
Instagram
Google+
https://www.my-wildlife.com/plus-belles-reserves-animalieres-afrique/
RSS
Recevoir les nouveautés par email
SHARE
Grégory Rohart
Grégory Rohart

Je m'appelle Grégory et je suis l'auteur de ce blog sur les safaris, l'ornithologie et l'observation animalière. Si comme moi, vous adorez la nature, suivez mes conseils et inspirez-vous de mes carnets de safari pour voyager en découvrant la vie sauvage. Aussi auteur des blogs www.i-voyages.net et www.i-trekkings.net

9 Commentaires
  • A quelques semaines de mon safari en Afrique du Sud, cet article me fait rêver et me rend encore plus impatiente !!!! *_* La photo du gorille est tout particulièrement sublime!! <3

    14 février 2017 à 17 h 08 min
  • C’est sublime ! J’ai fait un safari photo au Botswana dans le delta de l’Okawango et j’en garde un souvenir ébloui.

    15 février 2017 à 8 h 16 min
  • Moi aussi comme Cindy je vais bientôt poser mes pieds pour la 1ère fois sur le continent africain ! Qu’est-ce que j’ai hâte ! Et bien sûr tous ces noms me font rêver, en grande amatrice de reportages animaliers <3

    16 février 2017 à 0 h 03 min
  • Je n’ai encore jamais fait de safari mais c’est vrai que c’est tentant !
    Si un jour j’en fais un, il faudra d’abord investir dans un télé-objectif du genre 100-400 mm… Pas donné un tel « caillou »…

    22 février 2017 à 15 h 28 min
  • Voilà un article qui fait rêver ! j’ai la Namibie très haut placée dans mon top de futures destinations. Voilà qu’il y a d’autres pays d’Afrique qui s’y ajoute :O

    13 avril 2017 à 20 h 40 min

Poster votre commentaire

Close

My Wildlife vous plait ? Ça serait cool de le faire savoir sur les réseaux sociaux